« En attendant l’arc-en-ciel » de Nadine Deconinck- Cabelduc

Résumé:

Alors qu’elle est à un tournant de sa vie, Marie part avec ses deux enfants passer quelques jours dans le village de son enfance où résident sa mère et ses amis. Sa rencontre fortuite avec François Develay la replonge dans le drame que sa famille a traversé il y a près de trente ans. Sa quête de la vérité parviendra-t-elle à lui faire entrevoir enfin le bonheur ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Nadine Deconinck-Cabelduc
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 253
  • Date de sortie: Juin 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service presse qui m’a été proposé sur la plateforme SimPlement Pro par l’auteure et je suis ravie qu’elle l’ai fait.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins; j’ai adoré cette histoire.

C’est une histoire contemporaine qui aborde différents sujets et ils sont tous très bien exploités.

Nous suivons Marie, la maman de Pauline et Justin. Justin qui souffre d’une maladie rare et qui est donc handicapé. Marie qui est cocue depuis plusieurs années car son mari n’a jamais assumé cet enfant différent.

Afin de faire le point sur sa vie et son futur, elle rentre dans son petit village natal avec ses enfants. Et là, elle va devoir faire face à son passé familial et surtout elle va devoir faire face à François, celui qui est responsable du drame familial d’après elle et d’après l’ensemble du village.

Oui mais voilà, François et Marie ressentent une attirance folle et surtout François jure n’être en rien responsable des malheurs qui se sont abattus sur la famille de Marie.

Entre quête de soi, de vérité et d’amour, cette histoire est très bien écrite.

Mon seul reproche est qu’il n’y a pas d’épilogue et que j’aurais aimé connaitre le futur de Marie, de ses enfants, de François et des autres protagonistes de l’histoire.

On était pas loin du coup de coeur et si quelqu’un sait comment je peux me procurer la version papier de ce livre, qu’il se manifeste car il n’est plus disponible sur Amazon.

Note : 4.5 sur 5.

« Love Actually » de Philip O’Connor

Résumé:

Quel point commun entre un Premier Ministre britannique installé depuis peu au 10, Downing Street, un garçon de 11 ans, une working girl excentrique, un rocker qui tente son come-back et un romancier exilé dans le Sud de la France pour oublier que son amie le trompe avec son propre frère?

Réponse: l’amour. Ou plutôt l’Amour, qui à l’approche des fêtes de fin d’année occupe tous les esprits.

Dans cette comédie romantique à l’humour so british, les chassés-croisés amoureux se multiplient. Des couples se forment, d’autres se cherchent. Heureusement, un ange veille…

Carte d’identité du livre:

  • Auteur: Philip O’Connor
  • Maison d’édition: Les éditions l’Archipel
  • Collection: Archipoche
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 216
  • Date de sortie: Novembre 2020 (pour cette édition)

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de l’une de mes dernières lectures de 2020 et pas des moindres.

Toute personne saine d’esprit connaît « Love Actually » qui depuis sa sortie en un film culte, qui est rediffusé et revisionné par une grande partie de la population à l’approche de Noël.

Ce film choral typiquement britannique nous fait suivre une flopée de personnages tous plus ou moins liés les uns aux autres et vivant tous de manière très différente; l’amour!

Love is all around comme le dit si bien la chanson…

Il y a quelques différences entre le livre et le film mais si peu…

J’avoue avoir une préférence pour le film mais je pense que c’est car il est imprimé dans chaque fibre de mon être. Et puis, Hugh Grant, Alan Rickman, Emma Thompson, Colin Firth, Thomas Brodie-Sangster, Bill Nighy, Andrew Lincoln, Keira Knightley, Liam Neeson, Martin Freeman, Laura Linney … Sont tellement incroyables qu’ils rendent ce film incroyable.

Je suis, malgré ma préférence pour le film, ravie que le bouquin rejoigne ma bibliothèque.

Note : 5 sur 5.

Les éditions l’Archipel avaient déjà publié le livre de « 4 mariages et un enterrement » en mai 2020 (il est dans ma PAL) et normalement « Coup de foudre à Notting Hill » sortira en 2021, j’ai hâte.

« Le monde d’Elianor – chapitre 4 » de Liah Waureel

Résumé:

Deuils, amours difficiles, secrets, pouvoirs ingérables… 

Élianor n’est plus elle-même et ses proches s’en inquiètent. Même Guillaume, fou amoureux d’elle, ne la comprend plus. Cependant, le Monde Réel est en péril et la Guilde doit faire face à une ennemie terrible. Le temps leur est compté, les Gardiens doivent agir.

Une seule solution : se battre.

Leur périple les mènera loin dans les terres africaines où de terribles épreuves les attendent, mais également une rencontre étonnante et de nouveaux alliés puissants.

Élianor trouvera-t-elle sa rédemption ? Le Monde pourra-t-il être sauvé de la créature sanguinaire qui le menace ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Liah Waureel
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: Paranormal
  • Nombre de pages: 266
  • Date de sortie: Janvier 2020

Les autres tomes: « Le monde d’Elianor – chapitre 1 » de Liah Waureel « Le monde d’Elianor – chapitre 2 » de Liah Waureel « Le monde d’Elianor – chapitre 3 » de Liah Waureel

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du 4ème tome de la saga à succès de Liah Waureel; Le monde d’Elianor. Mon avis sera assez court mais je ne veux pas rentrer trop dans les détails.

Au fur et à mesure des tomes, l’histoire est de plus en plus prenante et de plus en plus passionnante. La plume de l’auteure est également de plus en plus mature au fil des tomes.

J’ai adoré voir Damien, Serena, Elliott et Mélissandre prendre plus de place dans l’histoire. Découvrir encore plus de choses dans cet univers qu’est le monde réel.

Je suis soulagée qu’il n’y ai plus de « poly amour « ou plutôt de « poly sentiments » autour d’Elianor et que ça commence à s’arranger pour elle de ce côté là.

Je ne remercie pas l’auteure pour ce sublime cliffhanger final mais ça promet un dernier tome des plus savoureux.

C’est vraiment une saga très riche, addictive et j’ai hâte de lire le dernier tome et de savoir comment tout cela va se terminer.

Note : 4 sur 5.

« L’Eschylliade: Aux apparences ne te fieras » de Pierre-François Kettler

Résumé:

Quand Eschylle, chat siamois miro rencontre Bélerin, apprenti mage, leurs destins se scellent : leurs esprits se lient, ainsi que leurs sens. Nés tous les deux dans les Marches Pâles, ils vont devoir affronter un vent malfaisant : non l’hiver, qui s’abat sur les sommets et les combes, mais des enlèvements d’enfants et de femmes, attribués à des Petites-Personnes. Leur enquête les mènera dans des lieux improbables, au coeur d’anciennes ruines, mais aussi sous la terre.

Carte d’identité du livre:

  • Auteur: Pierre-François Kettler
  • Maison d’édition: Les éditions d’Avallon
  • Genre: Jeunesse, fantasy
  • Nombre de pages: 224
  • Date de sortie: Octobre 2020 (pour l’édition papier)

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier service presse que j’ai reçu via la plateforme SimplementPro que j’ai découvert il y a quelques jours grâce à mon partenariat avec les éditions Cyplog.

Pour le coup, je suis sortie de ma zone de confort car il ne s’agit en aucun cas d’une romance.

Nous suivons un groupe de jeune gens et un chat dans la résolution d’une mission, d’une quête.

Et tout ça se déroule dans un monde imaginaire où l’on retrouve des mages, des trolls, des elfes, des petite personnes, des loupins, des humains,…

On pourrait comparer ce livre pour le côté fantastique aux sagas comme Percy Jackson, L’épouvanteurs,…

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui est assez court, hyper addictif et surtout pour son côté original.

En effet, toute l’épopée de nos héros est narrée par un chat!

La plume de l’auteur m’a embarquée, je l’ai trouvée très fluide et assez drôle.

J’ai hâte de lire la suite qui sortira en 2021 si je ne fais pas erreur.

Note : 4 sur 5.

« Les ours mal léchés s’apprivoisent à Noël » de Valentine Stergann

Résumé:

Et s’il suffisait de quelques flocons de neige pour réparer les coeurs ?

Malgré un quotidien bien huilé, Irène a l’impression de passer à côté de son destin. Alors, quand elle apprend que la vieille amie de sa grand-mère lui lègue sa maison en Angleterre, elle n’hésite pas et saute seule dans le premier avion, direction Charlestown.

À l’aube des fêtes de fin d’année, elle démarre une nouvelle vie avec de nouveaux voisins : un septuagénaire loufoque, une pétillante serveuse… mais surtout Rudolph, solitaire et bourru, veuf depuis deux ans. Aussi attirant qu’agaçant, cet homme des cavernes se maintient tant bien que mal au-dessus des flots grâce à son fils.

Et si l’étincelante Irène réussissait à le faire sourire à nouveau ? Et si c’était ça, la magie de Noël ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Valentine Stergann
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance de Noël
  • Nombre de pages: 461
  • Date de sortie: 8 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve à nouveau pour parler d’une romance de Noël sortie chez Hugo Poche cette année.

Je dois d’abord dire que si ce livre ne se déroulait pas à la période de Noël, j’aurais tout autant aimé l’histoire car elle aborde des thèmes forts et importants pour la femme de bientôt 32 ans que je suis.

En effet, ce livre parle notamment du désir d’enfant et de la pression sociale que l’on supporte en tant que femme.

J’ai adoré les personnages de ce livre qui sont tous des plus attachants.

Irène (c’est mon deuxième prénom si vous voulez une confession) qui prend la lourde décision de quitter une vie qui ne lui plait plus pour aller vivre dans un autre pays, quitte à sacrifier son rêve de maternité. Rudolph, ce papa bourru de prime abord, qui ne sait pas comment surpasser son chagrin. Quincy, cet adorable petit garçon bien trop mature et original pour les enfants de son âge. Et puis Jacob ce vieux monsieur plus qu’attachant.

J’ai adoré l’évolution d’Irène sur le plan personnel mais également cette sorte d’abnégation à vouloir aider Quincy et son père quitte à en souffrir.

Toute la partie concernant Noël, avec ses traditions et sa magie, m’a fait rêvé. Moi, celle qui déteste les fêtes de fin d’année dans la vraie vie…

En fait, le seul reproche que je peux faire à ce livre, mais que je peux comprendre malgré tout, c’est que l’histoire va trop vite pour moi.

Ce livre est quand même une superbe lecture que je vous conseille.

Note : 4 sur 5.

« Death Note Black Edition I »de Tsugumi Ohba et Takeshi Obata

Résumé:

Light Yagami ramasse un étrange carnet oublié dans la cour de son lycée. Selon les instructions du carnet, la personne dont le nom est écrit dans les pages du Death Note mourra dans les 40 secondes !! Quelques jours plus tard, Light fait la connaissance de l’ancien propriétaire du carnet : Ryûk, un dieu de la mort ! Poussé par l’ennui, il a fait entrer le carnet sur terre. Ryûk découvre alors que Light a déjà commencé à remplir son carnet…

Carte d’identité du livre:

  • Auteur: Tsugumi Obha
  • Dessinateur: Takeshi Obata
  • Maison d’édition: Kana
  • Collection: Dark Kana
  • Nombre de pages: 392
  • Date de sortie: Juillet 2010

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler manga et pas n’importe lequel; Death Note.

Je suis réellement ravie car ça fait longtemps que je voulais tenter l’aventure des manga sans vraiment savoir ce qui me conviendrait. Du coup, sur les conseils de mon frère (à qui appartiennent ces beautés) et d’Elodie Faiderbe, je me suis lancée dans ce classique culte.

Pour parler technique, ce tome 1 regroupe en réalité les deux premiers volumes du manga d’origine.

En novice que je suis, il a fallu quelques pages à mon cerveau pour assimiler l’ordre de lecture des bulles narratives.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai adoré! Et je pense que cette black édition a joué sur mon avis. Elle donne un côté dark et dérangeant plus important. Et elle donne un format plus livresque.

Je n’arrivais pas à lâcher ma lecture et je trouve le scénario totalement génial et les dessins sont très beaux.

Autant en lecture, je suis plutôt romance, autant ici j’ai adoré le côté thriller un brin sociopathe.

J’ai hâte de me plonger dans la suite pour connaitre le destin de Light, de Ryûk et de L.

Mon côté dark est complètement assouvi grâce à ce manga.

Note : 5 sur 5.

« Le monde d’Elianor – chapitre 3 » de Liah Waureel

Résumé:

Deux ans…

Deux ans qu’Élianor a découvert qu’elle est dotée de puissants pouvoirs et qu’elle est la Gardienne du Monde Réel. 

Entourée de ses fidèles amis, et forte de sa maîtrise de l’Énergie, elle est décidée à mettre un terme aux agissements de la Guilde Sombre.

De nouvelles aventures propulsent les Gardiens et leurs Dragons dans un périlleux et passionnant voyage au cœur des États-Unis qui leur réserve bien des surprises. Mais le Monde Réel ne lui a pas encore révélé tous ses secrets, pas plus que son amour interdit : Guillaume. 

Saura-t-elle faire face à ces nouvelles épreuves et à une ennemie bien plus terrible que ce qu’elle a pu imaginer dans ses pires cauchemars ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Liah Waureel
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: fantastique, paranormal
  • Nombre de pages: 345
  • Date de sortie: 25 janvier 2019

Les autres tomes de la saga:

« Le monde d’Elianor – chapitre 1 » de Liah Waureel

« Le monde d’Elianor – chapitre 2 » de Liah Waureel

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du troisième volet de la saga de Liah Waureel; Le monde d’Elianor.

J’avais eu du mal avec une bonne partie du second tome mais aucun soucis de cet ordre pour celui-ci.

Nous sommes dans l’action dés le premier chapitre et il se passe une multitude d’évènements qui font qu’il n’y a aucun soucis de rythme.

J’ai même l’impression que le côté « tout le monde est amoureux d’Elianor » qui m’avait dérangé jusque là est moins présent.

Et puis, les autres personnages prennent plus d’ampleur dans ce tome. C’est en tous cas ce que j’ai ressenti.

Du coup, je suis reboostée pour la suite de la saga alors qu’en toute honnêteté je me suis demandé durant la lecture du deux si je n’allais pas abandonner…

J’ai hâte de savoir ce qu’il adviendra pour nos héros.

C’est pour l’instant, le volet que j’ai le plus aimé.

Note : 4.5 sur 5.

« Les oubliés de Noël » de Manon Kaljar

Résumé:

Bénévole pour l’aide alimentaire de Londres, Elliott est habitué à l’inattendu, mais c’est la première fois qu’il se retrouve nez à nez avec une star en fuite. Devant sa détresse, il décide de prendre l’inconnue sous son aile et de lui faire découvrir un monde à l’opposé du sien, loin de l’hypocrisie et des paillettes.

Cet univers de faux-semblants, Cassiopée espère le quitter pour enfin passer un Noël sous le signe de la bienvenue. Elle saisit alors cette occasion unique de faire le bien aux côtés des volontaires de l’association en dépit des réticences d’Elliott, qui semble fuir comme la peste un milieu qu’il prétend ne pas connaître…

Quand l’ombre des rues rencontre la lumière des protecteurs, tous les espoirs sont permis. Même celui de fêter Noël au chaud !

Les cadeaux ne viennent pas toujours du Père Noël.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Manon Kaljar
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 606
  • Date de sortie: 8 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier roman de Manon Kaljar.

Ce roman fait partie des sorties de Noël de chez Hugo Publishing et j’ai été plus que surprise par la profondeur de cette histoire, c’est d’ailleurs trop réducteur pour moi de cataloguer ce livre comme « romance de Noël », je l’aurais même rangé dans la catégorie « romance contemporaine ».

Dans ce livre, nous suivons une multitude de personnages; Elliott, Olivia, Cassiopée, Daniel, Suzy, Margaret, Peter, Maggie,… Le livre est écrit pour que l’on s’attache absolument à tous les personnages (enfin presque tous…).

« Les oubliés de Noël » se déroule sur une période relativement courte (du 27 novembre au 25 décembre) mais j’ai trouvé que l’histoire ou plutôt les histoires prenaient leur temps, rien n’est trop rapide.

Autre point positif, il n’y a aucune longueur durant le récit. Et pourtant, c’est déjà un petit pavé en format poche.

J’ai énormément de mal à vous expliquer tous les éléments qui m’ont fait adorer ce livre sans vous divulguer les intrigues…

Mon avis sera du coup assez court. Je vous dirais que c’est une vraie belle histoire qui nous fait retrouver les vraies valeurs de Noël; la compassion, l’entraide, la famille (au sens élargi) et les miracles de Noël.

J’ai été émue par l’histoire d’Elliott et de sa famille, par la jeune Olivia, par Peter, par les rencontres faites dans la rue et par Cassiopée.

Cassiopée qui a tous ce dont on peut rêver en apparence et qui va réussir à s’affirmer et à se découvrir telle qu’elle est dans le fond grâce à l’association et toutes les rencontres qu’elle a pu faire.

Les protagonistes de ce livre se rendent meilleurs en se côtoyant, ils évoluent au fil des pages.

C’est un gros coup de coeur que je vous recommande chaudement. Alors oui, ça n’est pas un livre drôle et joyeux tel que l’on en voit à cette période mais c’est un petit bijou, parfois un peu triste mais la vie est ainsi faite.

Note : 5 sur 5.

J’ai adoré la plume de l’auteure et j’espère pouvoir la lire prochainement.

« Petite annonce, repas de famille, & toi » de Fanny André

Résumé:

Grâce à une petite annonce, Red a trouvé l’amour avec Ivy, son crush de toujours, mais c’est bien lui qu’il est décidé à fuir pour Noël. Pourquoi ? Parce que cette année c’est un Noël en famille qui est prévu pour les deux amoureux. Et ça, Red n’est pas prêt du tout à y faire face. Comment cacher sa folie douce, ses manies et sa tristesse en période de fêtes ? Le mieux est de partir vite et loin. Il trouvera bien une explication plausible après coup, comme un kidnapping, un test en labo qui a mal tourné ou une mission de protection des témoins digne du meilleur blockbuster.

Ça, c’était son plan d’origine. Pas sûr qu’Ivy le laisse faire si facilement…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Fanny André
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: romance de noël
  • Nombre de pages: 130
  • Date de sortie: 15 décembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de la suite de « Petite annonce, téléfilms, & toi » de Fanny André.

C’était un immense plaisir de replonger dans l’univers de Red et Ivy un an après le premier livre.

J’ai adoré rencontrer la famille d’Ivy et en découvrir ses membres. Et j’ai beaucoup rigolé avec eux, leurs traditions un chouia barrées m’ont beaucoup plu.

Red est toujours aussi bizarre et j’adore qu’il se fasse des films, qu’il divague en pleine conversation. Ses doutes et ses appréhensions m’avaient manquées également.

Vraiment un immense plaisir de les retrouver.

Si vous n’avez pas lu le premier livre, je ne peux que vous conseiller cette duologie, qui je le rappelle est M/M, qui est assez courte mais qui est tellement agréable, toute douce, drôle et émouvante.

Merci à Fanny André pour ces belles parenthèses dans cette morosité ambiante. Et merci pour toutes ces références à la pop culture.

Note : 4 sur 5.

On en parle de la beauté de cette couverture?

« Suprêmes – tome 2 » de Elle Séveno

Attention cette chronique spoil le premier tome donc si vous ne l’avez pas lu: fuyez.

Résumé:

Après sa capture par les leskans, ses ennemis, Vine a été reconditionnée. Elle est maintenant une des leurs et ne se souvient ni de ses origines ni de son pouvoir. En elle, pourtant, grandit le besoin de protéger les faibles. Pourquoi ne supporte-t-elle pas de voir souffrir les esclaves alors que tous les autres les traitent avec mépris ?

Qui est-elle vraiment ?

Et surtout… qui est le Frère ? Cet être en marge de son peuple, un soldat indomptable pour une grande majorité d’entre eux, indigne de confiance. Il est toutefois le seul à la traiter avec respect – et peut-être l’unique détenteur des réponses à ses questions.

Quant aux sentiments qu’il éveille en elle, ils pourraient bien être la clé de son passé. Et de sa destinée…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elle Séveno
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Pléiades
  • Genre: Fantastique, dystopique
  • Nombre de pages: 351
  • Date de sortie: 17 décembre 2020

De la même auteure: « Make me bad » (Tome 1) de Elle Seveno « Make me bad » (tome 2) de Elle Seveno « Restart with song » de Elle Séveno « 6 ans » de Elle Séveno « T’atteindre » de Elle Séveno « Les liés » de Elle Séveno

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier service presse que j’ai reçu de la part des éditions Cyplog, le second tome de Suprêmes. S’agissant du second tome, il y a un gros risque de spoil par rapport au premier dont je vous glisse ma chronique ici: « Suprêmes » de Elle Séveno

Pour rappel dans le premier tome nous rencontrons Vine qui est enfermée en prison sur Terre car elle manifestait contre les décisions des gouvernements. Durant son séjour en prison, la Terre est envahie par les Leskans, une race qui colonise des mondes pour prouver sa supériorité.

Vine se retrouve donc dans une prison leskanne avec d’autres humains. Mais le plus intéressant est le prisonnier qui se trouve dans la cellule voisine, qui lui n’a rien d’humain.

Ce fameux prisonnier, Al, va a nouveau s’évader et être pris en chasse par les Leskans. Ceux-ci vont embarquer Vine et ses « amis » humains afin d’avoir un moyen de pression sur Al qui a montré un intérêt certain pour Vine.

Al, Vine et les humains vont se retrouver à fuir les Leskans sur Terre et Vine va découvrir qu’elle fait partie d’une race suprême disparue; les Nakirs.

À la fin de ce premier tome, pour protéger Vine alors qu’ils sont sur le point d’être à nouveau capturer, Al va la livrer à son frère le chef suprême des Leskans.

Ce second tome est la parfaite continuité de cette histoire géniale.

Il m’a tenu en haleine, et Elle a réussi l’exploit de me stresser durant la quasi totalité de la deuxième moitié du livre…

Au départ nous retrouvons une Vine qui a été reconditionnée et qui a oublié qui elle est, elle pense être une leskanne qui a eu un accident et qui doit réapprendre à vivre, à s’entrainer, à développer son pouvoir et ses flammes leskannes. De son côté Al a été envoyé par son frère sur la planète Syl afin de le punir en l’obligeant à soumettre ce peuple qui est le sien.

Ne supportant plus d’être loin de Vine, il va trouver un moyen de rentrer sur Rn et de regagner les grâces de son frère. De là, il va tout faire pour aider Vine a se souvenir de qui elle est et l’aider à développer son pouvoir afin de battre les Leskans.

Je crois que je ne vais pas vous parler énormément des détails mais je vais surtout vous dire que c’est une vraie belle histoire. Le côté fantastique est vraiment très bien construit et rythmé à souhait. Et l’histoire d’amour est magnifique.

D’ailleurs, chapeau à Elle qui pour moi a un vrai don pour écrire les déclarations d’amour et les scènes de sexe (parce que oui; il en faut).

Cette histoire d’amour est l’une des plus belle de cette année. Al et Vine sont parfaits l’un pour l’autre. Ils se rendent meilleurs et ils sont prêts à tout pour l’autre… Une évidence, une fusion de deux êtres.

C’est évidement un coup de coeur et pour les romantiques qui ont peur du fantastique, vous pouvez y aller franco.

Note : 5 sur 5.