Prodigal Son Saison 1

Synopsis:

Malcolm Bright est un criminologue reconnu, qui connaît la façon de penser des tueurs et comprend le fonctionnement de leur esprit. Pourquoi ? Parce que son père était l’un des pires tueurs en série : Le Chirurgien. Grâce à son génie tordu, le jeune homme aide la police de New York à résoudre des crimes.

Carte d’identité de la série:

  • Créateurs: Chris Fedak et Sam Sklaver
  • Chaîne d’origine: FOX
  • Année de diffusion: 2019-2020
  • Nombre d’épisodes: 20

Côté casting:

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler de la saison 1 de Prodigal Son qui a été diffusée en Belgique sur la deux et en France sur TF1.

Je vais commencer par vous dire que j’ai trouvé cette série absolument géniale.

Michael Sheen en tueur en série-psychopathe, j’en rêvais depuis son rôle de Aro, le volturi dans Twilight… J’avais déjà décelé sa capacité à jouer les types tordus lol. Et en effet, ce rôle lui va à merveille, je n’imagine personne d’autre que lui dans le rôle du brillant chirurgien.

En face, nous retrouvons Tom Payne, que je ne connaissais pas car je ne suis pas Walking Dead. Et j’ai été bluffée par cet acteur au physique atypique, un peu dérangeant qui va parfaitement au personnage de Malcolm Bright. Car en effet en temps que profiler, mieux valait changer de nom…

Après avoir été viré du FBI, ils retrouve consultant dans la brigade de Gil Aroyo, un ami de la famille et il va les aider a résoudre leurs enquêtes tout en gérant ses questions sur son père et ses terreurs nocturnes violentes!

Les enquêtes officielles et les enquêtes concernant un événement vécu par Malcolm durant son enfance sont très addictives.

Et puis, j’aime les séries, les films, les documentaires, bref j’aime les psychopathes lol et là on est servi.

Si vous aimez Esprits criminels vous ne pouvez qu’aimer Prodigal Son.

Note : 5 sur 5.

Queer Eye

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une série de télé-réalité (originale netflix) que j’ai découvert durant mes congés (en retard puisque ça date de 2018 …); Queer Eye. Elle se compose à ce jour de 5 saisons, 42 épisodes qui tournent autour de 45 minutes.

Il s’agit d’un reboot de la série « Queer Eye for the straight guy » qui était diffusé sur la chaine Bravo.

Le concept: la Dream Team (Fab Five en VO) va chez une personne durant une semaine pour la coacher, la relooker, lui apprendre à prendre soin d’elle, rénover sa maison et lui apprendre à cuisiner.

La Dream Team se compose de cinq hommes homosexuels:

  • Antoni (Porowski): expert cuisine
  • Bobby (Berk): expert décoration
  • Karamo (Brown): expert culturel
  • Tan (France): expert mode
  • Jonathan (Van Ness): expert soins

Cette émission est ma bouffée de bonheur quotidienne, je pleure à presque tous les épisodes de voir tant de compassion, d’ouverture d’esprit et de rire.

Parfois les personnes qu’ils aident sont elles aussi homosexuelles mais parfois non et c’est beau de voir que même des hétérosexuels du sud profond de l’Amérique finissent par être reconnaissants et plus tolérants.

J’aime aussi beaucoup découvrir leurs vies privées à travers de leurs témoignages, leurs interactions pour aider la personne de la semaine.

Je conseille cette série à tout le monde, elle me fait me sentir mieux dans ma peau, c’est vraiment un bonbon d’amour.

Note : 5 sur 5.

Tag Favourite Characters #3

Hello les cocottes, je suis de retour avec un Tag Favourite Characters… Je suis devenue accro! (Pour tout vous avouer: j’en ai une grosse dizaine en préparation).

Cette semaine, parce que je pense vous en sortir un par semaine, j’ai choisi de m’attaquer non pas à une actrice ou à un acteur mais bien à une série de mon adolescence: One Tree Hill (ou Les Frères Scott pour la vf).

Mon personnage préféré:

Alors là, aucune hésitation, mon personnage préféré dans la série c’est Brooke Davis. À l’époque de la série et même encore aujourd’hui, je voulais être comme elle et par extension être Sophia Bush! Encore une Queen de ma vie.

Le personnage que j’ai envie de tuer:

Je pense que comme le reste du monde, j’ai voulu voir Dan Scott mort après 2 épisodes lol.

Le personnage qui me fait pleurer:

Ce n’est pas un personnage mais bien des moments marquants pour moi. J’ai réussi à n’en sélectionner que trois mais cette série m’a fait versé des tonnes de larmes…

Le méchant que j’aime bien:

Même si ça n’est pas un vrai vilain, la plupart des gens le considère comme tel mais moi, je l’aime: Chris Keller. Moi aussi je l’aurais suivi en tournée #SorryNotSorry.

Le personnage qui fait toujours rire:

Après un débat intense avec moi-même, j’ai finalement choisi Micro McFadden et Skills car l’un ne va pas sans l’autre.

Le personnage qu’on aimerait pas s’il n’était pas joué par lui:

Je vais choisir le Coach Withey Durham parce que j’adore ce personnage et que je pense que cet acteur y est pour quelque chose.

La mort qui m’a le plus frappé (au sens propre):

Je ne vais pas être très originale mais la mort de Keith Scott est la pire…

Le personnage le plus canon:

Sorry les filles, mais à l’époque, j’étais #TeamLucas et ensuite #TeamJulian et je ne vais pas choisir entre les deux.

Le personnage qui évolue le plus:

Nathan Scott est du côté des garçons celui qui évolue le plus et évidement celle qui évolue le plus c’est Haley James.

Je m’identifie à:

Toujours cette catégorie difficile mais si je devais m’identifier à l’une des héroïnes, ça serait Brooke Davis car elle est fragile mais ne le montre pas, elle est toujours là pour ceux qu’elle aime et elle est prête à risquer sa vie pour eux. Elle considère ses amis comme sa famille. Elle se bat pour réussir, trouver l’amour et avoir une vraie famille.

Mais j’ai également des similitudes avec Haley, surtout la Haley du début qui se trouve inintéressante, qui est éffacée et qui n’a « que » Lucas comme ami lol.

Soundtrack saison 1

Coucou les amis, on se retrouve aujourd’hui afin de parler d’une série qui me donnait très envie; « Soundtrack ».

Je ne sais pas expliquer clairement l’histoire mais en gros, on suit la vie de Sam et de son entourage à travers la musique. Je vous mets la bande-annonce, ça sera peut-être plus claire:

C’est vraiment une chouette série et je me rends compte que j’ai aimé plus ou moins les épisodes (il y en a 10) en fonction des chansons qui illustraient ceux-ci.

La réalisation est vraiment très belle et les scènes musicales sont juste magistrales que l’on aime ou pas le choix des chansons.

J’ai été surprise par le scénario et même si j’ai encore des questions et que je prie pour qu’il y ai bien une saison 2, j’ai pris beaucoup de plaisir à regarder cette saison.

Certains épisodes m’ont moins plu mais dans l’ensemble c’est plutôt bon.

Mon avis est très brouillon, je m’en rends bien compte mais mon ressenti l’est tout autant. J’ai adoré certains épisodes, j’en ai presque détesté certains mais je n’arrivais pas à m’arrêter de regarder.

Côté casting, j’ai adoré retrouvé Jenna Dewan, Marianne Jean-Baptiste et Madeleine Stowe. Et Paul James et Callie Hernandez que je ne connaissais pas sont juste incroyables.

J’espère vraiment que Netflix va commander une saison 2 car j’ai envie de savoir ce qu’il se passe après la fin de cette saison.

Note : 3.5 sur 5.

Virgin River saison 1

Coucou les amis, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une série sur laquelle je suis tombée un peu par hasard en flânant sur Netflix; Virgin River.

C’est l’histoire de Mel, une jeune infirmière qui débarque dans une petite ville perdue de Caroline du Nord pour repartir à zéro. L’accueil qui va lui être réservé va quelque peu la déconcerter…

J’ai débuté la série en me disant que ça allait être une série « doudou » et en fait, pas du tout. La bande-annonce est trompeuse je trouve.

J’ai été agréablement surprise par la profondeur du personnage de Mel, par son vécu et sa reconstruction personnelle.

Par certains aspects, cette série m’a fait penser à « Hart of Dixie »,série que j’avais adoré et donc je vais faire une petite comparaison entre les deux séries. Je tiens à préciser que ça n’est pas parce que je pense cela que tout le monde doit penser pareil.

Tout d’abord nous retrouvons Tim Matheson en médecin bougon qui ne veut pas de la présence de la jeune infirmière alors qu’il rejetait de la même manière Rachel Bilson, jeune doctoresse, dans l’autre série.

Nous retrouvons de la même manière dans les deux séries des situations de la vie quotidienne et apprenons à connaître les habitants via leurs « déboires » médicaux.

La grosse différence pour moi entre les séries est que même si « Virgin River » est drôle et romantique par moment, c’est surtout une série dramatique alors que « Hart of Dixie » était une série romantique dont l’humour avait une place prédominante.

C’est tout pour la comparaison.

Coté casting, nous retrouvons Alexandra Breckenridge que je ne connaissais pas du tout mais qui a joué notamment dans Dire, The Walking Dead ou American Horreur Story.

Elle a été pour moi une très belle découverte, elle m’a émue à plusieurs reprise et je trouve son personnage, Melinda « Mel » Monroe, très intense et très complexe, j’ai souffert avec elle lors des moments de « flash-back » de la série.

Comme je l’ai dis plus haut, nous retrouvons Tim Matherson qui campe notre cher Docteur Vernon Mullins. Un docteur qui ne veut pas être épaulé, qui considère les habitants de Virgin River comme sa famille et qui veut pratiquer la médecine comme lui l’entend. Je l’adore en râleur.

Et la grande fan de « Grey’s Anatomy » était contente de retrouver Martin Henderson dans le rôle de l’ex-militaire, tenancier du bar du coin; Jack Sheridan.

Il y avait une autre bonne surprise au niveau du casting pour moi mais je n’en dirai pas plus.

Au niveau du scénario en lui-même, je ne connaissais pas du tout les livres à l’origine de la série et je n’ai donc aucun point de comparaison. Mais j’ai adoré suivre la vie de Mel et ses interactions avec Jack et avec Doc. Mais ce qui fait le charme de la série, c’est que j’ai adoré découvrir la vie et les drames/intrigues des personnages secondaires…

J’ai d’ailleurs hâte de connaître la date de diffusion de la saison 2 car la saison 1 nous laisse avec un super cliffhanger concernant l’un de ces personnages secondaires.

Une jolie surprise que j’ai dévoré d’une traite et a qui j’attribue la note suivante (parce oui j’ai enfin trouvé comment mettre une note sur wordpress):

Note : 5 sur 5.

13 Reason Why saison 3

Coucou les amis on se retrouve aujourd’hui pour parler de la saison 3 de la série à succès de Netflix: 13 Reason Why.

Pour rappel, la saison 1 se concentrait sur l’écoute des cassettes qu’Hannah avait laissé à ses « amis » après son suicide. Durant cette saison on a appris que Bryce Walker avait violé Hannah, Jessica et un tas d’autres filles.

La saison 2 quant à elle s’est principalement intéressée au procès de Bryce.

Cette saison 3 se concentre comme son sous-titre l’indique à trouver « Qui a tué Bryce Walker ». Au fil des épisodes on découvre les secrets de chacun et on fini par découvrir qui a tué Bryce.

Même si je n’aime pas la nouvelle venue de la série et si je n’aime toujours pas certains personnages comme Clay par exemple.

J’ai été boulversé par l’histoire autour de Tyler qui en saison 2 a voulu commettre une fusillade lors du bal suite à son agression, son viol de la part de Monty. Fusillade qui n’a pas eu lieu grâce notamment à Clay et Tony. Dans cette saison on le voit évoluer au fil des épisodes et c’est l’un des personnages les plus touchant.

Je vais peut-être me faire lyncher en disant cela mais j’ai beaucoup aimé le personnage de Bryce dans cette saison, j’ai aimé le voir tenter de racheter ses fautes. Même si par certains aspects il est toujours exécrable, j’ai eu de la compassion, de l’empathie pour lui.

Comme pour les saisons précédentes, il m’a fallu quelques épisodes pour vraiment entrer dedans. Et contrairement à la saison 2 que je n’avais pas apprécié, j’ai passé un très bon moment devant celle-ci que j’ai d’ailleurs binge watcher.

Je ne sais pas si vous l’avez déjà vue mais si c’est le cas, quel est votre ressenti? Avez-vous, vous aussi aimé cette saison?

Stranger Things

Hello les amis, on se retrouve aujourd’hui pour parler de la série phénomène de Netflix: Stanger Things. Je dois vous avouer que je n’ai cédé à la tentation que très récemment et du coup j’ai binge watché les 2 premières saisons juste avant la sortie de la 3ème (que j’ai visionné en 2 jours). Je n’étais pas certaine que ça soit mon genre de série car la science-fiction n’est pas mon domaine de prédilection.

Quand j’ai commencé la saison 1, j’ai eu un peu de mal a entrer dedans mais j’ai tenu bon et à partir de l’épisode 4 les choses se sont accélérées et ça m’a plus plu.

Ce que j’ai le plus apprécié ce n’est pas tellement le coté fantastique de la saison mais plutôt les personnages auquel on s’attache facilement. Il sont nombreux mais on s’y retrouve très vite. Les voici:

La saison 2 a été pour moi un pur moment de plaisir. Hormis l’épisode 7 que j’ai trouvé inutile et qui cassait le rythme de la saison, elle est vraiment parfaite. J’ai vraiment adoré cette saison et l’évolution des personnages. Au casting se sont ajoutés:

Pour être totalement honnête avec vous, au début de la saison 3, j’étais de nouveau un peu mitigé car je trouvais que la série était de nouveau lente et puis on s’intéressait plus aux amourettes de nos héros qu’au reste. Mais de nouveau après quelques épisodes on a accéléré le rythme et j’ai de nouveau été happée. J’ai beaucoup aimé l’évolution des personnages et puis physiquement qu’est-ce qu’ils ont changés nos petits… Et puis sans vous gâcher le plaisir, l’épisode final est grandiose que ça soit visuellement ou émotionnellement. Comme dans les saisons précédentes nous retrouvons de nouveaux personnages:

Voici quelques photos de la saison:

Plus on avance dans la série et plus j’ai des coups de coeur pour les personnages même si je les aime de manière différente. Mes chouchous sont Dustin, Steve, Joyce, Hopper, Robin qui est mon coup de coeur de la saison et bien entendu 11 sans qui la série ne serait rien.

J’ai hâte de les retrouver pour une 4ème saison et j’espère que la scène post-générique de la saison 3 veut bien dire ce que je crois qu’elle veut dire…

Une très chouette série à découvrir pour ceux qui comme moi (au départ) sont sceptiques.

Lucifer

Coucou les amis, je suis là aujourd’hui pour vous parler de la série Lucifer que j’ai littéralement dévorée en une dizaine de jours.

Je ne vais pas vous parler en détails des divers épisodes des 4 saisons (67 au total à ce jour) mais plutôt vous présenter les principaux personnages apparus donc il y aura malgré tout du spoil pour les 2 derniers personnages.

Lucifer Morningstar:

Lucifer, ange déchu, est bien entendu le diable, il a quitté l’enfer pour s’amuser et vivre sur terre. Il a le pouvoir de découvrir le désir le plus profond des gens. Jusqu’au jour où il croise le lieutenant Decker qui n’est pas sensible à son charme. C’est ainsi que commence leur partenariat au sein de la police car notre Lucifer est curieux et veut savoir pourquoi elle ne veut pas coucher avec lui comme tous les autres. Il est un brin arrogant, il est très drôle, il déteste son père et déteste que les gens se servent du diable pour justifier leurs actes. Il rend des services aux gens (je suis prête à pactiser avec lui) et ne ment jamais.

Chloe Decker:

Chloe était actrice comme sa mère et est rentrée à la police après la mort de son père qui lui était policier. Elle est maintenant lieutenant à la police de Los Angeles où travaille également son ex : Dan. Elle est aussi la maman de Trixie. Elle est donc la seule personne sur laquelle les pouvoirs de Lucifer ne fonctionnent pas. Elle est au départ exaspérée par Lucifer qui veut coucher avec elle, mais au fil du temps leur relation évolue et ils deviennent amis et équipiers.

Trixie:

Trixie est donc la fille de Chloe et de Dan Espinoza. Elle adore les gâteaux au chocolat et même si elle apparait beaucoup moins dans la saison 4, elle a pour moi une grande importance dans l’évolution morale, humaine de nos protagonistes.

Dan Espinoza:

Dan Espinoza, surnommé lieutenant Ducon par Lucifer est un des personnage le moins « utile », ou plutôt le moins bien exploité, sauf dans certaines intrigues et pour la relation plutôt drôle qu’il a avec notre héros. Ce n’est pas vraiment un personnage aussi attachant que les autres, pour moi.

Mazikeen:

Mazikeen plus connue sous le nom de Maze est le démon qui a accompagné Lucifer lorsqu’il a quitté l’ enfer. C’est ce qui se rapproche le plus pour lui d’une meilleure amie. Elle est complètement folle (dans le bon sens), elle est experte en combat et en torture et assure toujours les arrières de Lucifer. Elle est l’un des personnages qui évolue le plus au fil des épisodes et surtout au contact de Trixie et de Linda (elle arrive je vous le promets).

Dr Linda Martin:

Le docteur Linda Martin est la thérapeute de Lucifer au départ de la série, au fil du temps elle devient la thérapeute de tous les personnages non humains de la série. Elle devient surtout la meilleure amie de Maze et également l’amie d’un peu tout le monde. Elle aide Lucifer a comprendre ses émotions et toutes les situations qui le perturbent.

Ella Lopez:

Ella Lopez n’arrive peut-être que pour la saison 2 mais elle est juste géniale. Elle est le médecin légiste de la police, l’experte scientifique. Elle est super drôle, parle tout le temps, adore faire des câlins, est complètement loufoque et elle est croyante. Elle a aussi beaucoup de talents cachés.

Amenadiel:

Amenadiel est l’un des frères de Lucifer envoyé sur terre pour ramener ce dernier aux enfers. Il s’agit bien entendu d’un ange et son pouvoir à lui est de ralentir le temps. C’est le fils préféré de Dieu et au fil des 4 saisons de la série son rôle et sa manière de voir les humains évolue beaucoup.

Eve:

Eve n’apparait qu’en saison 4. Il s’agit bien entendu de LA Eve de la bible, celle qui a cédé à la tentation. Tentation qui n’était pas une pomme mais bien ce cher Lucifer. Elle le considère comme son premier amour et débarque sur terre pour le reconquérir. J’ai lu beaucoup de critiques sur son arrivée mais elle apporte un souffle nouveau à la série, un peu de piment. Bref elle va tout chambouler sur son passage mais je l’aime bien quand même. Elle est drôle, jolie et même si elle ne prend pas que de bonnes décisions, elle fait de son mieux.

Les personnages qui vont suivre ont une double identité donc si vous ne voulez pas en savoir plus, arrêtez-vous ici.

Pour ceux qui s’arrêtent là, j’espère que cela vous aura donné envie de plonger dans l’univers de la série, qui est drôle, pleine de rebondissements, d’intrigues (c’est quand même une série policière) et finalement un rappel de mes cours de catéchisme. Pour les autres, on continue.

Charlotte Richards:

Charlotte Richards est une avocate qui durant toute la saison 2 sera possédée par la déesse de la création, c’est-à-dire: la maman de Lucifer. C’est un personnage qui apporte beaucoup en tant que « maman » mais aussi en temps que Charlotte (dans la saison 3).

Marcus Pierce:

Le capitaine Pierce débarque en saison 3 et dés le départ je ne l’ai pas aimé, il ne m’inspirait pas confiance (Puis c’est Tom Welling, il restera à vie le Clark Kent de la série Smallville). Et j’avais bien raison de me méfier de lui car il s’agit en réalité d’un immortel, d’un autre personnage de la bible.

J’espère vraiment que mon article vous a plu et que si vous n’avez pas encore craqué sur cette série, vous le ferez grâce à moi.

Petite information supplémentaire: les 3 premières saisons étaient produites par la Fox qui avait fini par annuler la série, alors que la saison 4 est le produit du rachat de la franchise par Netflix suite à la campagne #SaveLucifer instaurée par les fans.

Sex Education

Synopsis:

Quand Maeve la rebelle du lycée et Otis le fils puceau d’une sexologue joignent leurs forces afin de gagner de l’argent en prodiguant des conseils pour aider leurs camarades de cours dans leurs divers problèmes sexuels…

Carte d’identité de la série:

  • Créatrice: Laurie Nunn
  • Production: Eleven
  • Pays d’origine: Royaume-Uni, États-Unis
  • Chaîne d’origine: Netflix
  • Acteurs principaux: Asa Butterfield, Emma Mackay, Gillian Anderson, Ncuti Gatwa
  • Nombre d’épisodes: 8
  • Durée: entre 46 et 52 minutes
  • 1ère diffusion: 11 janvier 2019

Mon avis:

Coucou les amis, aujourd’hui je viens vers vous avec une autre série Netflix datant de ce début d’année.

Sex education est une série classée en comédie dramatique. En effet par certains aspects, elle est bourrée d’humour, la sexualité de ces ados donne lieu à des situations plutôt drôles, à des problèmes insolites.

Mais j’ai été beaucoup plus touchée par l’aspect dramatique de la série. Elle traite de problèmes plutôt sérieux comme l’avortement, l’homophobie ou encore l’absence d’une cellule familiale stable et saine.

J’ai été vraiment touché par Maeve cette jeune rebelle que la vie n’a pas épargnée. Que ça soit sa famille ou sa réputation, cela a fait d’elle quelqu’un d’assez solitaire et elle fait ce qu’il faut pour s’en sortir même si tous ses choix ne sont pas toujours parfaits. C’est vraiment mon personnage préféré.

Son acolyte, Otis, était jusque là un garçon plutôt transparent qui n’avait besoin de rien d’autre que de son meilleur ami Eric pour traverser la vie au lycée. Il vit avec sa mère qui est sexologue et qui est surtout très envahissante. Il va se servir de ce qu’il a appris avec sa mère pour venir donner ses conseils en matière de sexualité, plutôt ironique pour un puceau qui a lui-même de gros problèmes sexuels.

Eric son meilleur ami est un personnage très touchant même si on reste dans les clichés concernant l’homosexualité à mes yeux. Il porte des vêtements très voyants, se maquille et se travestit chez lui, est persécuté au lycée, va se renfermer sur lui-même suite à un événement pour revenir tel le phœnix renaissant de ses cendres.

Je pense que l’on peut trouver beaucoup de défauts à cette série en cherchant bien mais j’ai vraiment passé de bons moments devant elle et c’est tout ce que je demande lorsque je me lance dans une nouvelle série. J’espère vraiment qu’une saison 2 est prévue car j’ai envie de connaître le futur de ces personnages.

Bonding

Synopsis:

Comme il n’arrive pas à joindre les deux bouts, Pete accepte de travailler dans le donjon de Tiff, sa meilleure amie devenue dominatrice sous le nom de Maîtresse May.

Carte d’identité de la série:

  • Créateur: Rightor Doyle
  • Production: Blackpills, Anonymous Content
  • Pays d’origine: États-Unis
  • Chaîne d’origine : Netflix
  • Nombres d’épisodes: 7
  • Première diffusion: 24 avril 2019

Mon avis:

Coucou les amis, aujourd’hui je vais vous parler de la nouvelle mini-série Netflix « Bonding ». Et qui dit mini-série, dit mini-chronique.

Première chose que j’ai adoré, c’est que les épisodes durent entre 12 et 17 minutes, autant vous dire que je l’ai regardé d’une traite.

Deuxièmement, on nous dépeint l’univers du bdsm de manière super drôle mais malgré cela on découvre des vrais personnages avec une histoire qui ne nous est pas entièrement révélée. J’espère d’ailleurs que l’on aura une saison 2 afin de creuser certains aspects de Tiff.

J’ai vraiment eu un coup de cœur pour le personnage principal féminin incarné par Zoe Levin. Car oui Tiff devient Maîtresse May dans son donjon mais elle est bien plus que ça et je la trouve très attachante, elle nous cache à mon avis un lourd passé. Elle est étudiante en psychologie et est pour moi une guerrière féministe.

Pete quant à lui est gay (je le précise car c’est fortement abordé dans la série) et devient assistant au donjon pour pouvoir payer son loyer. Il rêve de devenir humoriste.

-> Si vous aimez les mini-séries et que vous avez envie de rire, foncez!