« La libellule que rêvait de toucher les étoiles » de Elodie Faiderbe

Résumé:

Passés d’ennemis à complices, au cours d’une cohabitation des plus mouvementées, Chloé et Nao ont pourtant bien du mal à franchir le cap de l’amour.

Après avoir mal interprété le baiser de Sven, Nao, blessé, quitte l’appartement sans un mot, laissant ainsi une Chloé dévastée et à la merci de son passé. Mais un coup de fil dans une baignoire, suivi plus tard d’un speed dating, pourraient bien faire éclater toutes ces bulles de rancune… et relancer la partie. 

De New York à Tokyo, envolez-vous une dernière fois aux côtés d’une libellule qui rêvait de toucher les étoiles.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elodie Faiderbe
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: Contemporain, new adult
  • Nombre de pages: 450
  • Date de sortie: 18 mars 2021

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de la suite de « La fourmi qui rêvait de devenir libellule » de Elodie Faiderbe. Titre toujours aussi poétique et même si je n’ai pas encore mon exemplaire papier, la couverture est à nouveau sublime.

Afin de ne rien vous spoiler, je vais simplement vous parler de mon ressenti par rapport à ce livre.

La plume d’Elodie me plait toujours autant et je vous avoue que je suis super impatiente de pouvoir lire sa future saga « Villa Emilia ».

J’ai adoré voir l’évolution de la relation entre Nao et Chloé en mode slow romance mais ce que j’aime le plus chez eux c’est leurs joutes verbales, leur complémentarité et la manière dont ils se rendent « meilleurs » l’un l’autre.

J’ai également adoré en découvrir plus sur les personnages secondaires de cette histoire. J’ai aussi beaucoup aimé en apprendre plus sur les familles respectives.

Tout comme pour le premier, c’est un livre à la fois très drôle et très émouvant . Et il m’a permis de m’évader et de voyager avec eux.

Elodie réussi la prouesse d’aborder le sujet difficile de la maladie sans jamais tomber dans le pathos et de faire découvrir une maladie dont on ne parle pas assez.

Et sachant que cette histoire s’inspire en partie de la vie de l’auteure me l’a rendu encore plus belle.

Alors mon avis est très court et je n’explique pas grand chose mais c’est parce que je n’arrive pas vraiment à mettre de mots sur mon ressenti.

En tous cas, merci Elodie pour cette très belle duologie et pour nos échanges.

Note : 5 sur 5.

« Les voeux secrets des soeurs McBride » de Sarah Morgan

Résumé:

Dans la région enneigée des Highlands d’Écosse, Suzanne McBride est impatiente que ses trois filles adoptives la rejoignent pour fêter Noël. Hannah, elle, se passerait bien de ces festivités familiales  : elle croule sous le travail et, surtout, sous le poids du secret qui va bientôt changer sa vie. Beth, quant à elle, est en pleine crise existentielle et tout ce que la mère de famille souhaite pour l’instant c’est du temps pour elle et du calme afin de décider si elle est prête à reprendre le travail. Posy, enfin, doit composer avec la sensation tenace qu’elle passe à côté de sa vie  ; mais changer de voie est risqué quand on a la charge de ses parents. Enfin, toujours moins risqué que de craquer pour Luke, son nouveau voisin… Face aux problèmes de ses filles, Suzanne n’a d’autre choix que de compter sur la magie de Noël pour que ces fêtes se passent bien. Car, ensemble, elles sont assez fortes pour affronter tous les obstacles!

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Sarah Morgan
  • Maison d’édition: Harper Collins
  • Collection: Poche
  • Genre: Women Fiction
  • Nombre de pages: 496
  • Date de sortie: Octobre 2020

De la même auteure: « Rencontre dans l’Upper East Side » de Sarah Morgan « Un été dans les Hamptons » de Sarah Morgan « Clair de lune à Manhattan » de Sarah Morgan « Un été dans la ville de l’amour » de Sarah Morgan « Mariage sous les flocons » de Sarah Morgan

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une valeur sûre de la romance, la grande Sarah Morgan.

Ce roman était sorti pour la saison hivernal en tant que romance de Noël et pour le coup, même si l’histoire se déroule à cette période, je trouve qu’elle pourrait être postposée n’importe quand, elle ne perdrait rien de son charme.

Nous sommes dans un roman choral, nous alternons donc les chapitres entre les 4 protagonistes féminines; Suzanne, Hannah, Posy et Beth.

Sarah Morgan signe à nouveau une pépite avec au centre de l’histoire: la famille. La famille dans tous les sens du terme avec ses secrets, ses failles mais également son amour indéfectible.

J’ai ressenti un amour fou pour l’ensemble des personnages mais si je devais choisir un seul d’entre eux, ma préférence irait à Hannah, l’ainée de la fratrie.

Hannah m’a mis les larmes aux yeux à plusieurs reprises, son histoire m’a bouleversée et par certains aspects, je me suis vue en elle dans son comportement sentimentale.

Ce livre est bien entendu une romance, multi générationnelle pour le coup.

Un véritable coup de coeur que j’ai eu la chance de livre en lecture commune avec Kim, à qui je l’avais offert pour Noël.

« La première fois, c’était quand même plus marrant » de Colleen Oakley

Résumé:

Alors qu’elle s’apprêtait à profiter d’un week-end romantique pour célébrer le troisième anniversaire de sa guérison, Daisy reçoit une terrible nouvelle  : elle est atteinte d’un nouveau cancer en phase terminale. La mort est une perspective effrayante  ; abandonner Jack, son mari brillant mais adorablement démuni face à la vie, l’est encore plus. Daisy se lance donc avec acharnement dans la quête de la femme idéale pour qu’après son départ, Jack ne se retrouve pas seul. Mais lorsque l’image de son mari avec une autre ne devient que trop réelle, Daisy devra choisir ce qui compte le plus pour elle dans les quelques mois qu’il lui reste  : son propre bonheur ou celui de Jack…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Colleen Oakley
  • Maison d’éditions: Les éditions Bragelonne
  • Collection: Haute Ville
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 384
  • Date de sortie: Janvier 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une auteure que je n’avais encore jamais lu: Colleen Oakley. Je l’ai découverte totalement par hasard, en regardant les stories instagram d’Elodie Faiderbe. Elle avait réussi a me donner envie de découvrir la plume de l’auteure et ce même si elle ne parlait pas de ce livre-ci.

Dans cette histoire nous suivons le périple de Daisy qui vient d’apprendre qu’elle souffre à nouveau d’un cancer, mais cette fois-ci c’est un méga cancer. Daisy est mariée avec Jack et durant tout le livre nous la suivons dans son parcours médical et surtout dans sa quête de la future épouse de son mari. Car elle sait que Jack ne saura pas vivre seul après son décès.

Je dois vous avouer que même si la plume était géniale, j’en ressors mitigée. Je m’attendais à autre chose, à un livre plus émouvant, un livre ou j’allais devoir sortir les mouchoirs… Mais en fait, je n’ai même pas eu les larmes aux yeux. Je n’ai été émue que lors du chapitre final.

Je n’ai pas grand chose d’autre à dire, c’est un sujet qui aurait du m’émouvoir et ça n’a pas été le cas. Je lirais malgré ça, les autres livres de l’auteure.

Note : 3 sur 5.

« Sans cœur » de Angel Arekin

Résumé:

Parce qu’aucun homme ne semble s’intéresser à elle, Abigael se sent quelconque et tente en vain d’attirer le regard des garçons, quitte à passer pour une fille facile. L’arrivée dans son BTS de Ciaràn Mordret et son étrange proposition vont changer la donne. « Ça t’intéressera », lui assure-t-il. À raison. Abigael pénètre alors dans l’inquiétant manoir des Mordret. Cependant le manoir n’est pas la seule chose bizarre dans cette famille. À mesure que ses sentiments grandissent pour le beau et ténébreux jeune homme, Abigael comprend que le comportement atypique de Ciaràn cache un lourd secret, qui bouleversera sa vie. Si elle choisit de rester. Mais n’est-il pas déjà trop tard pour s’enfuir ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Angel Arekin
  • Maison d’édition: BMR
  • Genre: Dark romance
  • Nombre de pages: 447
  • Date de sortie: 23 août 2017

De la même auteure: « The missing obsession » d’Angel Arekin « Is it love? Gabriel » de Angel Arekin « Le cri du silence » de Angel Arekin

Mon avis:

Hellos les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une nouvelle incursion dans l’univers d’Angel Arekin.

Pour la petite histoire, mon amie Kim qui me connaît très bien et qui sait parfaitement ce que j’aime dans mes lectures, était certaine que j’allais adorer ce livre. Et ses réactions lors de sa propre lecture m’ont fait flancher.

Il faut tout d’abord savoir que ce livre n’est pas une romance classique mais plutôt une dark romance, même si pas complètement pour moi.

Ciaràn Mordret n’est pas un homme comme les autres et de part sa particularité, je l’ai trouvé fascinant. En effet, Ciaràn ne ressent pas les émotions/les sentiments et a donc un comportement, des actions et des réactions anormales voir amorale.

Encore une fois, l’auteure réalise un prouesse incroyable en rendant ce héros plus qu’imparfait, compréhensible pour nous. C’est peut-être mon côté emphatique d’infirmière mais j’ai eu envie de le comprendre, de lui venir en aide, de le « soigner » et j’ai du coup, compris les réactions d’Abigael face à lui.

Abigael qui au départ passe pour une héroïne fragile, facile mais qui au final est beaucoup plus forte et interessante qu’il n’y parait.

Les autres membres de la famille Mordret sont quant à eux complètement dérangés et comme le dit si bien Angel: bienvenue dans la famille Addams… J’ai d’ailleurs hâte de faire plus ample connaissance avec chacun d’eux.

Bref pour moi, c’est un roman dérangeant mais fascinant et je l’ai adoré.

J’ai fait une comparaison entre Ciaràn et plusieurs personnages de fiction que j’ai aimé même si leurs morales étaient plus que douteuses. Il m’a fait pensé à un mix de Klaus Mikaelson, Damon Salvatore et Kai Parker dans les séries Vampire Diaries et The Originals.

Si on avait été plus dans la tête de Ciardàn, ce livre aurait probablement été un coup de coeur mais j’ai l’espoir que ça soit le cas dans « Sans âme »…

Quoiqu’il en soit, encore une fois, Angel Arekin m’a bluffé.

Note : 5 sur 5.

« The Reason I Smile » de Elle Séveno

Résumé:

Une Rencontre sur un toit. Un sourire. Une évidence…

Cheveux tressés, bonnet, écharpe et gros manteau, Lili pourrait être quelqu’un de transparent si elle n’était pas si lumineuse. Gentille, optimiste, présente pour ses proches, elle ne demande rien et n’attend rien en retour. Si elle s’oublie ? Non, parce que c’est grâce aux sourires de ses proches qu’elle se sent vivante.

Connu et reconnu, Lilian est un globe-trotteur aux millions de vues sur internet. Autrefois impulsif et colérique, il profite désormais de la vie sachant que tout peut s’arrêter trop vite. Très peu d’amis – parce qu’il n’a pas le temps – il cache pourtant un cœur tendre, qui aurait besoin d’attention autre qu’intéressée.

Ce qu’il lui faut : un peu de repos auprès d’un groupe d’amis qui n’attend rien de plus de lui que de faire sourire leur meilleure amie. Lili.

Mais quand obligations professionnelles et célébrité se rappellent à lui, Lilian sera-t-il capable de ne pas faire souffrir Lili ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elle Séveno
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Romance contemporaine
  • Nombre de pages: 246 (sur ma liseuse)
  • Date de sortie: 2 février 2021

De la même auteure: « Make me bad » (Tome 1) de Elle Seveno « Make me bad » (tome 2) de Elle Seveno « Restart with song » de Elle Séveno « 6 ans » de Elle Séveno « T’atteindre » de Elle Séveno « Les liés » de Elle Séveno « Suprêmes » de Elle Séveno « Suprêmes – tome 2 » de Elle Séveno

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour un livre que j’attendais depuis longtemps, depuis le Nanowrimo 2018. Dans le cadre de ce fameux Nano, Elle avait organisé des petits jeux concours et j’avais eu la chance d’être la grande gagnante cette année là. J’avais d’ailleurs gagné la tasse qui l’a inspirée pour cette histoire.

The Reason I Smile ou TRIS pour les intimes est une vraie belle histoire.

L’histoire d’une rencontre inattendue entre Lili, une jeune femme surprenante, forte, avec une particularité, un sourire et une bonne humeur sans faille et des amis en or, et Lilian.

Lilian, cet ancien sportif de haut niveau reconverti aujourd’hui en Youtubeur, avec un caractère fort qui lui a posé des problèmes dans le passé. Malgré ses potes et ses millions d’abonnés, il se sent seul.

Mais voilà, un jour, sur le toit d’une boite de nuit, il fait la rencontre d’une jeune femme plus que surprenante.

Une seule rencontre qui va changer leur vie, une évidence entre eux.

Je vais être absolument franche avec vous: j’étais tombée amoureuse de ces personnages et de cette histoire après 3 chapitres.

C’est beau, c’est doux, c’est lumineux, c’est pur et ça fait tellement de bien au moral de lire une histoire telle que celle-ci.

J’ai absolument tout aimé dans ce livre.

Les thèmes abordés sont originaux. La particularité de Lili, l’amitié mais également les réseaux sociaux dans ce qu’ils ont de pires.

Un véritable coup de coeur, que je prendrai plaisir à relire lorsque la version papier sortira.

J’ai même réussi l’exploit de verser une larme en le terminant car j’étais « jalouse ». Je veux vivre une histoire comme la leur.

Merci Elle de nous avoir offert une telle histoire.

« Les chroniques de Virgin River – tome 1: Virgin River » de Robyn Carr

Résumé:

Tout quitter, repartir de zéro, pour Melinda Monroe, c’est devenu une nécessité. Elle a perdu son mari tragiquement et ne supporte plus la violence urbaine et la sollicitude de son entourage. Sur un coup de tête, elle accepte un poste dans une bourgade perdue. Mais la vie idyllique qu’elle avait imaginée se révèle peu conforme à ses attentes. Rester ? Partir ? Elle hésite. La citadine qu’elle est saura-t-elle s’insérer dans cette communauté soudée ? Et la femme meurtrie osera-t-elle aimer de nouveau quand tout en elle s’y refuse ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Robyn Carr
  • Maison d’édition: J’ai lu
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 384
  • Date de sortie: Juillet 2010 (pour cette édition)

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier tome des chroniques de Virgin River.

Comme la plupart des gens, j’ai découvert Virgin River grâce à la série Netflix dont je suis vraiment fan. Je vous remets d’ailleurs mes avis sur les deux premières saisons: Virgin River saison 1 Virgin River saison 2

J’avais adoré l’univers et les personnages de la série et je voulais vraiment découvrir les livres à l’origine du phénomène.

Et je n’ai pas du tout été déçue.

J’ai passé un excellent moment avec ce premier tome et j’ai pu découvrir les personnages encore plus en profondeur. Et j’ai également pu découvrir qu’il y a énormément de différence avec la série, que ça soit au niveau des personnages ou des événements.

Mais comme je n’ai aucun mal à dissocier « l’oeuvre de la fiction », ça ne m’a aucunement dérangé.

J’ai hâte de lire le second tome et de poursuivre la vie trépidante de Melinda et de la ville de Virgin River.

On était pas loin du coup de coeur.

Note : 5 sur 5.

« T’as qu’à maigrir! Tome 3 » de Mo Gadarr

Résumé:

Slim tente d’oublier ses mauvaises expériences en poursuivant sa carrière naissante de mannequin grande taille. Si sa petite fille lui manque atrocement, c’est aussi le cas d’Ulrich qu’elle tente d’oublier par tous les moyens. Mais son agent, son tout nouvel admirateur ainsi que son ex ne font qu’aggraver le chaos de l’existence de notre héroïne toute en rondeurs. Et Slim a sa manière bien à elle de gérer l’ensemble. Une bouchée de brioche par-ci. Une cuillerée de glace chocolat-noisette par-là, et c’est la balance qui s’en mêle et qui s’emballe pour finalement la ramener au point de départ. Et face à lui….

Quant à Ulrich, il poursuit son chemin sans se retourner sur ses souvenirs et surtout pas sur le spectre de Slim dont il peine à chasser l’image de son cœur. Seulement, quand on lui annonce qu’il va devoir s’occuper d’une starlette montante dans l’univers de la mode, il ne se doute pas de ce qui l’attend. Si notre nutritionniste bourru croit avoir tout vécu, il a oublié une chose : même en fuyant, on n’échappe pas à son passé. Et encore moins à Slim…

Et si les apparences étaient vraiment trompeuses ? Nos héros pourront-ils (s’)aimer pour (se) découvrir ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Mo Gadarr
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 572
  • Date de sortie: 13 janvier 2021

Les autres tomes: « T’as qu’à maigrir! Tome 1 » de Mo Gadarr « T’as qu’à maigrir! Tome 2 » de Mo Gadarr

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du tome finale de la saga, hors norme, de Mo Gadarr; T’as qu’à maigrir.

En effet, c’est la première fois que le thème du surpoids et de ses conséquences, des régimes etc est mis en avant dans une lecture. Car oui, Slim n’est pas mince mais c’est surtout dans sa tête que son poids est « problématique ».

Dans ce tome, Mo met un point final à cette histoire et répond enfin à toutes nos interrogations.

Je ne vais pas rentrer dans les détails de l’histoire de ce livre mais vous parler de mon ressenti.

J’ai adoré découvrir les failles de nos protagonistes, le travail qu’ils ont fait sur eux au fil de l’histoire, l’acceptation de soi,…

C’est un livre touchant, qui nous montre l’importance de s’accepter et de s’aimer soi avant de pouvoir aimer les autres.

J’ai quand même trouvé qu’il y avait certaines longueurs par moments mais rien de dramatique non plus.

Bravo à Mo d’avoir créé une si belle histoire sur un sujet si fort.

#JeSuisSlim #JeSuisUlrich

Note : 4.5 sur 5.

« Campus Drivers – Tome 3 – Crash Test » de C.S. Quill

Résumé:

Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !

En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa soeur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.

Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du coeur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.

Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: C.S. Quill
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 443
  • Date de sortie: 5 novembre 2020

Les autres tomes: « Campus Drivers – Tome 1 – SuperMad » de C.S. Quill « Campus Drivers – Tome 2 – Book Boyfriend » de C. S. Quill

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier tome de la saga Campus Drivers de la génialissime C.S. Quill.

Ce tome est donc sorti début novembre mais comme je n’avais pas envie de quitter cette bande de potes que j’ai aimé de tout mon coeur, j’avais gardé ce dernier tome un peu plus longtemps.

Dans mes résolutions 2021 j’ai décidé de mettre un point final aux sagas entamées, c’était donc l’occasion de le sortir.

Je vais être honnête, j’étais déjà plus que séduite par Lewis en débutant ma lecture mais j’ai essayé d’être la plus neutre possible.

Lewis est donc le dernier campus drivers célibataire et il compte bien le rester, les mièvreries neuneu des couples qui l’entourent lui file la nausée.

En plus, ces traitres veulent que Lewis se dégotte un stagiaire afin de former la prochaine génération de campus drivers et ils vont l’obliger a approcher Amy et a en faire sa stagiaire.

Amy qui a un faible pour lui et qui ne comprend pas pourquoi, qui perd ses moyens lorsqu’il est a proximité…

Mais Amy a une face cachée, un passé auquel il ne s’attendait pas du tout et elle va renouer avec ce passé qu’elle tenait à distance pour lui sauver la mise.

J’ai vraiment adoré cette histoire, tout comme les autres, mais je l’ai trouvé assez différente dans le sens ou la majorité de l’histoire se passe pour moi en dehors de la fac.

La plume de l’auteure est toujours aussi géniale, son humour parfait et barré.

Alors, je vais prendre mon courage à deux mains et dire que le tome 2 reste mon favoris #teamwolinski

Note : 5 sur 5.

« Stars – Tome 1: Nos étoiles perdues » de Anna Todd

Résumé:

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l’a fait déménager à l’autre bout du pays, ce qui ne l’a pas dérangée car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard,
Karina travaille comme masseuse à Atlanta et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L’engrenage des affectations de son père ne facilite pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrolable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C’est à ce moment-là que Karina rencontre Kael. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l’aide à reconsidérer le chaos qui l’entoure. Il ne la connait pas, et n’a pas l’air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas… jamais.

Karina voit en Kael la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kael, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu’elle pouvait imaginer.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Anna Todd
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: Hugo Romance
  • Genre: Romance contemporaine
  • Nombre de pages: 480
  • Date de sortie: Octobre 2018

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier tome de la dernière saga d’Anna Todd: Stars.

Festival New Romance 2018 (Paris)

Pour tout vous avouer, avec ma copine Kim (www.kimysmile.com) on a décidé de sortir un livre commun à nos PAL par mois et d’en faire des lectures communes afin de se motiver à lire des ouvrages qui sont parfois chez nous depuis longtemps. Et donc pour janvier, voici notre choix de lecture commune.

Anna Todd est bien entendu devenu la papesse de la new romance outre-atlantique grâce à sa saga After que j’avais adoré à l’époque mais qui je l’avoue m’emballe beaucoup moins à présent.

Cette nouvelle saga est d’après l’auteure celle qui est la plus autobiographique.

À ceux qui ont dit que cette nouvelle saga était une pale copie d’After, je me demande bien quel rapport vous avez trouvé entre les deux car ça n’a absolument rien à voir.

Nous sommes ici dans un roman contemporain qui je l’avoue est assez lent mais qui m’a plu, qui m’a intrigué.

Ce livre se passe dans l’univers de l’armée et plus précisément dans les villes militaires propres aux USA.

Nous suivons Karina, jeune masothérapeute, qui vit avec sa collègue Elodie dans une maison qu’elle a acheté pour s’éloigner de son père et de sa belle-mère. Un père qui est un assez haut gradé de l’armée et qui nous cache beaucoup de choses.

Karina a un frère jumeau; Austin, qu’elle aime plus que tout mais qui est loin d’être « sain », il fait connerie sur connerie et elle s’inquiète pour lui.

Cette jeune femme va faire la rencontre du beau Kael lors d’une séance de massage et par un concours de circonstances, ils vont se rapprocher.

Kael est quelqu’un de très taiseux alors que Karina est une vraie pipelette qui cogite beaucoup trop, elle pense à 1000 choses en même temps et se fait beaucoup de soucis.

Durant la quasi totalité du livre, ils vont apprendre à se connaître, se découvrir, se rapprocher,…

Mais voilà, Kael cache lui aussi des secrets!

Pour une fois, j’ai apprécié la lenteur de l’histoire car il est très intriguant. Il y a des tas de non-dits et de secrets et j’ai hâte de lire le tome suivant pour en apprendre plus sur tout cela.

Une belle découverte qui ne méritait pas, d’après moi, le bashing qu’il a subit.

Note : 4 sur 5.

« Maybe Someday » de Colleen Hoover

Résumé:

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. 

Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. 

Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…

Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Colleen Hoover
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: New Romance
  • Genre: New adult
  • Nombre de pages: 392
  • Date de sortie: Mai 2015

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre que j’ai sorti de ma PAL et vous allez rire mais au bout de 60 pages, je me suis rendu compte que j’avais déjà lu ce livre à sa sortie mais comme je lis énormément de livre et que ça date un peu, j’avais oublié…

Du coup, je me demande si j’ai lu la suite (Maybe not) ou pas mais dans le doute, je le lirai.

Ce livre n’est pas un coup de coeur mais il n’en est pas loin.

Les personnages sont tellement bien écrits que l’on a pas envie de les quitter.

Alors même si j’aurais pu être rebutée par le triangle amoureux entre Ridge, Maggie et Sydney, l’histoire est tellement bien écrite que ça passe crème.

Ridge est tellement touchant, c’est un personnage incroyable avec des failles et un handicap qui lui apporte de la profondeur. C’est pour moi l’atout majeur de ce livre.

D’ailleurs, lors d’une scène, il fait abstraction de son handicap et cette scène est sublime.

Les personnages secondaires sont tellement bien écrits que l’on a envie de les retrouver, de les cajoler et on ne leur souhaite que du bonheur. Que ça soit Warren, Bridgette, Maggie, Brennan,.. on a envie d’en apprendre plus sur eux.

Note : 4.5 sur 5.