« Les oubliés de Noël » de Manon Kaljar

Résumé:

Bénévole pour l’aide alimentaire de Londres, Elliott est habitué à l’inattendu, mais c’est la première fois qu’il se retrouve nez à nez avec une star en fuite. Devant sa détresse, il décide de prendre l’inconnue sous son aile et de lui faire découvrir un monde à l’opposé du sien, loin de l’hypocrisie et des paillettes.

Cet univers de faux-semblants, Cassiopée espère le quitter pour enfin passer un Noël sous le signe de la bienvenue. Elle saisit alors cette occasion unique de faire le bien aux côtés des volontaires de l’association en dépit des réticences d’Elliott, qui semble fuir comme la peste un milieu qu’il prétend ne pas connaître…

Quand l’ombre des rues rencontre la lumière des protecteurs, tous les espoirs sont permis. Même celui de fêter Noël au chaud !

Les cadeaux ne viennent pas toujours du Père Noël.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Manon Kaljar
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 606
  • Date de sortie: 8 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier roman de Manon Kaljar.

Ce roman fait partie des sorties de Noël de chez Hugo Publishing et j’ai été plus que surprise par la profondeur de cette histoire, c’est d’ailleurs trop réducteur pour moi de cataloguer ce livre comme « romance de Noël », je l’aurais même rangé dans la catégorie « romance contemporaine ».

Dans ce livre, nous suivons une multitude de personnages; Elliott, Olivia, Cassiopée, Daniel, Suzy, Margaret, Peter, Maggie,… Le livre est écrit pour que l’on s’attache absolument à tous les personnages (enfin presque tous…).

« Les oubliés de Noël » se déroule sur une période relativement courte (du 27 novembre au 25 décembre) mais j’ai trouvé que l’histoire ou plutôt les histoires prenaient leur temps, rien n’est trop rapide.

Autre point positif, il n’y a aucune longueur durant le récit. Et pourtant, c’est déjà un petit pavé en format poche.

J’ai énormément de mal à vous expliquer tous les éléments qui m’ont fait adorer ce livre sans vous divulguer les intrigues…

Mon avis sera du coup assez court. Je vous dirais que c’est une vraie belle histoire qui nous fait retrouver les vraies valeurs de Noël; la compassion, l’entraide, la famille (au sens élargi) et les miracles de Noël.

J’ai été émue par l’histoire d’Elliott et de sa famille, par la jeune Olivia, par Peter, par les rencontres faites dans la rue et par Cassiopée.

Cassiopée qui a tous ce dont on peut rêver en apparence et qui va réussir à s’affirmer et à se découvrir telle qu’elle est dans le fond grâce à l’association et toutes les rencontres qu’elle a pu faire.

Les protagonistes de ce livre se rendent meilleurs en se côtoyant, ils évoluent au fil des pages.

C’est un gros coup de coeur que je vous recommande chaudement. Alors oui, ça n’est pas un livre drôle et joyeux tel que l’on en voit à cette période mais c’est un petit bijou, parfois un peu triste mais la vie est ainsi faite.

Note : 5 sur 5.

J’ai adoré la plume de l’auteure et j’espère pouvoir la lire prochainement.

« Petite annonce, repas de famille, & toi » de Fanny André

Résumé:

Grâce à une petite annonce, Red a trouvé l’amour avec Ivy, son crush de toujours, mais c’est bien lui qu’il est décidé à fuir pour Noël. Pourquoi ? Parce que cette année c’est un Noël en famille qui est prévu pour les deux amoureux. Et ça, Red n’est pas prêt du tout à y faire face. Comment cacher sa folie douce, ses manies et sa tristesse en période de fêtes ? Le mieux est de partir vite et loin. Il trouvera bien une explication plausible après coup, comme un kidnapping, un test en labo qui a mal tourné ou une mission de protection des témoins digne du meilleur blockbuster.

Ça, c’était son plan d’origine. Pas sûr qu’Ivy le laisse faire si facilement…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Fanny André
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: romance de noël
  • Nombre de pages: 130
  • Date de sortie: 15 décembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de la suite de « Petite annonce, téléfilms, & toi » de Fanny André.

C’était un immense plaisir de replonger dans l’univers de Red et Ivy un an après le premier livre.

J’ai adoré rencontrer la famille d’Ivy et en découvrir ses membres. Et j’ai beaucoup rigolé avec eux, leurs traditions un chouia barrées m’ont beaucoup plu.

Red est toujours aussi bizarre et j’adore qu’il se fasse des films, qu’il divague en pleine conversation. Ses doutes et ses appréhensions m’avaient manquées également.

Vraiment un immense plaisir de les retrouver.

Si vous n’avez pas lu le premier livre, je ne peux que vous conseiller cette duologie, qui je le rappelle est M/M, qui est assez courte mais qui est tellement agréable, toute douce, drôle et émouvante.

Merci à Fanny André pour ces belles parenthèses dans cette morosité ambiante. Et merci pour toutes ces références à la pop culture.

Note : 4 sur 5.

On en parle de la beauté de cette couverture?

« Suprêmes – tome 2 » de Elle Séveno

Attention cette chronique spoil le premier tome donc si vous ne l’avez pas lu: fuyez.

Résumé:

Après sa capture par les leskans, ses ennemis, Vine a été reconditionnée. Elle est maintenant une des leurs et ne se souvient ni de ses origines ni de son pouvoir. En elle, pourtant, grandit le besoin de protéger les faibles. Pourquoi ne supporte-t-elle pas de voir souffrir les esclaves alors que tous les autres les traitent avec mépris ?

Qui est-elle vraiment ?

Et surtout… qui est le Frère ? Cet être en marge de son peuple, un soldat indomptable pour une grande majorité d’entre eux, indigne de confiance. Il est toutefois le seul à la traiter avec respect – et peut-être l’unique détenteur des réponses à ses questions.

Quant aux sentiments qu’il éveille en elle, ils pourraient bien être la clé de son passé. Et de sa destinée…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elle Séveno
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Pléiades
  • Genre: Fantastique, dystopique
  • Nombre de pages: 351
  • Date de sortie: 17 décembre 2020

De la même auteure: « Make me bad » (Tome 1) de Elle Seveno « Make me bad » (tome 2) de Elle Seveno « Restart with song » de Elle Séveno « 6 ans » de Elle Séveno « T’atteindre » de Elle Séveno « Les liés » de Elle Séveno

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier service presse que j’ai reçu de la part des éditions Cyplog, le second tome de Suprêmes. S’agissant du second tome, il y a un gros risque de spoil par rapport au premier dont je vous glisse ma chronique ici: « Suprêmes » de Elle Séveno

Pour rappel dans le premier tome nous rencontrons Vine qui est enfermée en prison sur Terre car elle manifestait contre les décisions des gouvernements. Durant son séjour en prison, la Terre est envahie par les Leskans, une race qui colonise des mondes pour prouver sa supériorité.

Vine se retrouve donc dans une prison leskanne avec d’autres humains. Mais le plus intéressant est le prisonnier qui se trouve dans la cellule voisine, qui lui n’a rien d’humain.

Ce fameux prisonnier, Al, va a nouveau s’évader et être pris en chasse par les Leskans. Ceux-ci vont embarquer Vine et ses « amis » humains afin d’avoir un moyen de pression sur Al qui a montré un intérêt certain pour Vine.

Al, Vine et les humains vont se retrouver à fuir les Leskans sur Terre et Vine va découvrir qu’elle fait partie d’une race suprême disparue; les Nakirs.

À la fin de ce premier tome, pour protéger Vine alors qu’ils sont sur le point d’être à nouveau capturer, Al va la livrer à son frère le chef suprême des Leskans.

Ce second tome est la parfaite continuité de cette histoire géniale.

Il m’a tenu en haleine, et Elle a réussi l’exploit de me stresser durant la quasi totalité de la deuxième moitié du livre…

Au départ nous retrouvons une Vine qui a été reconditionnée et qui a oublié qui elle est, elle pense être une leskanne qui a eu un accident et qui doit réapprendre à vivre, à s’entrainer, à développer son pouvoir et ses flammes leskannes. De son côté Al a été envoyé par son frère sur la planète Syl afin de le punir en l’obligeant à soumettre ce peuple qui est le sien.

Ne supportant plus d’être loin de Vine, il va trouver un moyen de rentrer sur Rn et de regagner les grâces de son frère. De là, il va tout faire pour aider Vine a se souvenir de qui elle est et l’aider à développer son pouvoir afin de battre les Leskans.

Je crois que je ne vais pas vous parler énormément des détails mais je vais surtout vous dire que c’est une vraie belle histoire. Le côté fantastique est vraiment très bien construit et rythmé à souhait. Et l’histoire d’amour est magnifique.

D’ailleurs, chapeau à Elle qui pour moi a un vrai don pour écrire les déclarations d’amour et les scènes de sexe (parce que oui; il en faut).

Cette histoire d’amour est l’une des plus belle de cette année. Al et Vine sont parfaits l’un pour l’autre. Ils se rendent meilleurs et ils sont prêts à tout pour l’autre… Une évidence, une fusion de deux êtres.

C’est évidement un coup de coeur et pour les romantiques qui ont peur du fantastique, vous pouvez y aller franco.

Note : 5 sur 5.

« N’oublie pas les chocolats » de Tamara Balliana

Résumé:

Devi n’aime pas Noël. Chaque année, elle a hâte que cette période se termine, que les gens autour d’elle cessent de se comporter comme des elfes surexcités et redeviennent des adultes. Alors, quand elle perd son emploi quelques semaines avant le réveillon, c’est sans joie aucune qu’elle postule…au magasin de jouets de son village d’Alsace. Sur les conseils de Louise, sa meilleure amie et précieuse alliée au quotidien, elle apporte ses chocolats faits maison lors de son premier jour. Tout le monde aime les chocolats, non?

Gabriel adore les fêtes de fin d’année, il fait partie de ceux qui, dès fin novembre, décorent leur maison, enfilent des pulls kitsch, boivent du vin chaud au marché de Noël et dévorent les chocolats! Son travail de directeur d’un magasin de jouets lui permet de laisser libre cours à sa créativité. Son défi cette année: transformer la nouvelle recrue et son âme de Grinch en lutin du Père Noël…

Elle n’a jamais cru au Père Noël. Il n’a jamais cessé de l’attendre.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Tamara Balliana
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance de Noël
  • Nombre de pages: 364
  • Date de sortie: Octobre 2020

De la même auteure: « Quand l’amour s’en mail » de Tamara Balliana « Love in Provence » de Tamara Balliana « Love me if you Cannes » de Tamara Balliana « L’amour est dans le chai » de Tamara Balliana « Je veux un homme qui… » de Tamara Balliana

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une romance de Noël… Alors pardon pour celles et ceux qui n’aiment pas ça, j’essaie d’alterner mes lectures mais c’est quand même la période idéale pour les lire.

J’ai déjà lu plusieurs livres de Tamara et j’en suis toujours ressortie sur une note positive et ce livre n’a pas fait exception.

J’ai pris énormément de plaisir lors de ma lecture.

J’ai tellement de points communs avec Devi que ça en est presque flippant. Car oui, je dois vous avouer que je n’aime pas Noël… Je n’ai jamais compris cet engouement pour cette période de l’année (hormis pour les films de Noël) que je trouve encore plus déprimante que l’automne… Et comme elle, j’ai une passion pour les tueurs en série… Je n’avouerai plus rien de nos ressemblances sauf sous la torture!

J’ai beaucoup aimé le fait que ça soit l’héroïne qui n’aime pas cette période de l’année et pas notre héros car c’est plus souvent l’inverse.

C’est vraiment une romance toute douce qui fait du bien au moral. Elle était digne d’un film de Noël et c’est pour moi un compliment car j’adore ça.

Si vous aimez les chocolats, que vous avez besoin de trouver ou retrouver un peu cet esprit de Noël, foncez sur cette douceur.

Note : 5 sur 5.

« Tu fais quoi pour Noël? Je t’évite! » de Juliette Bonte

Résumé:

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un pas… mais attention au verglas!

Charlie déteste Blade, et Blade le lui rend bien. Elle a essayé de s’entendre avec ce grand brun – vraiment, – mais entre eux, ça ne passe pas. Le problème, c’est que Blade est un ami de James, le nouveau petit copain de la meilleure amie de Charlie. Alors, autant dire que l’éviter est sans espoir car, si les filles ont la réputation de n’aller aux toilettes qu’à deux, les hommes, eux, sont visiblement incapables de boire une bière sans leurs homologues testostéronés. Mais, quand les soirées évoluent dangereusement vers un projet de vacances en groupe pour les fêtes de fin d’année, Charlie comprend qu’elle est fichue. Car, s’il y a une chose qu’elle déteste encore plus que Blade, c’est bien Noël. Et, si Blade l’apprend, il va tout faire pour que ce séjour en Laponie devienne son pire cauchemar.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Juliette Bonte
  • Maison d’édition: Harper Collins
  • Genre: Comédie romantique
  • Nombre de pages: 364
  • Date de sortie: Octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une romance de Noël sortie l’an dernier que je n’avais pas encore eu la chance de lire car je l’avoue; j’attendais le format poche puisque j’avais les autres livres de Juliette dans ce format.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, ce livre est un coup de coeur absolu! C’est ma meilleure lecture de Noël de l’année.

J’avais déjà beaucoup aimé les deux précédentes (« Les vrais amis ne s’embrassent pas sous la neige » et « Mon ex, sa copine, mon faux mec et moi ») mais celle-ci est encore un niveau au dessus.

J’ai adoré que Charlie et Blade se détestent dès le début du livre et que l’on ne sache pas pourquoi, que l’on doive attendre pour le découvrir.

Charlie vit une relation d’amitié fusionnelle avec Savannah, elles sont pour ainsi dire des soeurs et pour ne pas lui gâcher ses soirées du vendredi avec son chéri et les collègues de ce dernier (dont fait partie Blade), elle prend sur elle. Une soirée par semaine a devoir supporter son ennemi, ça n’est pas la mort…

Sauf que lors de l’une de ces soirées, la joyeuse bande décident de partir en vacances à l’étranger pour les fêtes et suite à un tirage au sort, les voilà en route pour la Laponie… Mais Charlie déteste Noël, alors la perspective de supporter Blade au pays du Père Noël est aussi réjouissante que de se faire assassiner par un tueur en série.

Alors même si dès le départ on se doute que l’on est dans un ennemies to lovers car la haine et l’amour sont très proche, j’ai adoré les insultes, les piques, les coups-bas… J’ai eu plusieurs éclats de rire grâce à eux.

Mais à coté de ça, j’ai adoré les voir se rapprocher, se rendre compte qu’ils ont fait erreur sur l’autre et finalement voir leurs sentiments passer de la haine à l’amour.

Je dois tirer mon chapeau à Juliette qui a réussi à nous créer des personnages magnifiques, qui ont tous une histoire personnelle complexe mais qui s’accordent parfaitement les uns aux autres. Que ces personnages soient tous mis en avant d’une manière ou d’une autre, que l’on ne soit pas focalisé sur Charlie et Blade.

Autre point qui m’a fait avoir un coup de coeur absolu: les déclarations d’amour, qu’elles soient amicales ou amoureuses, sont juste sublimes.

Ce livre m’a rappelé que la famille n’est pas toujours une question de sang, c’est avant tout des personnes qui vous veulent dans leur vie et qui vous acceptent pour ce que vous êtes et qui feraient n’importe quoi pour vous et pour vous protéger.

Et cette famille composée d’amis sincères m’a vendu du rêve. D’ailleurs, merci à mes vrais amis, ceux qui sont toujours là quand ça ne va pas car c’est dans ces moments-là que l’on reconnait les vrais amis, dans la difficulté.

Note : 5 sur 5.

« Le monde d’Elianor – chapitre 2 » de Liah Waureel

Résumé:

Perdue entre les blessures de son cœur et les obligations dues à son rôle, Élianor a bien du mal à se reconstruire après les terribles épreuves de l’année passée.

Avec ses amis et Guillaume, le Guerrier pour qui elle éprouve un amour impossible, elle se retrouve de nouveau embarquée dans une aventure périlleuse. De Paris au Japon, la puissante Gardienne va faire face à des créatures dangereuses, mais aussi à des révélations qui bouleverseront son existence.

Saura-t-elle maîtriser ses nouveaux pouvoirs ?

Sera-t-elle assez forte pour empêcher les terribles desseins de la Guilde Sombre ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Liah Waureel
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: Fantastique/paranormal
  • Nombre de pages: 296
  • Date de sortie: 2 Mars 2018

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du second volet de la saga « Le monde d’Elianor » de Liah Waureel. J’avais aimé le premier dont voici mon avis: « Le monde d’Elianor – chapitre 1 » de Liah Waureel.

Je vais être très honnête avec vous, j’ai eu énormément de mal avec le début du livre (je dirais même abec un bon tiers voir la moitié) mais comme il s’agit d’un service presse; je me suis accrochée. Et au final, j’ai bien fait.

J’ai vraiment eu du mal avec notre héroïne durant cette partie… Il aura fallu attendre que l’action soit vraiment lancée pour que je me plaise à nouveau dans cette histoire.

J’ai trouvé Elianor chiante (je n’ai pas d’autre mot) et trop plaintive… Même si je peux comprendre qu’avec ce qui lui est arrivée elle ne soit plus tout à fait elle-même.

Et puis, le côté « triangle voir carré amoureux » me dérange, il est trop présent par rapport au reste. J’ai vraiment cette impression que chaque personnage masculin est amoureux d’elle et franchement ça me dérange car toute la partie fantastique est géniale.

Ce livre reste malgré cela une lecture sympathique mais il m’a fallu trop longtemps pour être bien dedans. J’espère que le tome 3 sera plus vite dans l’action.

Note : 3 sur 5.

À nouveau la couverture de ce livre est sublime.

« Ce soir-là nous étions immortels » de Laure Arbogast

Résumé:

★ Le temps efface les plus belles promesses ★

Alex mène la vie dont rêve la plupart des gens : il occupe un poste à responsabilités, possède une belle voiture et sort avec la femme idéale qu’il va bientôt épouser. Mais la perte d’un être cher lui fait prendre conscience de l’envers de la médaille : il travaille comme un forçat pour rembourser son crédit ; il néglige sa famille et il a perdu de vue ses trois meilleurs amis avec qui il avait fait le serment de se retrouver dix ans plus tard. Enfin, il se rend compte qu’il n’a pas oublié Aurore, son amour de jeunessequi a disparu sans explication.

La sœur d’Alex, adolescente rebelle dont il doit s’occuper quelque temps, vient encore compliquer la situation. Elle essaie de le pousser dans les bras de sa nouvelle secrétaire qui ne l’attire pas le moins du monde. À moins que…

Alex parviendra-t-il à renouer avec son passé, sa famille et ses amis ? Trouvera-t-il son âme sœur, si tant est qu’elle existe ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Laure Arbogast
  • Maison d’édition: Les éditions Noir au Blanc (pour la version papier)
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 141 (sur ma liseuse)
  • Date de sortie: Mars 2018

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour un service presse qui m’a gentiment été proposé par l’auteure. Comme d’habitude, le fait qu’il s’agisse d’un service presse n’influe en aucun cas sur mon avis.

Ce livre est le premier tome de la trilogie « Ensemble, à Paris » et chaque tome est totalement indépendant des autres, ce que j’apprécie beaucoup car du coup, ce livre à une vraie fin et rien ne nous oblige à lire les 2 autres pour connaitre le dénouement.

Ce livre est clairement addictif, on a envie de tourner les pages afin de savoir ce qu’il se passe ensuite et c’est un point positif.

J’ai beaucoup aimé les thèmes abordés et le côté réaliste tout en ne l’étant pas totalement.

J’ai adoré voir l’évolution de notre héros Alex, que ça soit par rapport à sa vie sentimentale, à sa vie professionnelle et par rapport à sa famille.

J’ai clairement adoré que ce frère surchargé de travail car il veut réaliser des objectifs qu’il s’était fixé 10 ans plus tôt, voit sa vie chamboulée par sa petite soeur rebelle, Laura et par sa secrétaire, Alexia.

J’ai adoré tout le mystère autour d’Aurore, cette fille rencontrée par hasard à Berlin lorsqu’il était jeune et qui restera son grand amour, même s’il n’a plus jamais eu de ses nouvelles alors qu’ils s’étaient fait des promesses.

Ce livre est une quête de l’Amour à travers le temps mais également un récit sur l’amitié avec ce constat: l’amitié ne dure pas éternellement, on perd souvent de vue des gens que l’on considérait comme nos meilleurs amis et avec qui on avait prévu de ne jamais se quitter…

C’était un roman assez court (141 pages sur ma liseuse) mais qui m’ a beaucoup plu. Je pense que lorsque je trouverai du temps dans mon planning de lecture chargé, je lirai les 2 autres tomes avec plaisir.

Note : 4 sur 5.

Encore merci à Laure Arbogast de m’avoir permis de lire son livre et de m’avoir contacté pour ça.

« Cher père Noël, je voudrais un mec! » de Caro M. Leene

Résumé:

Canon, gentil, attentionné, généreux (sexuellement parlant, j’entends) et fidèle. Facile à trouver, non  ?
  
C’est la dernière fois qu’Aly écoute les conseils foireux de sa meilleure amie  ! Écrire sa liste au père Noël  ? D’accord, c’était drôle comme idée, jusqu’à ce que sa poisse légendaire fasse encore des siennes et qu’Aly envoie par erreur ladite liste par mail à… son patron, Evan Sanders, qui est plutôt du genre père Fouettard. Non seulement il va savoir que son vœu le plus cher est de se trouver un mec – ou, à défaut, de découvrir de beaux sex-toys sous le sapin – mais, en plus, il va apprendre qu’elle fantasme sur lui (qu’est-ce qui lui a pris d’avouer qu’elle ne le repousserait pas s’il lui sautait dessus  ?). Sa carrière professionnelle est foutue, c’est sûr. Tout compte fait, Aly ne souhaite plus qu’une seule chose pour Noël  : un miracle.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Caro M. Leene
  • Maison d’édition: Harlequin
  • Collection: &H
  • Genre: Romance de noël
  • Nombre de pages: 320
  • Date de sortie: 14 octobre 2020

De la même auteure: « Je te ferais aimer Noël » de Caro M. Leene

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de la nouvelle romance de noël de Caro M. Leene.

Dans celle de l’an dernier, il me semble que j’avais eu un peu de mal a entrer dedans mais une fois que ça avait été fait, j’avais beaucoup aimé.

Dans celle-ci, j’ai été happée directement par l’histoire d’Aly et d’Evan.

Aly, jeune femme célibataire depuis peu, qui travaille en interim dans la société d’Evan en tant que secrétaire et qui adore le contrarier… mais qui a un faible pour lui.

Le livre démarre donc avec la lettre au père noël (ou plutôt à sa meilleure amie Maureen) et cette lettre est absolument grandiose. Elle sera donc envoyée par erreur à son patron.

C’est un schéma que j’adore!

Une comédie romantique en mode enemies to lovers, en mode patron-employée. Mais avec la magie de noël en prime.

La répartie d’Aly face à Evan m’a beaucoup plu, j’ai trouvé ça amusant et chaud comme il faut (ni trop, ni trop peu).

Il y a du répondant, de l’attirance, des quiproquo, des disputes, du rythme, des traditions de noël, du chocolat et un adorable chien (oui oui c’est un élément qui m’a fait encore plus aimé ce livre).

Je pense franchement que c’est un livre que je prendrai plaisir à relire.

Merci pour ce très bon moment. C’est un livre réconfortant je trouve en cette période compliquée.

Note : 5 sur 5.

« Verity » de Colleen Hoover

Résumé:

Toute vérité n’est pas bonne à dire. 

La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.


La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès.


Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir, et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Colleen Hoover
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: Hugo Thriller
  • Genre: Thriller (romantique)
  • Nombre de pages: 330
  • Date de sortie: 1er octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui m’intriguait énormément et que j’ai eu la chance de lire grâce à Netgalley.

Verity est le premier roman de la romancière à succès Colleen Hoover qui soit édité dans la collection thriller de chez Hugo et pas dans la collection New Romance et rien que pour ça, il fallait que je le lise.

Dans ce livre nous suivons donc une auteure, Lowen Ashleigh, qui au tout début du livre va assister à un accident alors qu’elle avait rendez-vous avec son agent pour parler d’un nouveau contrat et qui va rencontrer par hasard Jeremy.

Le hasard va plus loin puisque c’est avec Jeremy qu’ils ont rendez-vous car il est à la recherche d’une auteure qui pourra terminer la saga littéraire de son épouse, Verity, qui est dans l’incapacité physique de la terminer.

Vu les sommes proposées et son lien immédiat avec Jeremy, Lowen accepte et se retrouve à vivre chez eux en vue de fouiller dans les cartons, les notes, le bureau de Verity. C’est là que les choses vont se compliquer…

Lowen va découvrir dans un tiroir une autobiographie de Verity qui révèle des choses horribles sur sa vie, sur son couple et sur ses enfants.

J’ai adoré ce livre par certains aspects, j’étais comme Lowen incapable de lâcher l’autobiographie de Verity et de savoir comment elle allait se terminer. J’ai aussi aimé la romance entre Lowen et Jeremy même si ce n’est pas cet aspect là qui m’a le plus plu, le plus tenu en haleine…

Il y a deux autres éléments qui m’ont tenu éveillés mais je ne peux pas vous en parler car ça serait vous spoiler des choses importantes.

Par contre, la toute toute fin m’a posé problème car ça nous laisse à nous lecteurs le choix sur la compréhension de l’entièreté de l’histoire… En mode: mais si tout cela n’était pas vrai?

Et comme je l’ai déjà avoué: je déteste ne pas avoir une fin claire et nette. Je déteste dans une lecture avoir le choix sur la fin.

Pour la petite histoire, j’avais contacté Hugo Thriller qui avait gentiment accepté de me l’envoyer en service presse mais il n’est jamais arrivé, du coup; encore merci Netgalley.

Note : 4.5 sur 5.

J’ai été taguée par Kimysmile… deux fois!

Hello les cocottes, ma copine Kim m’a taguée pour 2 tag sur instagram afin de répondre à quelques questions et je prends ENFIN le temps de répondre à ces tag… Le premier tag date du 29 juillet… oups!

Une saga que tu aimerais finir avant la fin de l’année?

Il y en a plusieurs mais je dirais la saga « Campus Drivers » de C.S. Quill et en même temps je n’ai pas envie de leur dire adieu…

Un genre que tu aimerais plus lire?

Question difficile, je dirais que j’aimerais lire plus de romantic suspens voir de thriller et prendre le temps de me mettre à jour dans mes romans classiques.

Qu’est-ce que les derniers mois t’ont appris sur ta façon de lire?

Même si je n’ai jamais été confinée puisque je suis infirmière, la pandémie de Covid m’aura confortée dans le fait que la lecture me permet de souffler, de m’évader de ma vie triste et morose et que sans ça je ne sais pas comment je tiendrais psychologiquement.

Si tu as un reading goal, quel est-il?

Sur goodreads, je m’étais fixé comme objectif de lire 100 livres cette année et j’ai déjà remplis mes objectifs mais je ne me mettais pas la pression pour l’atteindre.

Gardes-tu des livres pour la fin d’année?

Pas vraiment, mais j’ai tenu jusqu’à fin septembre pour lire mes romances de noël.

Quelles sont les plus belles rencontres/découvertes sur bookstagram cette année?

Je ne vais pas citer une personne en particulier car échanger avec vous est toujours un plaisir, que vous soyez auteurs, bookstagrameuses, ou une personne en dehors de l’univers livresque.

Voilà pour le premier. On va passer au tag d’automne.

English Breakfast : Un livre beaucoup trop recommandé que tu as fini par lire:

Pour cette catégorie, le premier livre auquel je pense c’est « La vie rêvée des chaussettes orphelines » de Marie Vareille

Earl Grey: Un livre sombre qui t’a laissé une forte impression après l’avoir terminé:

Facile! Même si je ne l’ai pas lu en 2020, je choisi « The missing obsession » d’Angel Arekin qui est un ovni qui m’a boulversé et que je n’oublierai jamais. D’ailleurs Kim, je t’attends toujours pour le relire en mode « soutien psychologique ».

Roiboos: Un livre qui t’a fait découvrir un autre pays:

Et c’est un doublé pour Angel Arekin qui m’a fait découvrir la Norvège avec « Le cri du silence » de Angel Arekin

Darjeeling: Une pépite que tu conseilles à tout le monde:

C’est horrible de devoir choisir mais pour ne pas à nouveau dire « The missing obsession », je vais vous conseiller la saga « Black Riders » de C.J. Ronnie qui est parfaite et dont le dernier tome a été un énorme coup de coeur. Je l’ai d’ailleurs lu 2 fois.

Ginseng: Un livre qui t’a fait sortir d’une panne de lecture:

Pour le coup, aucune idée. Je n’ai jamais de vraie panne de lecture, parfois j’ai des lectures qui « trainent » mais jamais d’arrêt complet. Mais je pense que si ça m’arrivait, je relirais les Harry Potter.

Assam: Un livre qui t’a chamboulée:

Je vais choisir « Landon & Shay Tome 1 » de Brittainy C. Cherry qui m’a boulversé tant le personnage de Landon faisait écho en moi.

Thé vert matcha: Le joyau de ta bibliothèque:

Pour le côté ancien, je vais choisir ma très vieille édition des quatre filles du docteur March.

Merci de m’avoir taguée et si l’envie de répondre à ces tag ou à l’un d’en eux vous tente, n’hésitez pas.