« Et un jour une étoile » de Anna Wendell

Résumé:

Elle savait qu’un jour un homme viendrait, mais elle ignorait à quel point leur rencontre impacterait son existence. 

Céleste vit seule au milieu d’une forêt bretonne, entourée d’animaux. Quand un Russe en cavale, au regard aussi glacial que sublime, débarque dans son havre de paix en pleine période de Noël, son quotidien se voit chamboulé.
Brocéliande, une jeune femme étrange, un âne jaloux, de la neige, beaucoup de neige et un brin de magie… 

Une courte romance hivernale qui vous donnera envie d’espérer, de rêver, d’aimer.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Anna Wendell (aka Liar Waureel)
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 166
  • Date de sortie: 5 novembre 2020

Mon avis:

On se retrouve aujourd’hui pour parler de la nouvelle romance de noël d’Anna Wendell que j’ai eu la chance de lire en service presse.

Lorsque j’ai commencé ce livre, je n’avais pas relu le résumé et du coup, j’ai été très surprise.

En effet, je m’attendais à une romance doudou comme la plupart des romances de noël mais en fait, c’est bien plus que ça.

Mais également dans une histoire dont le suspense m’a tenu en haleine tout du long.

On plonge dans la forêt de brocéliande et dans une histoire magique. Céleste vit dans cette forêt entourée de ses animaux, au contact de la nature, en la respectant et avec une intuition incroyable.

Elle a toujours su que cet homme débarquerait dans sa vie et qu’ils vivraient quelque chose de merveilleux. Elle ne savait juste pas quand.

Une vraie belle histoire, ni trop longue, ni trop courte et qui m’a faite rêver. Et puis, tellement bien écrite.

Note : 5 sur 5.

« La vie rêvée des chaussettes orphelines » de Marie Vareille

Résumé:

En apparence, Alice va très bien (ou presque). En réalité, elle ne dort plus sans somnifères, souffre de troubles obsessionnels compulsifs et collectionne les crises d’angoisse à l’idée que le drame qu’elle a si profondément enfoui quelques années plus tôt refasse surface.
Américaine fraîchement débarquée à Paris, elle n’a qu’un objectif : repartir à zéro et se reconstruire. Elle accepte alors de travailler dans une start-up dirigée par un jeune PDG fantasque dont le projet se révèle pour le moins… étonnant : il veut réunir les chaussettes dépareillées de par le monde. La jeune femme ne s’en doute pas encore, mais les rencontres qu’elle va faire dans cette ville inconnue vont bouleverser sa vie.
Devenue experte dans l’art de mettre des barrières entre elle et les autres, jusqu’à quand Alice arrivera-t-elle à dissimuler son passé ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Marie Vareille
  • Maison d’édition: Les éditions Charleston
  • Genre: Feel-good, women fiction, contemporain (franchement je n’arrive pas à le classer)
  • Nombre de pages: 485
  • Date de sortie: Mai 2020

De la même auteure: « Je peux très bien me passer de toi » de Marie Vareille « Ma vie, mon ex et autres calamités » de Marie Vareille

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du livre de Marie Vareille dont tout le monde me parle depuis sa sortie en grand format en juin 2019; La vie rêvée des chaussettes orphelines.

Vous me direz, j’ai attendu sa sortie en format poche et je ne sais vraiment pas comment j’ai fait pour ne pas céder à la tentation, la pression de celles pour qui ce livre est un coup de coeur. Un vrai mystère.

Je ne sais pas vraiment par où commencer, ni si mon article sera très logique mais j’ai toujours du mal à parler des livres que j’ai adoré. Je trouve que c’est plus simple de dire ce qui ne va pas que ce qui me plait.

Déjà, j’ai comme toujours lorsque c’est le cas aimé qu’il y ai une alternance de points de vue dans les chapitres. On alterne ici entre le journal d’Alice (enfant/ado) et sa vie actuelle.

J’ai un amour infini pour Alice mais également pour les autres personnages qui sont tous assez géniaux, de manières bien différentes.

J’ai adoré le concept de vouloir rassembler les chaussettes orphelines et le pourquoi de cette démarche.

J’ai trouvé l’histoire et l’évolution d’Alice magnifique. Même si au départ nous ne savons pas exactement pourquoi, la vie d’Alice est compliquée et elle débarque à Paris pour « tourner la page ».

Son histoire est remplie d’émotions et malgré ses problèmes, elle tente de réapprendre à vivre, à s’ouvrir aux autres et c’est intense à lire. C’est une histoire qui nous remue, qui nous chamboule. Je dirais même que j’ai été choquée par son histoire.

La romantique que je suis à aimé la douceur de la romance dans ce livre.

C’est donc un coup de coeur et je vous invite à lire ce sublime roman de la douce et gentille Marie Vareille.

Note : 5 sur 5.

« À bout de souffle » de Georgia Lyn Hunter

Photo provisoire

Résumé:

Lorsque le conte de fées auquel on croit s’écroule, il ne reste plus qu’un grand vide…

C’est du moins ce que je pensais, jusqu’à ce que Mister Problème, un superbe spécimen au corps très sexy, au sourire ravageur – promesse d’un plaisir charnel indescriptible –, atterrisse sur le pas de ma porte. Bien que mon corps me trahisse et que je sois irrésistiblement attirée par lui, j’ai beaucoup trop souffert pour oser réessayer. D’ailleurs, Max Meade-Sinclair est le meilleur ami de ma petite sœur, et donc, totalement interdit.

Les manières froides et dédaigneuses d’Ila Logan m’attirent et sont un défi pour moi dès les premières minutes de notre rencontre. Ce que je veux, je l’obtiens généralement. Alors, un petit détail comme l’âge ne va pas m’arrêter ; ni les hommes qui disparaissent dans cette pièce retirée de son appartement. Toutefois, elle se révèle être un adversaire difficile et me fait craquer un peu plus chaque jour.

Cette jeune femme impétueuse est à moi, mais si je veux gagner son cœur, je dois lui révéler qui je suis vraiment et lui montrer que sous ma façade de dragueur bagarreur existe un mec qui irait jusqu’au bout du monde pour la rendre heureuse.

Mais survivre à mon lourd passé risque de détruire le lien fragile qui se développe entre nous…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Georgia Lyn Hunter
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: New adult contemporain
  • Nombre de pages: 396
  • Date de sortie: 28 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service presse que j’ai reçu via mon partenariat avec les éditions Cyplog et franchement encore une sublime découverte.

Je ne vais pas y aller par quatre chemins, j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce livre qui est le premier de la saga « Players to men ». C’est une saga mais les autres (je ne sais pas combien il y en a) seront des tomes compagnons.

Dans ce livre nous faisons la connaissance de Max qui fête contre son gré son anniversaire et son retour d’un voyage au Pérou. Voyage qu’il a fait pour échapper à des événements traumatiques et à son père.

Max va alors se sauver de la fête et demander à son amie Ray de l’héberger ce qu’elle va accepter avec plaisir à la condition qu’il foute la paix à sa soeur avec laquelle elle vit en collocation car celle-ci sort d’une longue relation qui évidemment s’est mal terminée.

Ila est une artiste qui va taper dans l’oeil de Max au premier coup d’oeil. Et quand Max a une idée en tête, il ne l’a pas autre part lol.

J’ai adoré ce livre!

Je suis tombée amoureuse de Max après le premier chapitre (dans ma tête, Max est Charlie Hunnam) et il m’a fallu à peine moins de temps pour être sous le charme d’lla.

Les personnage qu’ils soient principaux ou secondaires sont parfaits ou plutôt parfaitement imparfaits. Ils ont tous des failles et ça les rend très attachants.

J’ai hâte de lire les autres tomes car je me suis déjà attachée à plusieurs personnages et j’ai envie, besoin d’en savoir plus sur eux.

On est clairement dans une slow burn romance mais il y a également tout un côté psychologique, suspense dans cette histoire mais je ne vais pas vous en dévoiler plus pour ne pas vous gâcher le plaisir.

Mais sachez que j’ai été émue, j’ai eu peur, j’ai ri et j’ai été surprise.

J’ai tellement aimé ce livre que j’ai foncé dès l’ouverture des précommandes et là j’attends que mes bébés arrivent (car oui j’en ai commandé deux). Et je crois franchement que je vais le relire en lecture commune d’ici la fin de l’année.

Note : 5 sur 5.

Et puis, on en parle de la beauté de cette couverture.

« Un noël chat-leureux »de Mary Ann P. Mikael

Résumé:

Mais pourquoi avait-elle dit oui ? Laura accepte d’écrire une chanson pour le calendrier de l’avent du journal pour lequel elle est travaille. Mais rien ne vient. Essayant de trouver l’inspiration, elle passe ses journées à fixer son écran d’ordinateur assise à la même table du café où elle vient tous les jours. Quand soudain, elle percute Alice. Un café renversé, un manteau taché et une rencontre qui s’annonce inoubliable. Les fêtes de fin d’année qui s’annonçaient catastrophiques commencent à prendre un nouveau tournant. Laura découvre Alice et sa passion pour les animaux, son rire merveilleux, ses yeux magnifiques… Serait-ce le coup de foudre digne d’un téléfilm de Noël ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Mary Ann P. Mikael
  • Maison d’édition: Bookmark
  • Collection: Romance d’hiver
  • Genre: F/F
  • Nombre de pages: 144
  • Date de sortie: Novembre 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler à nouveau d’une romance d’hiver.

Le livre est assez court mais dans ce genre « romances de noël » cela ne me dérange pas du tout.

Dans celle-ci nous suivons l’histoire de Laura et d’Alice. Et nous nous concentrons en réalité sur les débuts, de leur rencontre à leur mise en couple et j’ai apprécié que l’on aille du coup pas trop vite en besogne.

On a pris le temps de découvrir ces deux femmes et de les voir apprendre à se connaître, tomber sous le charme l’une de l’autre.

J’ai adoré que les animaux et principalement les chats soient au centre de cette histoire, que l’on parle de la responsabilité qu’est un animal et de l’abandon de ceux-ci.

C’est une romance toute douce à lire autour d’un café (beurk) ou d’un chocolat chaud double chantilly.

Note : 3.5 sur 5.

« Le monde d’Elianor – chapitre 1 » de Liah Waureel

Résumé:

Élianor est une jeune fille ombrageuse et seule. Sa vie change lorsqu’elle découvre qu’elle est l’un des Gardiens du Sceau de l’Entre-Deux-Monde : un Sceau qui empêche le commun des mortels de connaître l’existence de la Réalité. Les humains n’étant pas assez évolués, trop violents, il a été décidé, en des temps lointains, de la camoufler afin d’éviter la disparition de certains peuples. Elle entame alors un long apprentissage : gérer ce puissant pouvoir.

Une lourde responsabilité.

Soutenue par la Guilde des Gardiens, Élianor commence à découvrir ses ennemis et débute une aventure qui lui ouvrira les portes de la Vérité sur ce Monde, mais aussi, sur de terribles secrets.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Liah Waureel
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: Fantastique/paranormal
  • Nombre de pages: 246
  • Date de sortie: 26 mai 2017

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service-presse que j’ai reçu via mon partenariat avec les éditions cyplog.

Il s’agit du premier tome d’une saga qui compte à ce jour 4 tomes mais il se pourrait bien qu’un nouveau tome soit prévu en 2021…

Cette saga est écrite par Liah Waureel mais certains d’entre vous la connaissent peut-être sous son autre pseudonyme; Anna Wendel.

J’ai eu la chance de la rencontrer en salon et sachez qu’elle est adorable et je suis ravie d’avoir pu plonger dans l’univers d’Elianor car il me tentait depuis un moment maintenant.

Entrons enfin dans le vif du sujet; le livre.

Nous suivons donc Elianor, une jeune femme de 17 ans qui a perdu sa mère lorsqu’elle était plus jeune et qui vit donc seule avec son père, un homme qui la tient à distance, Henri et Estelle qui sont un peu le couple de serviteurs au domaine et Aleksi leur fils.

Elianor préfère la solitude mais a malgré tout une meilleure amie, Anna, une fille qui est tout son opposé. Elle est amicale, souriante, pipelette,…

Du jour au lendemain le monde d’Elianor est bouleversé lorsqu’elle est attaquée dans le parc du domaine.

Elle va se retrouver à Yparis et découvrir que le monde qu’elle a toujours connu n’est pas le seul, que les créatures qu’elle pensait jusque là imaginaires, mythologiques sont en fait une réalité. Mais une réalité cachée aux yeux des Hommes.

J’ai vraiment pris beaucoup de plaisir à découvrir cet univers riche que nous offre Liah Waureel. La plume est vraiment très agréable et le livre se dévore très facilement.

J’ai aimé ce lieu d’apprentissage qui m’a fait pensé un chouia au lieu où sont entrainé les fils des Dieux dans les films « Percy Jackson » (je n’ai pas lu les livres sorry).

L’histoire est riche en rebondissement et j’ai hâte de lire le chapitre/tome 2 le mois prochain.

Côté romance, ce livre nous laisse entrevoir plusieurs possibilité pour la suite mais ça n’est pas ce qui a importé pour moi dans ce livre.

C’est vraiment la découverte de ce nouveau monde et l’apprentissage de ses nouvelles capacités.

J’ai aussi adoré le fait que l’énergie vient de la nature et qu’il faut la respecter.

Note : 4 sur 5.

Et à nouveau les couvertures des livres sont juste magnifiques.

« Petite annonce, téléfilms, & toi » de Fanny André

Résumé:

« Cherche partenaire pour un marathon de films de Noël! De Miracle sur la 34e rue à Love Actually, venez passer 24h dans le monde des rom-coms à flocons! Je fournis des cookies, du chocolat chaud, mais tu peux amener des chamallows à mettre dedans. Marathon prévu pour le 23! Si ça t’intéresse, merci de répondre par MP. »

En passant cette annonce, Red ne s’attend à aucune réponse. pourtant, quelqu’un semble intéressé. Pour Red, Vyi23 ou une autre, c’est pareil. Il ne veut juste pas être seul pour ce jour particulier. Alors quand il tombe nez à nez avec Ivy, son crash sur le campus, hétéro et donc totalement out of zone, il sait que cette journée va être compliquée. Surtout que tout se ligue contre lui, de la neige aux Oreo, en passant par Hugh Grant dansant dans le couloirs… ce marathon s’annonce exceptionnel.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Fanny André
  • Maison d’édition: MxM Bookmark
  • Collection: Romance d’hiver
  • Genre: M/M de Noël
  • Nombre de pages: 146
  • Date de sortie: Décembre 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de ma première lecture de Noël de l’année LOL.

J’avais acheté cette romance l’an dernier lors du festival du livre romantique à Dunkerque et je ne regrette pas du tout cet achat.

C’est une jolie lecture doudou pour l’hiver, vous savez ces lectures à lire sous un plaid avec un chocolat chaud ou un thé?

Il s’agit donc d’une romance M/M qui pour ceux qui l’ignorent est une romance entre deux garçons. Pour celles et ceux qui ont peur de se lancer dans le genre, cette romance-ci est parfaite car elle est super soft (rien de plus « chaud » que des baisers enflammés).

En lisant cette histoire, j’avais vraiment l’impression d’être devant une rom-com de l’après-midi et c’est génial parce que j’adore ça.

En plus, l’auteure à les mêmes références niveau films de Noël que moi.

Et à nouveau, la beauté de l’objet livre me laisse rêveuse… Les détails dans la mise en page sont juste magnifiques.

Ce livre est assez court et c’est parfait pour ce style, ni trop long, ni trop court.

Note : 4 sur 5.

« Juste nous deux » d’Amanda Bayle

Résumé:

Morgan

Je n’oublierai jamais la première fois que je l’ai vue, même si ce n’est pas vraiment un bon souvenir.

Ambre

J’aurais voulu lui faire une bonne première impression, mais le jour où nous nous sommes rencontrés, j’étais dans la merde, une fois de plus…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Amanda Bayle
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: New adult contemporain
  • Nombre de pages: 345
  • Date de sortie: Novembre 2015

De la même auteure: « Les joueurs du Ru: Numéro 10 » d’Amanda Bayle « Les joueurs du Ru: Numéro 2 » d’Amanda Bayle « Les joueurs du Ru: Numéro 1 » d’Amanda Bayle

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui est sorti en 2015 et que j’avais loupé. Grâce aux éditions Cyplog, mes lacunes s’amenuisent.

J’ai découvert la plume d’Amanda Bayle grâce à sa saga Les joueurs du Ru (les liens vers mes avis sont juste au dessus) et je l’avais beaucoup beaucoup aimée. J’étais donc ravie de la retrouver.

Nous suivons principalement Morgan et Ambre et nous les suivons en alternance et vous savez que j’aime beaucoup ça.

Morgan est un garçon un brin solitaire, que les femmes considèrent généralement comme un ami gay (ce qu’il n’est pas contrairement à son ami Adrien). Morgan est, même si le terme le dérange, un gentil garçon. Mais sous cette façade calme, il cache un lourd secret.

Ambre est tout l’inverse. C’est une jeune femme avec un lourd passif familial, qui se met toujours dans des situations à risques, qui prend toujours les mauvaises décisions, bref qui se fout toujours dans la merde et la majeure partie du temps de manière volontaire… Heureusement elle peut toujours compter sur son ami Max qui est comme son frère.

Max et Adrien sont en couple et c’est lors d’une soirée avec eux que Morgan va rencontrer/aider à sauver Ambre d’une nouvelle situation chaotique.

À partir de là, nous allons suivre l’évolution de cette relation amicale au départ. C’est une pure slow burn romance.

Même si de prime abord cette romance peut sembler être du déjà-vu, ce n’est absolument pas le cas et cela grâce au passé de nos héros et aux révélations les concernant.

J’ai eu un coup de coeur pour cette histoire, pour ces personnages et c’est le genre de livre que je prendrai plaisir à relire. Il est assez court pour être lu d’une traite et est addictif.

Il aborde certains thèmes forts mais je n’en dirai pas plus.

Note : 5 sur 5.

« Behind the bars » de Brittainy C. Cherry

Résumé:

Tout semble opposer le musicien gauche et ingrat et la reine du lycée. Leurs deux seuls points communs sont la musique et leur solitude. Leur histoire ne fait que commencer.

Poussée par sa mère dès son plus jeune âge pour décrocher une carrière musicale, et devenir un future pop star, Jasmine se sacrifie. Elle enchaine les séances de chant, de danse, les castings… en échange de pouvoir retourner sur les bancs du lycée et vivre une vie normale d’adolescente au moins pour quelques mois. Au lycée, à la Nouvelle Orléans, elle rencontre le timide Elliott, un jeune garçon frêle et timide, victime de harcèlement scolaire. Elliott connaît parfaitement la musique, la soul, le jazz et joue magnifiquement bien. Il a un don. Tout semble opposer le musicien gauche et ingrat et la reine du lycée. Leurs seuls points communs sont la musique et leur solitude. Pourtant, leur histoire ne fait que commencer.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Brittainy C. Cherry
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance, drame.
  • Nombre de pages: 493
  • Date de sortie: 17 septembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une auteure que j’aime beaucoup et qui réussi toujours l’exploit de nous émouvoir comme peu le font; Brittainy C. Cherry.

Ce livre se divise en deux parties, la première lorsque Jasmine et Elliott sont jeunes, et la seconde se déroule plusieurs années après.

Et clairement j’ai une énorme préférence pour la première partie.

Jasmine a seize ans et pour la première fois de sa vie elle est scolarisée dans un établissement et pas à la maison et pour elle c’est une victoire sur ce que lui impose sa mère qui veut faire d’elle une star de la pop… alors qu’elle, ce qu’elle aime c’est la soul.

Elle va faire la connaissance d’Elliott qui est clairement le souffre-douleur du bahut. Il est harcelé par les mecs populaires et ce harcèlement est aussi bien psychologique que physique. Il va subir dans cette première partie des choses horribles.

Pour lui venir en aide, elle va accepter de faire certaines choses avec ces mecs populaires. Elle veut a tout prix le protéger.

Elliott, lui son truc c’est le jazz et plus particulièrement jouer du saxophone. C’est grâce à ça qu’il survit.

À la fin de cette première partie, Jasmine va devoir quitter la Nouvelle-Orléans et laisser Elliott seul face à ses bourreaux et il va survenir un événement dramatique (j’en ai encore des frissons).

Vraiment cette partie m’a fendu le coeur…

Dans la seconde partie, Jasmine revient à la Nouvelle-Orléans après avoir décidé de dire stop aux rêves de gloire de sa mère. Elle va recroiser le chemin d’Elliott mais ce dernier a changer du tout au tout après les événements dramatiques qu’il a subit…

L’amour et la musique seront-ils assez forts pour les réunir à nouveau?

Alors même si j’ai une énorme préférence pour la première partie, ce livre reste une merveille d’émotions comme Brittainy sait si bien le faire.

On est pas dans un coup de coeur parce que, pour moi, la seconde partie est un chouia en dessous.

Si vous aimez les émotions intenses et la musique (on est quand même à la Nouvelle-Orléans), ce livre est fait pour vous.

Note : 4.5 sur 5.

« Sheridan – Permis de chasser » de Nathalie Badiali

Résumé:

Pour Sheridan, une chose est certaine : entre son Apprentissage, sa relation naissante avec Kyle, son agaçant mais si séduisant mentor, et ses ennemis prêts à tout pour s’emparer de ses pouvoirs, la vie n’est pas de tout repos.

Puissante mais inexpérimentée, la jeune femme doit achever au plus vite sa formation, unique espoir pour elle de survivre dans le monde plein de danger des Chasseurs de vampires, où s’enchaînent épreuves et trahisons.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Nathalie Badiali
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: New adult paranormal
  • Nombre de pages: 376
  • Date de sortie: 8 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de la suite de « Sheridan – La chasse est ouverte »de Nathalie Badiali que j’ai eu la chance de lire en avant-première grâce à mon partenariat avec les éditions Cyplog.

Dans ce tome-ci nous continuons de suivre Sheridan Lancaster qui est toujours une apprentie chasseuse de vampires et qui se retrouve coincée dans les limbes après avoir été presque tuée par ces buveurs de sang.

Dans les limbes, cette sorte d’entre-deux, elle va rencontrée l’âme qui l’habite et elle va apprendre la langue oubliée des chasseurs à ses côtés; l’acadien.

À son retour dans le monde des vivants, 6 mois ce sont écoulés et elle va devoir vite se remettre sur pied pour subir les épreuves qui feront d’elle une vraie chasseuse de vampires et qui l’a mettront à l’abris… du moins théoriquement.

J’ai adoré ce second tome et j’ai hâte de lire la suite et d’en apprendre encore plus sur cet univers.

La plume de l’auteure est toujours aussi addictive et l’univers est riche et plein de rebondissements.

Note : 4.5 sur 5.

« Le voleur de baisers » de L. J. Shen

Résumé:

Être la fille d’un parrain de la mafia italienne de Chicago fait de Francesca une jeune femme à part, une véritable princesse. Son avenir est tracé depuis son plus jeune âge: elle épousera l’héritier d’une famille criminelle, alliée à la sienne. Elle l’a accepté depuis longtemps, même si cela la condamne à vivre dans une prison dorée. Et surtout, celui qui lui est promis est un ami d’enfance pour qui elle nourrit de tendres sentiments depuis longtemps.

Mais Wolfe Keaton a d’autres projets pour elle. C’est un jeune sénateur de Chicago qui veut détruire la famille de Francesca pour des raisons personnelles. La jeune femme est un pion dans la partie d’échecs qui l’oppose au père de la jeune femme. Elle est obligée soudain d’abandonner tous ses projets et l’homme qu’elle aime et attend depuis si longtemps. Le peu de liberté qu’il lui restait, aussi.

Wolfe croyait avoir pensé sa vengeance dans ses moindres détails. Mais il a sans soute sous-estimé Francesca et les sentiments qu’elle pourrait lui inspirer.

Celui qui l’aimera lui volera son premier baiser…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: L. J. Shen
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance psychologique
  • Nombre de pages: 392
  • Date de sortie: Décembre 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de ma seconde lecture chez L. J. Shen. Et j’en ressors mi figue mi raisin.

Je m’explique, ce livre est très bien écrit, j’ai à nouveau aimé la plume de l’auteure mais l’histoire reste trop en surface pour moi. Il se lit vite car il est malgré mes reproches addictif.

La vengeance de Wolfe qui est sa motivation primaire, son leitmotiv passe limite à la trappe une fois le livre fini.

Même si j’ai beaucoup aimé Wolfe et Francesca, la romance « forcée » au départ et désirée ensuite, j’ai trouvé que c’était trop simple, trop facile. Les erreurs des uns et des autres sont pardonnées bien trop vite.

Le passé de Wolfe et le pourquoi de cette haine pour le père de Francesca est révélé mais n’est pas assez exploité, ces révélations pourtant tristes ne m’ont pas émues, j’ai eu l’impression qu’on nous les donnait vite fait bien fait.

En gros, j’ai aimé le livre mais je l’ai trouvé sous-exploité, trop en surface et j’en suis la première navrée parce que j’avais vraiment beaucoup beaucoup aimé Midnight Blue que j’avais lu il y a peu.

Un petite déception de mon côté… Mais qui récolte quand même 4 étoiles sur 5 car le livre est bien mais il m’a manqué ce petit truc en plus, cette profondeur supplémentaire pour réellement m’embarquée.

Note : 4 sur 5.