« 1991 » de Franck Thilliez

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l’école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l’affaire des Disparues du Sud parisien. L’état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.
Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu’à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d’entrer en possession d’une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu’il a pu imaginer…

Carte d’identité du livre:

Auteur: Franck Thilliez

Maison d’édition: Les éditions Fleuve

Collection: Fleuve noir

Genre: Thriller

Nombre de pages: 504

Date de sortie: 6 mai 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui est totalement hors de ma zone de confort puisqu’il s’agit d’un roman policier, d’un thriller assez noir; 1991 de Franck Thilliez.

Bien entendu, je connaissais déjà Franck Thilliez mais je n’avais jamais osé plonger dans son univers car, en général, je n’aime pas les romans policiers car je trouve le méchant bien avant la fin. Mais ici, lors d’une interview pour la télévision belge, il a réussi à me donner envie de le lire!

Sachant que ce livre allait abordé la première enquête de Sharko au 36 Quai des Orfèvres, je pouvais donc commencer sans soucis par ce dernier roman.

J’ai tout aimé dans ce livre!

La plume de Franck Thilliez est tout simplement géniale. L’enquête est parfaitement ficelée et elle aborde des thèmes sous-jacents plus qu’intéressants… Et je n’ai résolu l’enquête que lorsque tous les éléments nous ont enfin été révelés.

Un gros coup de coeur qui m’a donné envie de continuer ma découverte de l’univers de Sharko et de Franck Thilliez.

Si les meurtres glauques ne vous effraient pas, foncez!

« The One I Want » de Fanny Myjany

Son job est de lui apporter son aide, pas de craquer pour ses beaux yeux…

À peine sortie de sa douche, trempée et à moitié nue… C’est dans cet état que Louise vient de tomber nez à nez avec Joram, l’homme au regard pénétrant qui a passé la nuit chez elle. Hier, lorsqu’il a débarqué dans le centre d’hébergement où elle travaille, avec son sourire triste et ses beaux yeux verts, Louise a craqué. Pour l’aider, elle est allée jusqu’à lui proposer de dormir dans son appartement. Une idée qu’elle commence à regretter, maintenant qu’elle sent son cœur battre frénétiquement dans sa poitrine. Si elle veut se protéger d’une énième déception amoureuse, elle n’a pas intérêt à s’attacher à Joram. Pas alors qu’il risque de disparaître de sa vie aussi vite qu’il y est entré…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Fanny Myjany

Maison d’édition: Harlequin

Collection: &H

Genre: Romance contemporaine

Nombre de pages: 414

Date de sortie: 4 août 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui m’a été fortement recommandé par mon amie Kim (Kimysmile) et dont elle avait été bêta lectrice; The One I Want de Fanny Myjany.

C’était ma première fois avec Fanny et j’ai vraiment adoré sa plume, une superbe découverte.

Fanny aborde un sujet qui est à la fois très actuel, très compliqué et très original puisque le protagoniste masculin est un réfugié syrien.

Joram, qui a fui son pays avec sa petit sœur Aya, débarque à Paris après un long et dangereux périple. Et je trouve que Fanny réussi à nous faire comprendre la difficulté psychologique de savoir que, finalement, ces âmes perdues ne sont plus chez elles nul part.

Du côté féminin, nous avons Louise qui suite à certains événements familiaux a construit un mur en béton armé autour d’elle. C’est bien connu, si on ne s’ouvre et ne s’attache à personne, on ne souffrira pas…

J’ai été émue à plusieurs reprises par cette histoire, cette rencontre, ce coup de foudre.

Les personnages sont sublimement construits et très attachants.

J’ai d’ailleurs eu un crush immédiat pour Nood et j’espère le retrouver dans le futur.

Et côté espérance, je prie pour que ce livre sorte en version papier afin qu’il rejoigne ma bibliothèque.

Hormis le fait que j’en aurais voulu plus, ce livre est vraiment très bon.

Par contre, je ne comprends pas pourquoi la maison d’édition a choisi cette couverture et ce titre qui pour moi, ne vont vraiment pas avec le contenu. En voyant la couverture, on pourrait croire qu’il s’agit d’un autre roman ou le sexe est omniprésent alors que pas du tout. Et c’est bien dommage!

Je tiens à féliciter l’auteure pour la manière dont elle a exploité le sujet de l’immigration.

Note : 4.5 sur 5.

« Confidences au bord de l’eau » de Kristan Higgins

Elle le déteste.

Pourtant, il est le seul à pouvoir l’aider.

Saura-t-elle lui résister ?

Ou saura-t-il la convaincre ?

Carte d’identité du livre:

Auteure: Kristan Higgins

Maison d’édition: J’ai Lu

Collection: J’ai lu pour elle

Genre: Romance

Nombre de pages: 416

Date de sortie: 17 octobre 2018

De la même auteure:

« La vérité sur l’amour (et autres petits mensonges) » de Kristan Higgins

« Le temps d’un été » de Kristan Higgins

« Toute ces choses qu’on n’a jamais faites » de Kristan Higgins

« Maintenant que tu le dis… » de Kristan Higgins

« Toi & moi » de Kristan Higgins

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un des seuls livres de l’auteure qu’il restait dans ma PAL et qui est le troisième tome de la saga Gideon’s Cove (tome compagnon).

Parker Welles, jeune femme issue d’une famille riche, maman célibataire d’un petit garçon, se retrouve du jour au lendemain expulsée de chez elle, sans un sou ou presque car son père à frauder et va aller en prison…

Dans son malheur, elle a hérité d’une maison à Gideon’s Cove d’une tante. Oui mais voilà, lorsqu’elle arrive là-bas, elle déchante, c’est un taudis!

Elle ne sait pas comment elle va faire pour remettre cette maison en état pour le retour de vacances de son fils. Heureusement James, l’avocat de son père va venir l’aider.

James qu’elle a toujours appelé Primo et qu’elle a toujours « méprisé » car elle le considère comme le toutou de son père… Elle qui a une relation assez glaciale avec ce dernier alors que James est considéré comme un fils…

On est clairement dans un schéma de ennemies to lovers mais comme toujours avec Kristan Higgins, c’est bien plus que ça.

Ses personnages sont complexes, profonds, extrêmement bien construits. On s’attache à eux très vite et on a envie que tout aille au mieux pour eux.

Parker va faire preuve d’une capacité d’adaptation assez incroyable face à ces épreuves.

James va tout faire pour l’aider et ils vont changer d’avis sur l’autre au fil des pages.

J’ai adoré cette histoire pour ne pas changer et puis j’ai visualisé James Buchanan Barnes et donc Sebastian Stan durant toute ma lecture…

Pour info: ce livre a été réédité chez HarperCollins Poche mais je préférais la couverture de celui-ci.

« My favorite half-night stand » de Christina Lauren

Millie Morris, professeur, comme ses quatre meilleurs amis et collègues à l’université de Santa Barbara, est une célibataire endurcie. Après une aventure d’un soir avec Reid, l’un des membres du groupe, Millie crée un profil en utilisant son deuxième prénom  » Catherine « , une photo qui ne dévoile pas son visage, et le retrouve sur l’application en ligne.
Les deux amis se lancent alors dans une relation sexuelle et romantique inattendue dans le royaume digital qui menace de détruire leur amitié dans la vie réelle.
La narration alternée, en prose pour la majeure partie du roman, se conjugue avec textos, chats de groupe et messages échangés via l’application, qui s’invitent dans l’univers de Millie, Reid et ses amis, laissant entrevoir l’évolution originale et sexy de la romance et vous donnera envie de swiper !

Carte d’identité du livre:

Auteures: Christina Lauren

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: New Romance

Genre: Comédie romantique

Nombre de pages: 306

Date de sortie: 1er juillet 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui afin de parler de la dernière sortie francophone de mes Queens de la romance; les Christina Lauren. Je les aime tellement qu’attendre un an pour qu’un livre soit traduit est une véritable torture.

Je remercie d’ailleurs Netgalley et la maison d’édition de m’avoir validé cette lecture, elle m’a remis le pied à l’étrier après un mois chaotique.

Dans cette histoire nous retrouvons un groupe d’amis composé de Millie, Reid, Ed, Alex et Chris. Une joyeuse bande d’intellectuels et de geek qui travaille à l’Université de Californie à Santa Barbara. Et ça c’est déjà un des éléments qui m’a beaucoup plu! On est loin des standards habituels.

Ils sont tous meilleurs amis mais entre Millie et Reid, il y a cette connexion à la limite du mystique. Oui mais voilà, suite à une soirée arrosée, ils vont coucher ensemble. Ce qui va installer un léger malaise entre eux.

En plus de cela, les 5 amis vont décider de s’inscrire sur un site de rencontre afin de se trouver un rencard pour une soirée au boulot et plus si affinité.

Millie va rencontrer le problème que toutes les femmes rencontrent sur ce genre de site/d’appli: elle va recevoir des dickpic, etc. Elle va donc décider de recréer un profile différent et va choisir un pseudo « Catherine » et mettre une photo où on ne la distingue pas, une photo plus artistique.

L’appli qui calcul le taux de compatibilité entre les profils va proposer le profil de Reid à Catherine (Millie) et ce qui, au départ, ne devait être qu’une coïncidence va devoir un énorme mensonge…

Le groupe d’amis est vraiment génial grâce à leurs caractères bien différents. La plume et l’humour sont toujours au top et l’alternance de chapitres entre Millie et Reid donne du rythme et la possibilité de mieux découvrir nos héros.

J’ai vraiment adoré Millie et j’ai compris pourquoi notre héroïne agit comme elle le fait car je suis un peu comme elle par certains aspects.

Encore une fois, le duo d’auteurs Christina Lauren, a su m’embarquer dans une histoire plus que sympathique.

Encore un livre qui rejoindra ma bibliothèque.

Pour les fans de tueurs en série, les références et le métier de Millie devraient vous plaire…

Note : 5 sur 5.

D’autres livres des Christina Lauren: « Josh + Hazel ou comment ne pas tomber amoureux » de Christina Lauren « Love and Other Words » de Christina Lauren « L’anti-lune de miel » de Christina Lauren

« Bien cordialement, votre employée (complètement folle de vous) » de Caro M. Leene

Dans la vie, Aubrey a trois fantasmes  : Ryan Gosling, Liam Hemsworth et Jace Adam. Jace Adam, le riche businessman qu’on aperçoit dans toutes les soirées branchées de la ville, le patron de la start-up new-yorkaise numéro un et… son crush de lycée. Mais attention, si elle s’est fait embaucher dans son entreprise, c’est uniquement pour profiter d’une opportunité professionnelle en or, pas pour le mater en douce  ! D’accord, elle doit avouer que Jace est encore plus séduisant qu’avant, avec ses cheveux en bataille, sa petite fossette et son charisme d’entrepreneur à succès. Mais Aubrey aussi a changé  : elle n’est plus l’élève timide et réservée qu’elle était à l’époque. Cette fois, elle ne laissera pas cette peste de Serena, l’éternelle petite amie et désormais associée de Jace, lui mettre des bâtons dans les roues. Elle sera une employée modèle et se limitera à des échanges strictement professionnels… ou presque  !   

Carte d’identité du livre:

Auteure: Caro M. Leene

Maison d’édition: Harper Collins

Collection: Poche

Genre: Comédie romantique

Nombre de pages: 304

Date de sortie: 7 juillet 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler de la dernière sortie de Caro M. Leene dont j’ai déjà lu « Je te ferai aimer Noël » de Caro M. Leene et « Cher père Noël, je voudrais un mec! » de Caro M. Leene.

Pour la petite histoire, sur le compte instagram de la maison d’édition, nous avions pu voter pour choisir le titre de ce livre et malheureusement, mon choix n’avait pas gagné.

Au départ, je pensais lire une ixième romance patron/employée mais on est loin des clichés habituels.

Les personnages qu’ils soient principaux ou secondaires sont très bien construits et hyper attachants. Et j’ai adoré détester cette peste de Serena.

J’espère d’ailleurs que l’on aura la chance d’en lire plus sur les personnages secondaires que ça soit grâce à des bonus ou carrément des tomes compagnons.

Le seul truc qui m’a embêté, c’est que les quelques scènes d’amour sont sous-entendues. J’aurais aimé qu’au moins la première soit un peu plus détaillée.

C’était vraiment une jolie histoire que j’ai dévorée sur quelques heures et qui est vraiment sans prise de tête, pas de drama inutile, une super lecture pour l’été.

Note : 4 sur 5.

J’aime beaucoup la simplicité de cette couverture.

« The Shakespeare Sisters: À la grâce de l’automne » de Carrie Elks

L’amour s’épanouit quand on s’y attend le moins…

Juliet Shakespeare en a sa claque de l’amour. Entre le développement de sa boutique de fleurs et son adorable fille qu’elle élève seule après une séparation houleuse avec son futur ex-mari, se vie de femme est assez compliquée comme ça.

Mais quand Ryan Sutherland, s »disant père célibataire d’un petit garçon, emménage dans la maison voisine, tout change. Malgré ses efforts pour l’ignorer, Juliet ne peut rien contre le magnétisme de son voisin, un Roméo décontracté qui suscite en elle des émotions irrépressibles.

Ryan est photographe. Il n’est revenu dans sa ville natale du Maryland que pour quelques mois. Alors, à quoi bon tomber amoureux d’une femme qu’il devra rapidement quitter? Mais c’est méconnaître Juliet, la mystérieuse et belle rouquine d’à côté. Et en elle, il se pourrait bien qu’il ait trouvé tout se qu’il a jamais désiré au monde…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Carrie Elks

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: New Romance

Genre: Comédie romantique

Nombre de pages: 357

Date de sortie: 11 avril 2019

Les autres tomes

« The Shakespeare sisters: les promesses de l’été » de Carrie Elks

« The Shakespeare Sisters: la magie de l’hiver » de Carrie Elks

« The Shakespeare Sisters: la fantaisie du printemps » de Carrie Elks.

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui faisait partie de mes objectifs de l’année. En effet, début d’année, je voulais clôturer mes sagas en cours et celui-ci en fait donc partie.

Le pire, c’est que je ne sais pas pourquoi j’ai attendu si longtemps puisque j’avais lu les autres en 2019 et que je les avais beaucoup aimé… Un mystère!

Pour rappel, j’avais décidé de suivre l’ordre de sortie de la version originale et pas celle proposé par Hugo et j’en suis ravie parce que ce tome 2 pour la France est en réalité le tome 4 et il spoile absolument tout des autres tomes. Je ne comprends d’ailleurs absolument pas ce changement de la part de la maison d’édition.

J’ai pris énormément de plaisir à retrouver cette saga et les soeurs Shakespeare et ce qui est génial, c’est que je me souvenais très bien des autres tomes malgré le temps écoulé et c’est une preuve de qualité.

Juliet m’a beaucoup plu. Elle a quitté son pays par amour et son rêve a tourné au cauchemar et elle est en plein divorce avec un connard (pardon mais j’ai pas de terme plus joli). Et comme au Maryland, ils doivent être séparés depuis 1 an avant que le divorce soit prononcé, c’est une vraie galère…

Heureusement Juliet peut compter sur le soutien de ses soeurs, même si elles sont loin, sur son adorable fille; Poppy et sur sa boutique de fleurs qui lui permet d’être indépendante et de vivre sa passion.

J’ai adoré son évolution au fil des pages. On passe d’une jeune femme qui a peur de vivre à cause de son futur ex et des problèmes qu’il pourrait lui poser à une jeune femme forte, qui n’a plus peur de rien. Et ces changements sont du à l’influence positive de Ryan.

Ryan qui lui est totalement relax en apparence. Il a un fils dont il a la garde principale, fils qu’il a eu avec sa meilleure amie, il a beaucoup voyagé pour son métier de photographe et il a décidé de se poser pour que son fils, Charlie, puisse découvrir la vie scolaire.

Ryan va également devoir composer avec son passé et ses parents.

Ryan et Juliet vont d’abord passer du temps ensemble grâce aux enfants qui après un départ foireux, vont devenir des amis inséparables mais comment faire pour n’être que des amis alors qu’ils sont attirés l’un vers l’autre comme deux aimants?

Une super lecture, une super saga et une auteure plus qu’adorable.

Note : 5 sur 5.

« En équilibre » de Morgane Moncomble

Lara, dix-sept ans, vit à New York avec ses parents et sa sœur jumelle, Amélia. Toutes deux sont très fusionnelles, et pour Lara, ça a toujours été elle et sa sœur contre le monde entier. Depuis leur plus jeune âge, elles sont passionnées de cirque et sont même inscrites dans un club. Mais alors que pour Amélia, le cerceau aérien devient un hobby, pour Lara, il reste fondamental : une de ses façons de respirer. Si bien qu’elle voudrait en faire son métier, et un jour peut-être se produire sur la scène du plus grand Cabaret du monde ! Seulement, ses parents ne voient pas les choses sous cet angle. D’autant que, si les deux sœurs se ressemblent en tout point, il y a bien une chose qui les différencie : là où sa sœur est mince, Lara est considérée comme une fille grosse. Une image douloureuse à porter, et génératrice d’une grande anxiété pour la jeune fille. Elle va devoir lutter contre ses démons et ses T.O.C. qui lui rendent la vie infernale. Pourtant, elle reste- ra prête à toute pour prouver qu’elle aime son corps, et qu’il ne l’empêchera jamais d’être la meilleure, perchée dans les airs…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Morgane Moncomble

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo Roman

Genre: Young Adults

Nombre de pages: 378

Date de sortie: 12 mai 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un Young Adults signé Morgane Moncomble; En équilibre.

J’ai lu tous les livres de Morgane sauf Falling Again et je n’ai jamais été déçue. Elle a une plume très agréable qui me touche beaucoup.

Et encore une fois, elle a fait mouche avec moi. J’ai trouvé les thèmes du livre très intéressants. C’est la première fois que je lis un livre où la passion d’un des protagonistes est le Cirque et plus particulièrement le cerceau aérien. J’ai adoré découvrir cet univers et l’univers burlesque que l’on découvre également.

Lara, notre héroïne est considérée comme grosse et je trouve que la manière dont la question du poids et de la perception de celui-ci par nous-même et par l’entourage est traité très intelligemment.

Il y a un autre thème qui est trop peu abordé dans la littérature et qui l’est ici, c’est la santé mentale et les troubles obsessionnels compulsifs (TOC) et je trouve que c’est génial d’en parler dans un young adults. C’est quelque chose qui me tient à coeur, souffrant moi-même de trichotillomanie.

On est vraiment dans un livre loin d’être neuneu, où les sujets traités sont importants.

La romance est toute mignonne et j’ai pris beaucoup de plaisir à voir évoluer cette relation.

Je n’ai pas eu de coup de coeur mais on en était pas loin.

Note : 5 sur 5.

De la même auteure: « Nos âmes tourmentées » de Morgane Moncomble

« Loki, les racines du mal » de Mackenzi Lee

Résumé:

Une question nous hante depuis des siècles : pouvons-nous changer notre destin ?

Bien avant d’affronter les Avengers, le jeune Loki souhaite désespérément faire ses preuves et endosser le rôle du héros. Dans son entourage, pourtant, tous le soupçonnent d’être mauvais et retors. Exception faite d’Amora. L’apprentie magicienne d’Asgard semble être son âme sœur, la seule à priser la magie et le savoir et, peut-être, à voir ce que Loki recèle de meilleur.
Mais lorsque les deux amis provoquent la destruction de l’un des artefacts les plus précieux du royaume, Amora est exilée sur Terre, où ses pouvoirs s’évanouiront inexorablement en une longue agonie. En l’absence de la seule personne ayant jamais considéré sa magie comme un don, et non comme une menace, Loki sombre peu à peu dans la frustration à l’ombre de son frère Thor, le prince adoré de tous.
Des années plus tard, Odin l’envoie sur Terre afin d’élucider une série de morts mystérieuses ayant sans doute été provoquées par la magie. Une enquête qui obligera Loki à explorer le Londres du XIXe siècle en affrontant ses propres envies et désirs : au fond, qui veut-il réellement être ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Mackenzi Lee
  • Maison d’édition: Hachette
  • Collection: Hachette heroes
  • Genre: Super Héros
  • Nombre de pages: 416
  • Date de sortie: 28 avril 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui m’a énormément plu. C’était quasi couru d’avance car j’adore le personnage de Loki, sa complexité, le fait que les gens le voient comme le méchant alors que je le trouve gentil XD.

Ce livre se concentre sur Loki lorsqu’il était jeune, sur son envie de vouloir être aimé de son père et d’être vu comme un héritier potentiel.

Nous découvrons également au moment de l’histoire qui nous intéresse que Loki n’a jamais appris à se servir de ses pouvoirs, à les maitriser.

À la même époque, il va se faire une amie, Amora, une apprentie magicienne qu’il aime et qui va être exilée sur Terre suite à un événement qui a provoqué la destruction d’un artefact magique. Artefact qui avait prédit qu’un de fils d’Odin allait marcher sur Asgard afin d’y régner.

Suite à l’exile d’Amora, c’est Freya qui va expliquer le fonctionnement de la magie et apprendre à Loki à maitriser ses pouvoirs.

Loki vit mal l’absence d’Amora et le fait qu’Odin se méfie de lui suite à la prophétie. À côté de ça, Thor devient le prince soit-disant parfait. Bref Loki est amère et finit par croire qu’il est mauvais.

Après une mission diplomatique désastreuse à Jötunheim il se voit confier une mission sur Midgard (la Terre) qui ne le ravi pas du tout.

Mais cette mission va se révéler plus interessante que prévu…

On va en apprendre plus sur Loki, sur ses relations avec son père et son frère, sur son amour pour sa mère, sur son aversion pour la Terre, sur ses sentiments profonds, …

Est-il possible d’échapper à son Destin?

Bref, j’ai adoré ce livre et j’espère que les suivants seront traduits.

« Les chemins de traverse » de Anaïs Cros

Résumé:

Bastien, quadragénaire mal dans sa peau, est arrivé à un tournant de sa vie. Bien décidé à solder les comptes du passé, il prend la route pour un ultime voyage, sans se douter des rencontres qui émailleront ses chemins de traverse et qui auront un impact aussi fort qu’inattendu sur le cours de son existence !

De Strasbourg à Nogent-sur-Marne, du Havre aux Saintes-Maries-de-la-Mer, Bastien entame le dialogue avec des personnes singulières : le mystérieux Tarek, qui semble vivre dans son propre monde ; la jeune Julie, fugueuse solaire ; le gargantuesque acteur Stéphane Demissy… Chacun à sa manière lui apportera beaucoup et l’éclairera sur lui-même. Jusqu’à lui ouvrir de nouvelles perspectives ? 

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Anaïs Cros
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 178
  • Date de sortie: 8 février 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre que j’ai lu en service presse via la plateforme Simplement Pro.

Je sortais un chouïa de ma zone de confort qu’est la romance puisqu’il s’agit d’un roman contemporain.

Dans ce livre, nous partons en road trip avec Bastien. Bastien qui n’est pas satisfait de sa vie, qui se reproche des choses de son passé et qui à un but, qui nous est caché, avec ce voyage.

Au fil de son voyage, il va faire la connaissance de plusieurs personnes: Tarek, Stéphane, Julie,… Chacune de ces personnes est un peu paumée mais ils vont tous avoir un impact sur Bastien et ils vont le faire réfléchir sur sa vie.

C’était vraiment une lecture très sympa. Elle nous rappelle que parfois une rencontre qui semble insignifiante peut avoir un impact énorme sur notre vie.

Le seul reproche que je pourrais faire, c’est que la fin est un peu abrupte pour moi. J’aurais aimé savoir ce qu’il se passe ensuite. Savoir ce que Tarek et Stéphane sont devenus par exemple.

Si vous aimez les road trip, ce livre est fait pour vous.

Note : 4 sur 5.

« Rock’N Shadow » de Elle Séveno

Résumé:

Vous connaissez les films qui racontent les aventures d’un super héros charismatique et de son coéquipier trop cool? Bah, ce coéquipier c’est moi, Dylan! Et le super héros, c’est Blake, le mec le plus beau et le plus sympa du monde, que je n’ai pas le droit de regarder! 

Pourquoi? Parce qu’il est mon tuteur, qu’on a dix ans d’écart, que je suis lycéenne et lui chef d’entreprise, que des dizaines de nanas canons se pavanent devant lui. Et moi… je me balade en baskets et en jean. OK, je suis du genre hyper rapide et hyper douée à l’escalade, mais pour séduire un mec – ce mec –, ce n’est pas bien efficace.

Je devrais me faire une raison. Le super héros est inaccessible! Il ne me verra jamais autrement que comme une petite sœur… 

Mais il se passe quoi lorsque le héros est en mauvaise posture, et que seule sa coéquipière peut encore le sauver ? Peut-être qu’à ce moment-là, je deviendrai autre chose à ses yeux…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elle Séveno
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Sélène
  • Genre: Romantic suspense
  • Nombre de pages: 349
  • Date de sortie: 24 juin 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman d’Elle Séveno. Elle est l’une de mes auteurs chouchou, vous savez ces auteurs dont vous ne ratez aucune sortie et qui font mouche à tous les coups.

Encore une fois, Elle se réinvente et nous propose un romantic suspense que j’ai énormément aimé et qui m’a parfois fait penser à Batman.

Au niveau de la construction du livre, nous sommes dans un livre à la première personne, avec une alternance dans les chapitres (parfois Rocket, parfois Shadow) et 3 parties.

Dans la première partie, nous découvrons Blake et Dylan. Blake qui a 10 ans de plus que Dylan, qui est son tuteur et qui le soir venu devient Shadow et protège la ville. On découvre également que Dylan est amoureuse et qu’elle est son acolyte, Rocket.

La deuxième partie est faite de chapitres sur leur passé et elle permet de vraiment comprendre l’évolution de leur relation et j’ai beaucoup aimé.

Et la dernière partie se déroule 2 ans après la première et là on est vraiment dans un suspense dingue. Rocket va devoir sauver Shadow mais y parviendra-t-elle?

J’ai vraiment adoré ce livre aussi bien pour la relation entre Blake et Dylan que pour le côté Super Héros.

Je suis passée par toutes les émotions possibles car Elle adore être un chouia sadique et elle l’a encore prouvé lol.

Le personnage de Dylan est vraiment génial. Elle est peut-être jeune mais elle sait ce qu’elle veut et elle fait tout ce qu’il faut pour ça. Elle est super drôle, elle n’a peur de rien (ou presque) et elle est vraiment badass. Elle est vraiment ma préférée et même si Blake est canon et génial, j’ai été sous le charme de Dylan #BookGirlfriend

Dés le début du livre, on ressent que Blake est l’homme de sa vie et c’est frustrant que tout ne se passe pas comme on le voudrait XD.

Bref vous l’aurez compris (même si encore une fois je n’arrive pas à être claire quand il s’agit d’Elle), c’est une histoire originale qui ravira beaucoup de monde. Des fans de slow romance aux fans de romantic suspense.

Par contre, je ne sais pas si c’est parce que je n’ai pas pu le lire d’une traite à cause de ma semaine de nuits ou pas mais je n’ai pas eu de coup de coeur cette fois-ci. Je suis quasi sure que c’est cette coupure dans ma lecture qui m’en a empêché et ça m’embête…

Note : 5 sur 5.

Encore bravo aux éditions Cyplog pour cette sublime couverture.