« Tiens bon » de Nina LaCour

Résumé:

Cette nuit-là, Ingrid a promis à Caitlin qu’elle la suivrait où qu’elle aille.
Pourtant, le lendemain matin, Ingrid était partie… pour toujours.

Le suicide de sa meilleure amie percute Cailtin de plein fouet. Comment continuer à vivre sans les rires, la complicité, les sessions photo dans le cinéma désaffecté et les secrets qu’elles partageaient au quotidien ? Et surtout, pourquoi ? Se lever le matin ressemble désormais à un challenge impossible. Pourtant, il faut bien retourner au lycée…

Le seul indice qu’Ingrid a laissé derrière elle, c’est son journal.
Peut-être Caitlin saura-t-elle comprendre ce que son amie a traversé et pourquoi elle a pris une telle décision ? Au fil des pages, elle devra affronter la vérité, mais aussi ses propres démons…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Nina LaCour
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: New Way
  • Genre: Young adult
  • Nombre de pages: 267
  • Date de sortie: 17 octobre 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de ma première lecture de la collection New Way de chez Hugo Publishing; Tiens bon de Nina LaCour.

Ce livre est un livre que j’avais gagné via un concours instagram au moment de sa sortie mais je n’avais pas encore pris le temps de le lire… Shame on me.

Je pense que mon avis sera assez court car je n’ai pas envie de vous en parler trop en détails.

Comme nous le dit le résumé, ce livre aborde des thèmes forts et notamment le suicide d’une adolescente mais pour moi ce livre parle surtout du deuil chez les adolescents et de l’impact qu’un tel acte peut avoir sur eux.

Nous suivons Caitlin dans son processus de deuil et ce que cela implique pour ses parents, ses camarades de classe, ses professeurs,…

Nous suivons aussi, à travers des extraits de son journal intime, les pensées d’Ingrid et ses soucis mentaux.

J’ai trouvé ça très chouette que la dépression et le deuil chez les adolescents soient abordés. Je pense que ce livre pourrait aider certains ados qui se sentent mal à traverser ces troubles.

La plume était très sympa et j’ai été contente de la découvrir.

Je ne mets que 3 étoiles car même si c’était un bon livre, il ne restera pas un inoubliable pour moi.

Note : 3 sur 5.

« Un jour tu déploieras tes ailes » d’Alice Nevoso

Résumé:

La vie de Fanny est bien remplie, entre son travail dans le marketing, ses peintures, et sa relation avec Victor, un séduisant dentiste un poil égoïste.
Son rêve secret est de percer dans le monde de l’Art, et de perdre quelques kilos pour avoir la silhouette de Monica Bellucci.
Mais le jour où Fanny est licenciée, sa vie entière s’écroule, et elle doit trouver des ressources insoupçonnées pour faire face. D’autant plus que sa mère, une originale passionnée d’astrologie, débarque chez elle, avec ses encombrants projets…
Ce roman parle d’épanouissement personnel, d’épilation à la cire, d’amour mais aussi de kilos en trop et de relation mère-fille

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Alice Nevoso
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Romance contemporaine, feel-good
  • Nombre de pages: 205

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service presse que j’ai reçu via la plateforme SimPlement.

Mon avis sera assez court mais j’essaie d’aller à l’essentiel.

J’ai beaucoup aimé l’histoire de Fanny et la manière dont elle a su rebondir après son licenciement. J’ai aimé les personnages qui l’entourent comme sa fille Ambre, sa maman folle d’astrologie, sa meilleure amie naïve et hypersensible,…

J’ai aussi beaucoup aimé la relation qu’elle noue avec Loïc et la jolie romance qui prend son temps.

C’était vraiment une histoire très sympa mais ce qui m’a posé problème ce sont les soucis de mise en page et les coquilles qui m’ont pesés durant ma lecture.

Note : 3 sur 5.

« I Love You To The Moon » de Alfreda Enwy

Résumé:

S’aimer leur est interdit. Mais il n’y a rien de plus excitant que d’enfreindre les règles…


Une nuit. Comment sa vie a-t-elle pu voler en éclats après une simple nuit  ? Lorsque Billie a croisé le regard ténébreux de Moon dans ce club, elle a immédiatement compris qu’il lui serait difficile d’y résister. Et puis, c’était son premier jour à Séoul et le début de sa nouvelle vie  ; pourquoi se serait-elle méfiée  ? Mais ce matin la réalité la rattrape. Car Moon est bien plus qu’une simple célébrité  : c’est le leader d’Alter, le groupe de K-pop le plus en vogue  ; et désormais elle a autant d’ennemies qu’il a de fans. Alors, pour sa propre sécurité, elle va devoir rester à l’écart du chanteur. Même si elle ne peut s’empêcher de repenser à la nuit magique et enivrante qu’ils ont partagée. Même si Moon est bien décidé à la voir en secret…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Alfreda Enwy
  • Maison d’édition: Harlequin
  • Collection: &H
  • Genre: New adult
  • Nombre de pages: 396
  • Date de sortie: 7 avril 2021

De la même auteure:

« Ne crois pas que tu m’aimes » d’Alfreda Enwy

« Not made for love » de Alfreda Enwy

Infinite Love: « Nos infinis chaos » de Alfreda Enwy Infinite Love: « Nos infinies insolences » de Alfreda Enwy Infinite Love: « Nos infinis silences » de Alfreda Enwy Infinite love: « Nos infinies insomnies » de Alfreda Enwy Infinite Love: « Nos infinies confusions » de Alfreda Enwy Infinite Love: « Nos infinis interdits » de Alfreda Enwy

« Love is in the snow » de Alfreda Enwy

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier né d’Alfreda Enwy; I Love You To The Moon (ILYTTM).

Alfreda est pour moi une valeur sure de la romance qui gère son instagram comme une pro, c’est une reine du teasing et c’est également une très belle personne.

La preuve de sa gentillesse, elle nous offre une note de l’auteur qui est à la fois un Trigger Warning et à la fois une sorte de justificatif sur l’univers qu’elle a choisi de nous présenter. Pour ma part, je ne trouve pas ça logique/normal qu’elle doive se justifier comme ça mais si ça peut lui éviter des critiques… je dis pourquoi pas.

Je dois avouer qu’au départ cet univers k-pop me faisait un peu peur car c’est un univers que je ne connais pas et une musique que je n’écoute pas… J’écoute juste Dynamite de BTS lol. Mais connaissant bien l’oeuvre d’Alfreda, j’ai plongé dans cette lecture en me disant: qu’importe l’univers, la romance sera belle comme d’habitude.

Et je n’y pas été déçue!

L’univers k-pop est très bien expliqué pour une quidam comme moi et les personnages sont tellement bien écrits.

Elle réussi à nous offrir un héros charismatique qui est à la fois une superstar (idol) mais également un jeune homme qui rêve parfois de normalité. Moon m’a touché, je l’ai plains à plusieurs reprises dans les contraintes qui lui sont imposées.

Mais mon coup de coeur va à Billie. Comme le dit Moon dans le livre, elle est solaire. C’est une jeune femme forte qui s’installe à Seoul à la fois pour connaître cette ville qu’elle ne connait qu’à travers les histoires de sa grand-mère et pour se prouver quelque chose.

Sa rencontre avec Moon va prendre des proportions folles et elle va devoir gérer une notoriété qu’elle n’attendait pas et les mauvais aspects qui vont avec. Et je trouve qu’elle va gérer ça comme une grande.

J’ai trouvé que leur duo fonctionnait parfaitement et j’ai adoré les petites piques entre eux.

Il y a vraiment énormément de bonnes choses dans ce livre et en écrivant cet avis, je cherche un point négatif mais au final je n’en trouve aucun.

C’est un livre qui rejoindra ma bibliothèque papier (puisque je l’ai lu via netgalley) avec certitude.

Cette histoire m’a fait du bien et rien que pour ça on passe de 5 étoiles au coup de coeur.

« Toi & moi » de Kristan Higgins

Résumé:

Ça y est, Harper est décidée à se remarier. Le temps passe et cela fait deux ans qu’elle sort avec Dennis, il faut bien finir par se caser. Le grand amour ? Non merci ! Elle a déjà donné. Et quand le divorce des autres est votre métier, on est comme qui dirait refroidi. Il n’y a que Willa, sa sœur, pour s’acharner à y croire, malgré deux échecs manifestes. D’ailleurs, celle-ci vient d’annoncer son troisième mariage. 
Nick sera présent à la cérémonie, bien sûr. Nick, l’ex-mari de Harper. Enfin, la page est tournée, il n’y a donc aucun problème à le croiser le temps d’un week-end, n’est-ce pas  ? 

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Kristan Higgins
  • Maison d’édition: Harper Collins
  • Collection: Poche
  • Genre: Romance contemporaine
  • Nombre de pages: 352
  • Date de sortie: 14 octobre 2020

De la même auteure:

« La vérité sur l’amour (et autres petits mensonges) » de Kristan Higgins

« Le temps d’un été » de Kristan Higgins

« Toute ces choses qu’on n’a jamais faites » de Kristan Higgins

« Maintenant que tu le dis… » de Kristan Higgins

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman de Kristan Higgins dans ma PAL; Toi & moi.

Pour la petite histoire, il ne me reste qu’un seul livre traduit en français de l’auteure à lire et il est en chemin lol.

Dans ce livre, nous suivons Harper qui est une avocate spécialisée dans le divorce. Elle est un brin cynique sur la mariage mais elle a décidé qu’après 2 ans de relation avec Dennis, il est temps de retenter la chose.

En effet Harper a déjà été mariée lorsqu’elle avait 21 ans et même s’ils s’aimaient réellement ça n’a pas suffit.

Lors de sa proposition de mariage à Dennis, sa petite soeur Willa (déjà divorcée 2 fois) lui annonce qu’elle va se marier avec son ex beau-frère.

Harper bien décidée à la raisonner va se rendre dans le Montana pour le mariage afin de faire changer d’avis sa soeur.

Elle va revoir son ex mari, Nick et par un concours de circonstances faire le trajet de retour avec lui.

J’ai à nouveau adoré la plume de Kristan et j’ai aimé Harper, Nick et les histoires des autres couples mais pour moi, la fin est beaucoup trop rapide par rapport au reste du livre.

Alors que pour moi, les soucis et reproches fait depuis des années ne sont pas résolus. Durant tout le livre on nous dit que les sentiments seuls ne suffisent pas et là, tous les couples finissent « heureux » alors que leurs problèmes sont toujours les mêmes qu’au début.

Malgré ça c’est un très bon livre mais avec une résolution trop rapide.

Note : 4 sur 5.

La « Mount Série » de Meghan March

Carte d’identité des livres:

  • Auteure: Meghan March
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: New Romance
  • Genre: Drame psychologique
  • Nombre de pages: 284 (1) – 282 (2) – 303 (3)
  • Dates de sortie: Octobre, novembre et décembre 2020

Le Roi sans pitié

Résumé:

Vous ne connaissez pas mon nom, mais je contrôle tout ce que vous voyez et tout ce que vous ne voyez pas. Mon pouvoir n’a pas de limites et mes envies sont toujours satisfaites.

Elle ne sait pas qu’elle a attiré mon attention. Elle aurait dû être plus prudente. Elle va m’appartenir. Il est temps de récupérer ce qu’on me doit. Keira Kilgore, vous êtes maintenant la propriété de Lachlan Mount.

La Nouvelle-Orléans m’appartient.

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une saga sortie en poche chez Hugo; la Mount série.

Dans ce premier tome, nous découvrons Lachlan Mount qui est le Roi de la Nouvelle-Orléans, rien ne se fait sans son accord.

Lachlan va proposer à Keira de régler les dettes de son défunt enfoiré de mari en échange d’elle… Oui oui, il lui propose d’effacer sa dette si elle accepte d’être à lui.

Alors ok moralement c’est limite mais ça n’est pas la première fois qu’on a des comportements de ce genre en romance. Et moi, ça ne m’a pas dérangé.

J’ai trouvé ce jeu de pouvoir, de peur et d’envie assez sympa voir même émoustillant par moment.

J’ai compris que Keira accepte le marché pour sauver son entreprise et ses proches.

Et j’ai compris qu’elle puisse être à la fois attirée, excitée et en même temps qu’elle le déteste.

La Reine de pique

Dans ce second volet, on en découvre un peu plus sur Lachlan, sur son passé.

Keira est de plus en plus partagée entre sa haine qui n’en est plus vraiment une et des sentiments envers Lachlan.

Il est en fait ce qu’elle a toujours désiré, un homme la désirant profondément.

J’ai beaucoup aimé ce tome est le voyage à Dublin qui est une des villes que j’ai le plus envie de découvrir lorsque l’on pourra à nouveau voyager. L’Irlande reste un rêve inassouvi à ce jour.

Et comme pour le premier tome, on termine sur un cliffhanger.

L’Empire du Mal

Ce troisième tome est une parfaite conclusion à la saga. Un tome plein de rebondissement où Keira va enfin accepter ses sentiments et qu’elle peut régner sur cet empire avec Lachlan si elle le souhaite.

Lachlan va s’ouvrir et accepter que Keira est une force et pas une faiblesse.

J’ai été surprise dans ce tome et ça n’arrive pas souvent.

Je terminerais en vous disant que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire cette saga qui m’a tenu en haleine, qui nous parle d’une relation amoureuse différente des autres lais où pour moi, tout est parfaitement construit.

Note : 4 sur 5.

« Une fée à Glade of Oaks » de Amanda Bayle

Résumé:

Au cours d’une visite chez Hector Rougier, grand investisseur français fraîchement installé à New York, Brian Covington ne s’attendait guère à croiser parmi le personnel de son hôte, une pure beauté aux grands yeux expressifs et aux formes voluptueuses. Une fois de plus guidé par son instinct de libertin, il ne peut résister à la tentation et fait tout pour séduire la jeune domestique.

Mais lorsqu’il apprend plus tard l’identité de l’inconnue, sa seule réaction est la fuite. Hors de question pour lui d’épouser une jeune débutante ! Il préfère les femmes mures et expérimentées. Toutefois, la jeune beauté hante ses nuits et rend les autres femmes insipides à ses yeux…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Amanda Bayle
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Maïa
  • Genre: Historique
  • Nombre de pages: 407
  • Date de sortie: 2013

De la même auteure: « Les joueurs du Ru: Numéro 10 » d’Amanda Bayle « Les joueurs du Ru: Numéro 2 » d’Amanda Bayle « Les joueurs du Ru: Numéro 1 » d’Amanda Bayle « Juste nous deux » d’Amanda Bayle « Inoubliable » de Elle Séveno, Amanda Bayle, Belinda Bornsmith et Katja Lasan

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre sur lequel je suis tombée un peu par hasard.

Je m’explique. Je fais évidement partie de plusieurs groupes sur Facebook dont celui des fans de Cyplog (FanCy Romance par Cyplog). Et dans ce groupe et sur son instagram, Amanda Bayle a publié une vidéo dans laquelle elle présentait son premier roman et lisait notamment un extrait. Et de regarder cette vidéo, j’ai craqué et me le suis offert ainsi que les 2 suivants.

« Une fée à Glade of Oaks » est donc le premier livre d’Amanda Bayle et il fait partie d’une trilogie sur les frères Covington. Un livre est consacré à chacun des frères et le premier nous narre l’histoire de l’ainé: Brian Covington et de la jeune Glynis.

C’était ma première incursion dans la catégorie romance historique et je m’attendais à langage plus ardu, comme dans les classiques de Jane Austen et consoeurs mais heureusement ça n’était pas le cas.

Le premier chapitre contient une scène un peu « dure », qui ne m’a aucunement posé problème mais comme l’auteure me l’a signalé lorsque j’ai commencé son livre, je me permets de vous le dire.

J’ai trouvé la plume d’Amanda pour l’historique tout aussi agréable que dans ses contemporains.

J’ai adoré l’histoire de Glynis et Brian Covington qui est pleine de rebondissements.

Glynis est une jeune femme douce et naïve au premier abord alors que Brian est un ours mal léché, rude, avec un tempérament impulsif…

Il y a pas mal d’événements dans cette histoire qui se déroule sur une période assez courte quand on y pense et même s’il y a une fin à l’intrigue, je prie le seigneur pour que l’on poursuive, même en arrière plan, leur histoire dans le tome sur Samuel.

Samuel, que j’ai déjà beaucoup aimé dans ce premier tome puisqu’il est très présent du fait qu’il vit dans la demeure familiale. J’ai hâte de découvrir son histoire et je l’espère de revoir Marjorie, ce personnage qui a tout pour être détestable mais seulement en apparence.

Le pire c’est que j’ai adoré ce livre mais qu’avec mes horaires de dingue au boulot, il m’aura fallu 13 jours pour le finir…

On est pas dans un coup de coeur mais c’est parce que je n’ai pas toute l’histoire mais je pense que c’est le genre de livre qui au final peut s’avérer faire partie d’une trilogie coup de coeur.

Note : 4 sur 5.

Je ne regrette absolument pas d’avoir craqué pour cette saga et j’ai hâte de trouver le temps pour me plonger dans la suite.

Et à nouveau, je tiens à signaler le travail de la maison d’édition et des graphistes qui est toujours au top.

« Ils n’auraient pas dû » de Katell Curcio

Résumé:

Le même jour, cinq amis disparaissent…

Tous ont laissé une lettre à leur famille respective dans laquelle ils évoquent une absence d’un an. Quel évènement a pu provoquer ce départ si soudain ?
Sans aucune nouvelle, leurs proches s’inquiètent. Mais dix-huit mois plus tard, l’un d’eux réapparaît, victime d’amnésie dissociative. Le détective chargé de l’affaire va se confronter à une personnalité énigmatique.
Quelle est la part de vérité ? Que sont devenus les autres ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Katell Curcio
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Thriller, Young adult
  • Nombre de pages: 234
  • Date de sortie: 1er décembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service presse reçu via SimPlement. Et comme vous le savez, je suis honnête dans mes avis même pour les SP.

Et cette fois-ci, je ressors mitigée de ma lecture. Je vais essayer de vous expliquer ce qui m’a plu et ce qui m’a moins plu.

J’ai eu beaucoup de mal à m’attacher aux différents et nombreux personnages et j’aurais aimé que l’on prenne plus de temps pour planter le décor et nous présenter plus en profondeur les personnages principaux. Parce que sans ça, je me perdais, je n’arrivais pas a me souvenir de quel ado est le fils ou la fille de tel parent.

Le livre est écrit à la troisième personne mais ça ne m’a pas dérangé plus que ça.

J’ai trouvé l’intrigue originale, très sympathique et crédible. À aucun moment je ne me suis dit: « mon dieu c’est du n’importe quoi ».

Comme je le disais, il y a beaucoup de personnages et on alterne les chapitres entre eux, ce que j’adore en général mais comme je n’arrivais pas à bien les distinguer, à me souvenir de qui est qui, ça m’a un peu perdue.

C’est un livre assez court, sur ma liseuse il ne faisait que 167 pages mais il se passe plein de choses et ça allait parfois trop vite pour moi.

En fait, je pense que ce livre aurait mérité d’être plus long pour avoir le temps de poser les cadres et de profiter entre les divers évènements. Car en prenant plus de temps, je suis persuadée que je me serais attachée aux personnages ou en tous cas qu’ils auraient été plus distincts dans ma tête et que j’aurais plus aimé cette histoire.

Malgré tous ces points qui m’ont dérangés, je n’ai à aucun moment eu envie d’abandonner ma lecture, je voulais savoir ce qu’il était arrivé à cette bande d’amis.

Pour la petite histoire, je n’aime pas trop faire des chroniques « négatives » et donc en général lorsque je ressors un peu mitigée, j’envoi un message à l’auteur afin de voir s’il souhaite que je publie mon avis. Et j’ai été agréablement surprise par sa réponse. Je l’en remercie.

Pour ceux que se diraient que je n’ai pas aimé car il s’agit d’un thriller et pas d’une romance, sachez que je ne lis pas de thriller car je n’ai pas assez de temps et je trouve toujours les dénouements bien avant la fin. Mais j’en regarde beaucoup en film.

D’ailleurs, pour le coup, je dois féliciter l’auteure car je n’avais pas trouvé la fin de l’intrigue avant qu’elle ne me soit révélée.

Au final, ce n’est pas un livre parfait mais l’intrigue est très sympa et il a ce côté addictif nécéssaire dans un thriller.

Note : 3 sur 5.

« Laisse le souffle du vent chasser la pluie » de Emy Luca

Résumé:

Comment continuer à vivre lorsque l’on a perdu l’être qui comptait le plus dans notre existence ? Quand la douleur demeure insupportable malgré le temps qui passe, malgré nos efforts quotidiens pour ne pas s’effondrer ? À 28 ans, Chloé a tout tenté pour se reconstruire. En vain. Au fil des jours, elle voit sa vie s’effriter, en proie à un mal être si profond qu’elle n’aspire qu’à une solution : mourir.

Severic, un jeune viticulteur de trente ans, connait cette même douleur sournoise et intense. Mais contrairement à la jeune femme, il a fini par choisir la vie en se jetant à corps perdu dans le travail. Leur première rencontre aurait pu être une évidence. Pourtant, chacun préfère fuir de son côté…Jusqu’à ce qu’un accident vienne tout bouleverser. 

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Emy Luca
  • Maison d’édition: Auto-édition
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 289
  • Date de sortie: Janvier 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un service presse reçu via la plateforme SimPlement.

Nous embarquons ici dans une histoire très forte.

Chloé, institutrice parisienne vient de vivre un cauchemar éveillée et à beaucoup de mal à faire son deuil. Elle sombre petit à petit et il va lui falloir un électrochoc afin de réaliser qu’elle doit se remuer et recommencer à vivre.

Pour se retrouver elle va partir vivre dans le domaine de l’Hermione qui appartient à la famille du petit ami de sa meilleure amie.

Elle va y faire la connaissance du papa, de la maman, de la soeurette mais elle va surtout recroiser le chemin de Severic…

Severic qu’elle avait croisé lors d’une soirée parisienne et qui avait été aussi beau que con avec elle.

Chaque membre de cette famille va l’aider à sa manière à se reconnecter, se reconstruire, se retrouver.

Ce livre allie parfaitement des sujets forts, une slow romance et la reconstruction personnelle.

Sa relation avec Severic va prendre son temps et passer par plusieurs étapes. Severic qui lui aussi cache des failles qu’il va devoir surmonter s’il veut avancer.

J’ai pris énormément de plaisir lors de ma lecture, j’ai été émue à plusieurs reprises. Et je pense que ce livre finira par rejoindre ma bibliothèque.

Note : 4 sur 5.

« Love me Lou » de Eva de Kerlan

Résumé:

Dan a grandi dans un quartier miséreux. Abandonné par ses parents, il veille depuis toujours sur sa sœur, cumulant les petits boulots.

Lou, jeune femme croisée fortuitement et issue d’un milieu différent du sien, représente à ses yeux un îlot de sérénité.

Mais sa rencontre avec Xander, homme ambitieux et dangereux à la tête d’un gang, va insensiblement l’entraîner dans une violente descente aux enfers.

Entre les ombres de son passé et la lumière de son avenir, Dan parviendra-t-il à sauver son existence ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Eva de Kerlan
  • Maison d’édition: Les éditions Elixyria
  • Collection: Elixyr of love – romance
  • Genre: Dark romance
  • Nombre de pages: 244
  • Date de sortie: Mai 2019

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de ma lecture commune mensuelle que je réalise avec Kim et pour mars on a décidé de sortir de notre PAL un livre que l’on avait acheté à Dunkerque lors du Festival du livre romantique.

Love me Lou fait donc partie de la collection romance de chez Elixyria mais clairement pour moi c’est une dark romance. Pas parce qu’il y a de la violence (psychique ou physique) dans l’histoire d’amour mais pour le contexte et la violence qu’il y a autour.

On commence très fort avec un prologue qui est juste horrible, qui je pense peux donner des envies de vomir aux plus sensibles, où l’on fait la connaissance du méchant de l’histoire lors d’un événement atroce… et quel méchant…

Débute donc la première partie du roman qui se déroule 6 mois avant ce fameux prologue. On fait la connaissance de Dan, de sa jeune soeur Aby, de Lou et de Xander. Et le coup de génie d’Eva est que durant toute cette partie on sait que quelque chose va mal tourner puisque ça nous est révélé dans le prologue.

L’histoire d’amour a été pour moi secondaire dans ma lecture, je voulais juste avancer pour savoir ce qu’il allait arrivé à Aby, à Dan, à Lou etc.

En parlant d’amour, les scènes de sexe sont vraiment bien écrites et nous permettent de nous rendre compte de l’amour que Dan et Lou se portent.

Vu que notre protagoniste masculin vit dans un quartier mal famé où règne les camés, les putes et les gangs et en sachant ce que l’on sait, c’est addictif à mort. On ne peut que tourner les pages pour savoir.

La seconde partie se déroule 6 mois après le prologue avec les conséquences de cet événement atroce et commence avec un chapitre tout aussi horrible que le prologue…

Commence alors une histoire de vengeance où l’on a qu’une envie que le méchant se fasse buter et si en plus il pouvait souffrir atrocement ça serait sympa!

Parce que franchement, notre méchant, Xander est juste un psychopathe qui aime faire souffrir, qui est violent et qui est excité par toutes ces choses horribles qu’il fait. Les chapitres où c’est lui qui a la parole sont d’une brutalité au niveau du ressenti de lecteur assez incroyable.

La fin de cette histoire est plus surprenante dans la manière dont elle se déroule que dans la finalité en tant que telle.

La plume d’Eva est grandiose car elle nous provoque des sentiments très forts et puis elle est super addictive. J’ai lu ce livre d’une traite et à une vitesse assez dingue. C’était haletant.

Alors je sais qu’il y a plein de non dits dans mon avis mais c’est parce que je n’ai pas envie de vous dévoiler clairement les événements et éléments du livre. C’est tellement mieux de découvrir ça tout seul. Mais je voulais malgré tout vous faire comprendre qu’on est loin d’une romance doudou et que pour moi ce livre doit être réservé à des lecteurs « matures », pas à la petite jeune de 14 ans.

Un livre que je recommande chaudement de mon côté, et que je ne note pas au maximum car j’aurais voulu en avoir plus.

Note : 4.5 sur 5.

« Un jour de plus de ton absence » de Mélusine Huguet

Résumé:

« Félicitations, madame Loiseau. Vous allez être maman ! »

Fonder une famille avec Antoine, c’est le rêve de Jade depuis le tout premier jour de leur amour. Elle devrait nager en plein conte de fées : Antoine est fou de joie, ils ont la trentaine, des situations professionnelles stables, un appartement avec une chambre supplémentaire et des familles aimantes, toutes prêtes à accueillir cette nouvelle vie. Une seule ombre plane sur ce tableau idyllique : celle du mensonge qui dévore progressivement Jade…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Mélusine Huguet
  • Maison d’édition: Les éditions Charleston
  • Collection: Littérature générale
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 368
  • Date de sortie: 23 février 2021

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre particulier pour moi, le premier roman de Mélusine Huguet. Il est particulier car comme beaucoup de blogueuses, bookstagrameuses, youtubeuses, … J’ai eu la chance de rencontrer Mélusine dans le cadre de son boulot de responsable des réseaux sociaux dans l’édition.

Du coup, j’ai précommandé ce livre, au départ, plus en mode soutien pour une première sortie, sans vraiment avoir lu le résumé car les romans contemporains et moi, ça fait souvent 2. C’est du « ça passe ou ça casse ».

Et ici, ça l’a amplement fait et ça m’a même réconciliée avec le genre.

J’ai été bluffée par la qualité de ce roman s’agissant d’une première publication. La plume de Mélusine est belle, addictive et tellement classe.

Les chapitres sont très courts et c’est génial parce qu’on avance encore plus vite et si je ne m’étais pas retenue, j’aurais dévoré cette histoire d’une traite.

Les thèmes abordés sont divers et variés et elle réussit à nous surprendre à plusieurs reprises.

Jade m’a bouleversée. Cette jeune femme cache un lourd secret qui n’est pas du tout celui auquel on s’attend. Elle évolue énormément durant les quelques mois de l’histoire.

Les femmes qui gravitent autour de Jade sont des femmes grandioses et on devrait toutes pouvoir être entourées comme cela.

J’ai pleuré plusieurs fois alors que je ne fais pas partie de ces gens qui ont la larme facile en lisant.

Ce roman parle de féminisme, ce qui semble logique puisqu’il a été finaliste du Prix de l’héroïne engagée. Mais pour ceux qui ont peur d’un roman moralisateur, soyez rassurés ça n’est pas du tout le cas. Il parle de choses qui devraient être logiques pour tout le monde. Je pense d’ailleurs à une scène en particulier ou Jade défend sa meilleure amie Louise face aux sempiternelles questions sur l’amour et le célibat.

Bref si vous voulez une histoire originale, émouvante, surprenante, bouleversante: foncez!

Je savais qu’un jour cette photo vaudrait de l’or…