The Personal History of David Copperfield

Synopsis:

Orphelin de père, David Copperfield est élevé par sa mère affectueuse. Lorsque celle-ci se remarie, David est jeté hors de chez lui par son beau-père acariâtre. Il entame alors un long voyage et rencontre les personnages les plus excentriques de la Grande-Bretagne victorienne. Au cours de cette aventure à la recherche d’une famille, d’amis, de l’amour et d’une place dans la société, il va accumuler les brillantes idées pour son autobiographie.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Armando Iannucci
  • Scénario adapté de l’oeuvre de Charles Dickens
  • Acteurs principaux: Dev Patel, Tilda Swinton, Hugh Laurie, Ben Whishaw, Peter Capaldi, Aneurin Barnard….
  • Genre: Comédie dramatique
  • Durée: 119 minutes
  • Sortie belge: 9 septembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film que je suis allée voir au cinéma un peu par dépit, faute de choix.

J’ai beaucoup aimé le casting que j’ai trouvé grandiose et la photographie est hyper colorée et le rendu visuel est magnifique.

La réalisation est plus celle d’une pièce de théâtre et je pense que c’est quelque chose que l’on aime ou pas et même si ça ne m’a pas dérangé, ça ne m’a pas embarqué à 100%.

J’ai passé un bon moment durant la séance au cinéma mais c’est le genre de film que je ne reverrai probablement plus jamais.

J’ai trouvé qu’il tirait trop en longueur par moment.

Note : 3 sur 5.

Enola Holmes

Synopsis:

Enola, la jeune sœur de Sherlock Holmes, met ses talents de détective à l’épreuve pour tenter de retrouver sa mère disparue et déjouer une dangereuse conspiration.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Harry Bradbeer
  • Scénario; Jack Thorne
  • Acteurs principaux: Millie Bobby Brown, Henry Cavill, Sam Claflin, Helena Bonham Carter, Louis Patridge, Burn Gorman, Frances de la Tour, Fiona Shaw,…
  • Genre: Aventure
  • Durée: 123 minutes
  • Date de sortie: 23 septembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une sortie récente de Netflix que je remercie car au vu des sorties ciné, heureusement que la plateforme est là.

Ce film est adapté de la saga littéraire « Les enquêtes d’Enola Holmes » de Nancy Springer que je n’ai pas lu mais il est important de le mentionner malgré tout.

Avant de débuter le film, j’étais déjà en amour devant ce casting merveilleux. Non mais sans rire c’est du high level.

J’ai beaucoup apprécié la réalisation et le rôle de narrateur externe de Millie. J’aime quand le personnage principal me parle directement tout en avançant dans l’histoire. Et contrairement à plusieurs personnes dont j’ai vu les avis, j’ai trouvé que le rôle d’Enola allait parfaitement à Millie et que pour une fois, elle faisait son âge.

Côté masculin, j’ai adoré détester Sam qui incarne un Mycroft horripilant au possible. Non mais sans rire, j’ai eu envie de lui coller des baffes pendant tout le film.

Henry Cavill est juste canon en Sherlock, alors oui il est plus propret que Robert dans ce rôle mais il ne m’a pas déplu du tout.

J’ai aimé l’alchimie entre Louis et Millie et j’ai aimé leur évolution au fil du film.

Alors oui j’aurais aimé voir plus Helena mais en même temps le but du film est de la retrouver, il était donc logique qu’on ne la voit pas beaucoup.

J’ai trouvé ce film très drôle et très distrayant et si suite il y a, je serai de la partie.

Petit truc en plus: la potterhead en moi a été ravie de revoir tous ces acteurs de l’univers de JKR.

Note : 4 sur 5.

Petit pays

Synopsis:

Dans les années 1990, un petit garçon vit au Burundi avec son père, un entrepreneur français, sa mère rwandaise et sa petite soeur. Il passe son temps à faire les quatre cents coups avec ses copains de classe jusqu’à ce que la guerre civile éclate mettant une fin à l’innocence de son enfance.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Eric Barbier
  • Acteurs principaux: Jean-Paul Rouve, Djibril Vancoppenolle, Dayla De Medina, Isabelle Kabano
  • Genre: Drame
  • Durée: 113 minutes
  • Sortie belge: 26 août 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier film que j’ai vu en salle; Petit pays.

Ce film est adapté du roman du même nom de Gaël Faye que je n’ai pas lu donc je ne pourrai pas faire de comparaison.

Dans ce film nous suivons une famille lambda vivant au Burundi. Le père expatrié français, la mère rwandaise et leur 2 enfants (Gabriel et Ana), une famille aisée en somme.

Et durant tout le film nous suivons leur vie quotidienne alors que le pays connait des tourments géopolitiques. Les premières élections libres, le coup d’état contre Ndadaye (candidat hutu vainqueur de ces élections), le début de la guerre civile et le génocides des Tutsis par les Hutus au Burundi mais surtout au Rwanda.

Un sujet sensible, important et que tous les belges connaissent, en tous cas que je connaissais déjà bien, car beaucoup de réfugiés sont venus trouvés exile chez nous. J’ai entendu des récits de l’époque à me glacer le sang.

Et du coup, je reste un peu (bon ok très) frustrée de la manière dont on traite le sujet. On ne suit presque rien des conflits et tensions de l’époque.

On suit vraiment le quotidien de cette famille mais en restant trop éloigné des conflits et de la réalité de l’époque. Alors peut-être que c’est voulu mais il m’a manqué trop de choses que pour vous conseiller ce film.

Ce n’était pas mauvais mais en dehors des moments où les horreurs rattrapent cette famille, ce film ne m’a pas accroché. Alors qu’au vu du sujet, j’aurais du finir en PLS avec un paquet de mouchoirs.

Note : 2.5 sur 5.

Ma note peut vous paraître sévère mais le sujet méritait d’être exploité autrement, plus en profondeur, que les gens se souviennent et comprennent ce conflit.

Les nouveaux mutants

Synopsis:

Rahne Sinclair, Illyana Rasputin, Sam Guthrie et Roberto da Costa sont quatre jeunes mutants retenus dans un hôpital isolé pour suivi psychiatrique. Le Dr Cecilia Reyes, qui estime ces adolescents dangereux pour eux-mêmes comme pour la société, les surveille attentivement et s’efforce de leur apprendre à maîtriser leurs pouvoirs. Lorsqu’une nouvelle venue, Danielle Moonstar, rejoint à son tour l’établissement, d’étranges événements font leur apparition. Les jeunes mutants sont frappés d’hallucinations et de flashbacks, et leurs nouvelles capacités – ainsi que leur amitié – sont violemment mises à l’épreuve dans une lutte effrénée pour leur survie.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Josh Boone
  • Acteurs principaux: Anya Taylor-Joy, Maisie Williams, Charlie Heaton, Henry Zaga, Blu Hunt, Alice Braga
  • Genre: Super-héros
  • Durée: 98 minutes
  • Date de sortie: 26 août 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du film maudit de la décennie de la Fox (rachetée par Disney). En effet, ce film qui devait au départ sortir en avril 2018 est finalement sorti en août 2020… Il a en réalité été reprogrammé 4 fois. J’ai d’ailleurs bien cru qu’il ne sortirait jamais lol.

Ce film est très différent de tous les autres films consacrés aux X-Men, il peut très bien être vu en one-shoot, sans avoir vu les autres.

Nous suivons donc 5 jeunes nouveaux mutants et leur docteur dans cet sorte d’hôpital. On est dans une ambiance plus sombre, plus glauque, avec un film filmé en vase clos.

Il est très axé sur les peurs et les événements traumatisants du passé de ces jeunes héros.

C’est beaucoup plus lent que les X-Men habituels et l’action démarre un peu tard pour moi.

Côté casting, Anya Taylor-Joy écrase tous les autres niveau talent. Elle est bluffante et si ce film est le premier d’une nouvelle saga, j’espère que son personnage sera approfondi.

Et au final, j’ai trouvé ce film assez introductif, on a pas assez exploité ces personnages et du coup, j’espère qu’il y en aura d’autres pour en savoir plus.

Je ne sais pas dire si j’ai aimé mais je ne me suis pas ennuyée, je dirais que ça peut attendre de le regarder au calme dans son canapé.

Note : 3 sur 5.

Tenet

Synopsis:

J’ai décidé de ne pas vous dévoiler de résumé car dans une interview de Christopher Nolan, j’ai lu qu’il voulait que le public n’en sache pas trop et qu’il profite de l’expérience plutôt que d’essayer de la comprendre…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Christopher Nolan
  • Scénario: Christopher Nolan
  • Acteurs principaux: John David Washington, Robert Pattinson, Elizabeth Debicki, Kenneth Branagh, Himesh Patel, Michael Caine, Dimple Kapadia, Clémence Poésy, Aaron Taylor Johnson,…
  • Genre: Film d’espionnage (mais à la sauce Nolan so wtf)
  • Durée: 150 minutes
  • Date de sortie belge: 26 août 2020

La bande-annonce:

J’ai choisi la première bande-annonce car c’est ma préférée.

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui avec le film que j’attendais le plus en 2020, le nouveau Christopher Nolan.

J’adore Christopher Nolan car avec lui, on ne sait jamais dans quel état on va ressortir de la salle de cinéma mais que ça soit Inception, Interstellar ou Tenet, il nous retourne le cerveau avec des théories de physique quantique qui nous laisse en mode WTF Chris…

Pour Tenet, le réalisateur n’en avait pas révéler beaucoup dans ses interviews mais on savait que le film aborderait le temps et son inversion.

Et franchement durant une grosse partie du film, je me suis dis: « bah ça va, ce n’est pas si compliqué à comprendre » et puis à un certain moment tout s’est accéléré et est « parti en vrille » (pour restée polie lol).

Tout est absolument parfait dans ce film!

John David Washington (le fils de Denzel) est le protagoniste du film et même s’il n’est pas l’acteur le plus expressif que je connaisse, il convient parfaitement à ce rôle.

Robert Pattinson, que j’aime depuis toujours et qui contrairement à ce que le monde pense n’est pas qu’Edward Cullen nous livre encore une fois une prestation magistrale et toujours avec ce côté pince sans rire et un brin moqueur. Tout au long du film je me suis dis qu’il allait nous offrir un Batman génial (et je n’en ai jamais douté).

Elizabeth qui ne fait pas toujours l’unanimité, est grandiose et que dire de Kenneth qui joue dans ce film un super méchant tellement crédible que c’en est perturbant.

Christopher Nolan nous offre encore un chef-d’œuvre avec une réalisation tellement grandiose que je me demande encore maintenant, comment il a réussi à tourner certaines scènes.

Il nous sème des tas d’indices durant le film qui a la fin nous permettent de comprendre les choses.

Côté musique, pour une fois, nous ne retrouvons pas le Kaiser aux commandes mais un des ses disciples: Ludwig Goransson et il fait un boulot magnifique. La musique accentue l’intensité du ressenti comme il faut. Nous donnant, je trouve, des indices quand à ce qui va suivre.

Je ne peux que vous conseiller d’aller voir ce film et je vous écris cet article « à chaud » après mon premier visionnage mais je sais que je retournerai le voir au minimum 2 fois.

Si vous êtes anxieux de retourner au cinéma à cause du covid et que vous ne devez retourner au cinéma que pour un seul film, il faut que ça soit pour Tenet.

Un énorme coup de coeur pour Tenet.

Note : 5 sur 5.

Après mon second visionnage, je confirme ce que j’ai dis dans mon avis à chaud: ce film est grandiose.

Bienvenue dans la famille Bigfoot

Bigfoot Junior (2017)

Synposis:

Adam, un adolescent rêveur et solitaire, doté de pouvoirs surnaturels, décide de partir à la recherche de son père, disparu depuis des années dans des circonstances plus que mystérieuses. Son enquête le mène rapidement à la rencontre d’une créature tout aussi magique que légendaire : Le Bigfoot ! Commence alors pour eux deux une aventure extraordinaire au cœur de la forêt peuplée d’adorables animaux, sans savoir qu’une dangereuse organisation est sur leurs traces et prête à tout pour mettre la main sur le Bigfoot…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateurs: Ben Stassen et Jérémie Degruson
  • Genre: Animation
  • Durée: 92 minutes
  • Date de sortie belge: Juillet 2017

Bigfoot Family (2020)

Synopsis:

Depuis son retour en ville, Bigfoot est devenu la star des médias. Au grand dam de son fils Adam qui rêvait d’une vie de famille paisible. L’adolescent essaye de dompter les incroyables pouvoirs hérités de son père et trouve réconfort auprès de la folle ménagerie abritée sous son toit. Lorsque Bigfoot est alerté par des militants écolos, il s’envole pour l’Alaska, bien décidé à combattre les méfaits de la société pétrolière X-Trakt. Quelques jours plus tard, le monde entier est sous le choc : l’aventurier velu a disparu. Le sang d’Adam ne fait qu’un tour. Cap sur le Grand Nord avec sa mère Shelly, Trapper un raton-laveur intrépide et Wilbur l’ours maladroit, pour retrouver son super-papa… 

Carte d’identité du film:

  • Réalisateurs: Ben Stassen et Jérémie Degruson
  • Genre: Animation
  • Durée: 98 minutes
  • Date de sortie belge: 5 Août 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler de deux films d’animation belge.

Dans le premier film, Adam va partir à la recherche de son père et découvrir qu’il est le Bigfoot et qu’il est lui-même un Bigfoot. Il va aider son père à échapper à ce labo qui veut son ADN et lui permettre de retourner vivre avec sa famille.

J’ai beaucoup aimé ce film qui est assez drôle et qui est visuellement très bon. D’ailleurs en le regardant on croirait voir une grosse production américaine.

Dans le second film (qui est au cinéma en ce moment) Bigfoot est devenu une superstar et va partir en Alaska pour sensibiliser les gens à la sauvegarde d’un site naturel mis en danger par une société de forage.

Cela ne sera pas du goût d’Adam qui aurait voulu que son père soit plus présent pour sa famille. Mais lorsque Bigfoot disparait la famille part à sa recherche.

J’ai trouvé que visuellement c’était toujours très bon mais j’ai un peu moins accroché avec ce second film que j’ai trouvé un chouia trop écolo.

Dans les points positifs à noter (pour les deux films), le groupe Puggy s’occupe des chansons et j’ai shazamé plus d’une fois les titres. Un bonheur de voir ce groupe belge associé aux films.

Note : 4 sur 5.

Le jardin secret

Synopsis:

A la mort de ses parents, la jeune Mary Lennox, enfant solitaire à l’imagination débordante, quitte l’Inde pour rejoindre la campagne Britannique. Exilée dans le manoir de son oncle, elle fera la rencontre de son cousin Colin, d’un jeune garçon nommé Dickon, de l’adorable chien Fozzie et d’un ingénieux rouge-gorge. Ensemble, ils partageront la découverte d’un jardin magique et merveilleux qui marquera le début d’une aventure et d’une amitié hors du commun…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Marc Munden
  • Acteurs principaux: Colin Firth, Julie Walters, Dixie Egerickx, Edan Hayhurst,…
  • Genre: Drame, fantastique
  • Durée: 99 minutes
  • Date de sortie belge: 12 août 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film qui est l’adaptation du roman de F. H. Burnett. Ce n’est pas la première fois que ce roman est adapté, il l’avait déjà été en 1993 mais je n’ai ni lu le livre, ni vu l’autre film. Je partais donc vierge de préjugés.

Ce film est classé dans les films pour enfants mais j’ai trouvé que l’histoire était plutôt triste pour des jeunes enfants, donc je le conseillerais aux enfants qui ont déjà atteint une certaine maturité.

Dixie Egericks incarne parfaitement la jeune Annie qui est une peste finie et qui heureusement s’améliore au fil du film, au contact du jardin et des autres personnages.

Les visuels et la photographie de ce films sont juste magnifiques et rien que pour cela j’étais ravie de le voir sur grand écran.

Colin Firth et Julie Walters ne sont finalement pas beaucoup présents mais ils sont tellement bons (rien d’étonnant me direz-vous).

Je n’ai pas été bluffée par ce film mais je l’ai apprécié.

Note : 3.5 sur 5.

Birdman (or the unexpected virtue of ignorance)

Synopsis:

À l’époque où il incarnait un célèbre super-héros, Riggan Thomson était mondialement connu. Mais de cette célébrité il ne reste plus grand-chose, et il tente aujourd’hui de monter une pièce de théâtre à Broadway dans l’espoir de renouer avec sa gloire perdue. Durant les quelques jours qui précèdent la première, il va devoir tout affronter : sa famille et ses proches, son passé, ses rêves et son ego…
S’il s’en sort, le rideau a une chance de s’ouvrir…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Alejandro González Iñárritu
  • Acteur principaux: Michael Keaton, Edward Norton, Emma Stone, Naomi Watts, Zach Galifianakis, Andrea Riseborough,…
  • Genre: Film indépendant, comédie dramatique
  • Durée: 119 minutes
  • Date de sortie belge: 28 janvier 2015

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film qui a raflé de multiple récompenses dont l’Oscar du meilleur film, du meilleur réalisateur, du meilleur scénario original.

Je n’avais pas eu l’occasion de le voir à sa sortie au cinéma mais heureusement grâce à Netflix, j’ai pu combler mes lacunes.

J’avais une petite appréhension en démarrant ce film car le seul film du réalisateur que j’avais vu, c’est The Revenant et même si j’ai adoré ce film, c’est le genre de réalisateur avec lequel ça passe ou ça casse…

Ici nous suivons l’histoire d’un acteur qui tente de ne pas sombrer dans l’oubli. Après avoir incarné le super héros birman durant plusieurs film, il tente de monter une pièce à Broadway et on suit les quelques jours d’avant-premières.

On suit ces acteurs très différents mais tous motivés par la reconnaissance et la recherche de la gloire.

Michael Keaton est grandiose mais rien de surprenant donc je sortirais surtout les performances d’Edward Norton qui est magistralement « détestable » et d’Emma Stone, qui incarne la fille paumée qui sort de désintox car délaissée par son père au profit de sa carrière à la perfection.

Certaines scènes où la voix off (la conscience?) de Riggan Thompson parle sont accompagnées par de la batterie et ça m’a dérangé car je suis encore à ce jour traumatisée par Whiplash qui m’a donné mal à la tête et que je n’ai pas du tout aimé…

J’ai eu un petit peu de mal à comprendre certaines scènes plus « lyriques » mais dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment devant ce film.

Note : 4 sur 5.

Tag Favourite Characters #14

Hello les cocottes, aujourd’hui on se retrouve pour un nouveau TFC et j’ai eu beaucoup de mal a sélectionner l’actrice du jour… J’ai finalement arrêté mon choix sur Emma Stone.

Mon personnage préféré:

C’est peut-être parce que c’est vraiment avec ce film que je l’ai découverte mais j’adore Olive Penderghast.

Le personnage que j’ai envie de tuer:

Zéro hésitation: Abigail Hill

Le personnage qui me fait pleurer:

Je crois que je n’ai jamais pleuré devant un de ses films mais elle est tellement émouvante dans la couleur des sentiments que je me devais de choisir Eugenia Phelan.

La méchante que j’aime bien:

Je ne l’ai pas encore vu mais je vais choisir d’avance Cruella car je ne la vois pas en méchante que j’aime dans un autre film.

Le personnage qui fait toujours rire:

Après 30 minutes de débat avec moi-même, impossible de choisir entre Olive et Hannah.

Le personnage qu’on aimerait pas s’il n’était pas joué par elle:

Si ce n’était pas elle et si ce n’était pas Ryan, je n’aimerais même pas un peu ce film (car oui lynchée moi sur la place publique, je ne suis pas très fan de La La Land).

La mort qui m’a le plus frappé (au sens propre):

Sa mort ne m’a pas vraiment frappée mais c’est le seul film où elle meurt… #RIPGwenStacy !

Le personnage le plus canon:

Je trouve Emma canon tout le temps mais dans ce film se déroulant dans les années 40 elle rayonne dans la peau de Grace Faraday.

Le personnage qui évolue le plus:

J’ai trouvé cette série perturbante mais Emma qui incarne Annie Landsberg y est excellente et elle évolue tout au long de la série.

Je m’identifie:

Allez je m’identifie à Hannah car elle est l’ainée de la fratrie, qu’elle est trop sérieuse (d’après son amie), qu’elle est drôle et qu’elle fini avec le mec sexy du bar… Oups pardon Jacob.

Et juste pour le plaisir:

Burden

Synopsis:

L’orphelin Mike Burden est élevé au sein du Ku Klux Klan et tente de s’en éloigner lorsqu’il tombe amoureux d’une fille. Mais le Klan ne le laissera pas faire, aussi accepte-t-il l’aide du révérend Kennedy et de la communauté qu’il dirige.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Andrew Heckler
  • Acteurs principaux: Garrett Hedlund, Forest Whitaker, Tom Wilkinson, Andrea Riseborough, Usher Raymond IV, …
  • Genre: Drame
  • Durée: 129 minutes
  • Sortie belge: 29 juillet 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film réalisé en 2018 mais qui vient seulement de sortir en Belgique.

Burden est un film basé sur des faits réels et c’est vraiment une catégorie de films que j’adore car ils ont beaucoup plus d’impact sur moi.

Une fois encore ce film se déroule aux états-unis dans le milieu du Ku Klux Klan et ce qui m’a à nouveau choqué c’est leur force de persuasion et cet endoctrinement des classes pauvres américaines.

Dans ce film nous suivons donc Mike Burden qui est un pèquenaud incarné merveilleusement bien par Garrett Hedlund. Et en face nous avons Forest Whitaker qui comme à son habitude est grandiose.

Garrett est un acteur qui s’il n’était pas connu aurait un look lambda mais qui a un regard très intense qui fait passer une émotion de dingue… C’est d’ailleurs dommage de ne pas le voir plus souvent à l’écran car il réussi toujours à me scotcher.

J’ai adoré ce film qui m’a tenu en haleine durant un peu plus de 2 heures, j’ai eu ce sentiment que quelque chose d’horrible allait se produire tout du long.

L’ensemble du casting était parfait et je reverrai ce film avec plaisir à l’occasion.

Note : 5 sur 5.