Black Beauty (2020)

Synopsis:

Black Beauty suit les aventures d’une Mustang sauvage de l’Ouest des États-Unis. Un jour, capturée et enlevée à sa famille, celle-ci se retrouve bientôt aux écuries Birtwick où elle va nouer une relation empreinte d’amour, de respect et de soutien mutuel avec Jo Green, une jeune fille de 17 ans qui elle aussi affronte le deuil de ses parents. Au fil des semaines, ce lien indéfectible va aider Black Beauty à garder espoir à travers les différentes étapes, épreuves et aventures de sa vie…

Carte d’identité du film:

  • Réalisatrice: Ashley Davis
  • Scénario: Ashley Davis, d’après le roman d’Anna Sewell
  • Acteurs principaux: Kate Winslet, Mackenzie Foy, Iain Glen, Claire Forlani, Calam Lynch,…
  • Genre: Drame
  • Durée: 110 minutes

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un original movie de Disney+

Ce n’est pas la première fois que le roman Black Beauty est adapté mais c’est la version la plus récente et je pense que c’était le premier que je regardais.

Premier point que j’ai particulièrement aimé, c’est que c’est la Mustang (Beauty) qui raconte l’histoire, son histoire et celle de son entourage. Et la voix de Kate Winslet est parfaite pour cela.

Beauty est sublime et elle n’a pas eu une vie facile… J’ai pleuré plusieurs fois durant ce film.

J’ai aussi beaucoup apprécié de revoir Mackenzie Foy à l’écran, elle que je n’avais pour ainsi dire plus vu depuis Twilight (oui oui c’est la jeune Renesmée). Je la trouve toujours tellement belle et tellement douée.

Jo Green (Mackenzie) n’a pas eu une vie facile non plus et l’alchimie entre elle et Beauty est juste incroyable.

Beauty va sauver Jo et inversement.

C’est vraiment un film bouleversant que j’ai pris plaisir a regarder.

Note : 4.5 sur 5.

Pour la petite histoire, j’ai regardé ce film dans le cadre du #MovieChallenge21 pour la catégorie: Film dont le titre est issu d’une chanson

Docteur Frankenstein (2015)

Synopsis:

Le scientifique aux méthodes radicales Victor Frankenstein et son tout aussi brillant protégé Igor Strausman partagent une vision noble : celle d’aider l’humanité à travers leurs recherches innovantes sur l’immortalité. Mais les expériences de Victor vont trop loin, et son obsession engendre de terrifiantes conséquences. Seul Igor peut ramener son ami à la raison et le sauver de sa création monstrueuse.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Paul McGuigan
  • Scénario: Max Landis
  • Acteurs principaux: James McAvoy, Daniel Radcliffe, Jessica Brown Findley, Andrew Scott, Freddie Fox, Callum Turner, Charles Dance
  • Genre: Horreur, SF
  • Durée: 110 minutes

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film qui parle d’un sujet que tout le monde connait; Victor Frankenstein.

Il existe une multitude de films, de séries, de dessins animés évoquant Frankenstein et son monstre. Sorti tout droit de l’esprit de Mary Shelley en 1818, il fait partie avec Dracula des monstres cultes.

L’histoire de ce film commence au cirque, où un bossu sans nom mais fasciné par le corps humain et la médecine vient en aide à une acrobate suite à une chute. Il fait à ce moment-là la rencontre de Victor Frankenstein qui va l’aider à fuir le cirque.

Il va également lui offrir une identité, celle d’Igor Strausman et va lui demander de l’aider sur ses expérience de retour à la vie.

Mais ce film est plus que l’histoire d’un savant fou et de son monstre, c’est surtout une histoire d’amitié entre Victor et Igor et une histoire de rédemption.

J’ai adoré les performances de Daniel Radcliffe et James McAvoy. James joue a merveille la folie de Victor et Daniel est un acteur tellement sous-estimé depuis Harry Potter.

J’ai aussi beaucoup aimé la réalisation de Paul McGuigan (réalisateur entre autres de Slevin) qui m’a, par certains aspects, fait pensé à Guy Ritchie.

Un film qui m’aura fait passé une belle soirée et qui m’aura plus plu que ce que j’aurais imaginé au départ.

Note : 3.5 sur 5.

Movie Challenge 2021

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du #MovieChallenge21. L’an dernier, j’avais relevé le challenge sans trop de difficultés et cette année je me lance à nouveau dans l’aventure mais un peu différemment. En gros, lorsqu’un film rentre dans plusieurs catégories, je patiente afin de bien choisir ou le placer… Du coup j’avance moins vite.

Le règles du challenge sont simples: visionner un film par catégorie, que ça soit un premier visionnage n’est pas obligatoire mais je trouve le challenge plus difficile comme ça.

Il y a 4 paliers et lorsque l’on a rempli 10 catégories, on reçoit une médaille (chocolat-bronze-argent et or) par l’une des créatrices du challenge: Lilylit dont voici le lien vers son blog: https://lilylit.wordpress.com/

Les catégories sont donc:

  1. Un film inspiré d’un conte
  2. Un film adapté d’une pièce de théâtre
  3. Un film d’animation européen
  4. Un film des studios Ghibli
  5. Un film sans musique
  6. Un film qui dure minimum 3 heures
  7. Un film expérimental
  8. Un film de la Nouvelle Vague
  9. Un film d’horreur / d’épouvante
  10. Un remake ou un film ayant été l’objet d’un remake
  11. Un film tiré d’une série / ayant été inspiré une série
  12. Un film faisant partie d’une trilogie
  13. Un film dont le titre est un adverbe ou un adjectif
  14. Un film dont le titre est issu d’une chanson
  15. Un film dont le titre comporte une couleur
  16. Un film dont le titre comporte un prénom
  17. Un film évoquant le divorce
  18. Un film sur l’amitié
  19. Un film sur le monde du travail
  20. Un film sur une addiction
  21. Un film sur le thème d’internet ou des réseaux sociaux
  22. Un film se déroulant dans le monde politique
  23. Un film qui se déroule dans un hôtel
  24. Un film qui se déroule en bord de mer
  25. Un film qui se déroule à la campagne
  26. Un film dans un environnement religieux
  27. Un film dont une scène se passe au cinéma
  28. Un film avec un meurtre
  29. Un film avec des jumeaux / jumelles
  30. Un film avec un objet magique
  31. Un film avec une course poursuite
  32. Un film avec un scène chantée ou dansée
  33. Un film avec des flashbacks
  34. Un film avec une voix off
  35. Un film avec un caméo du réalisateur
  36. Un film ayant remporté le césar de la meilleure actrice
  37. Un film d’un réalisateur que j’adore
  38. Un film qui m’a fait pleurer
  39. Un film qui m’a fait pleurer de rire
  40. Un film que j’aurais aimé voir en salles

Je sais que nous sommes déjà presqu’en mars mais il n’est jamais trop tard pour commencer.

Si vous voulez suivre ma progression, c’est par ici: #MovieChallenge21

Wind River (2017)

Synopsis:

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Taylor Sheridan
  • Scénariste: Taylor Sheridan
  • Acteurs principaux: Jeremy Renner, Elizabeth Olsen, Graham Greene, Gil Birmingham,…
  • Genre: Thriller
  • Durée: 111 minutes

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film que j’ai revu il y a peu à la télévision.

Wind River est un thriller qui est à la fois palpitant et à la fois très calme. La totalité du film se déroule dans les montagnes du Wyoming, dans une réserve indienne et se passe donc dans la neige et le froid et ça accentue ce côté calme.

Jeremy Renner est parfait dans ce rôle de pisteur. En temps normal, il traque des animaux mais ici, il va aider à traquer le coupable du meurtre de la jeune femme qu’il a trouvé morte dans la neige lors d’une de ses missions. Cette jeune femme qui est la fille d’un ami et qui était une amie de sa fille.

Il va se servir de cette traque pour se déculpabiliser pour un évènement personnel et lorsqu’il révèle ça à Elizabeth Olsen, je le trouve très touchant.

Elizabeth Olsen incarne quant à elle une jeune agent du FBI qui débarque là car elle était l’agent le plus proche. Je l’ai aimé mais vraiment la star du film, c’est Jeremy.

J’ai pris énormément de plaisir à revoir ce film et je vous le recommande sans hésitation, il est en plus disponible sur netflix à l’heure où je vous écris cet article.

Celles et ceux qui me suivent pour mes lectures seront peut-être étonnés mais même si j’adore la romance en lecture, je suis super fan des thriller, des films de tueurs en série (ce qui n’est pas le cas ici mais je m’égare lol) et de presque tous les styles de films.

Note : 4 sur 5.

La bande-originale est signée Nick Cave et c’est un plus non négligeable.

3 billboards, les panneaux de la vengeance (2017)

Synopsis:

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Martin McDonagh
  • Scénariste: Martin McDonagh
  • Acteurs principaux: Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, Peter Dinklage, Lucas Hedges, Caleb Landry Jones,…
  • Genre: Drame
  • Durée: 115 minutes

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film sorti en 2017 (je pense même début 2018 dans nos salles) qui me tentait énormément mais dont je n’avais pas réussi à trouver le temps pour le voir en salles.

Ce film aurait pu être nul et chiant mais c’était sans compter sur ce casting MAGISTRAL.

Frances McDormand y est vraiment incroyable. Elle incarne cette mère qui a perdu sa fille et qui veut provoquer un électrochoc en louant ces 3 panneaux et en y laissant un message pour le chef de la police, pour qu’il se bouge le cul afin d’avancer dans l’enquête. Elle est hyper touchante, elle n’a peur de rien, elle est sarcastique et drôle malgré tout.

Face à elle, nous retrouvons Woody Harrelson dans le rôle du chef de la police mais aussi Sam Rockwell dans l’archétype du policier raciste/homophobe.

Ces deux hommes vont à la fois vouloir faire retirer les panneaux, vouloir trouver le coupable. Mais c’est surtout l’évolution du personnage joué par Sam Rockwell qui m’a le plus plu dans cette histoire.

D’ailleurs Frances et Sam ont été récompensés à plusieurs reprises, notamment aux Oscars, Golden Globes et BAFTA.

J’ai réussi à ne pas pleurer devant ce film mais c’était vraiment limite car un événement concernant le chef de la police m’a surprise et franchement choquée.

Et pourtant, il a un gros point faible qui d’habitude m’aurait fait dire: ce film est nul. La fin est une fin ouverte et ça en générale je déteste mais allez savoir pourquoi, grâce à ce casting 5 étoiles, je l’ai beaucoup aimé.

Note : 4.5 sur 5.

La bande-annonce:

Operation Christmas Drop

Synopsis:

À la veille de Noël, une assistante parlementaire est envoyée sous les tropiques pour préparer la fermeture d’une base aérienne. Tandis qu’elle accomplit sa mission, elle succombe au charme d’un jeune et beau capitaine au grand coeur. Ce dernier lui fait découvrir la vie autour de la base et lui démontre que la base ne doit pas être fermée.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Martin Wood
  • Acteurs principaux: Kat Graham, Alexander Ludwig, Virginia Madsen, Janet Kidder,…
  • Genre: Romance de noël
  • Durée: 96 minutes
  • Date de sortie: 5 novembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une très jolie romance de Noël made in netflix.

Erica (Kat Graham) se voit confier pour mission d’aller sur la base de l’ U.S Air Force de Guam afin de l’évaluer dans l’optique éventuelle de fermer la base. Cette base est dans le collimateur car ils organisent une opération de largage de vivres pour Noël ce qui n’est pas au goût de Washington.

Pour la guider dans sa mission sur la base et pour la faire changer d’avis, elle sera épauler par le capitaine Andrew Jantz (Alexander Ludwig).

Ce film est un vrai concentré d’esprit de Noël… Cette base se démène pour venir en aide aux populations les plus éloignées, celles qui n’ont rien sans leur intervention.

J’ai adoré voir l’opinion d’Erica changer au fil du film et puis je trouve Kat Graham solaire et l’alchimie avec Alexander est plutôt sympathique.

De quoi passer un moment agréable sous son plaid.

Note : 5 sur 5.

Mulan (2020)

Synopsis:

Lorsque l’Empereur de Chine publie un décret stipulant qu’un homme de chaque famille du pays doit intégrer l’armée impériale pour combattre des envahisseurs venus du nord, Hua Mulan, fille ainée d’un vénérable guerrier désormais atteint par la maladie, décide de prendre sa place au combat. Se faisant passer pour un soldat du nom de Hua Jun, elle se voit mise à l’épreuve à chaque étape du processus d’apprentissage, mobilisant chaque jour un peu plus sa force intérieure pour explorer son véritable potentiel…
Commence alors pour Mulan un voyage épique qui transformera la jeune fille en une guerrière aux faits d’armes héroïques, honorée par tout un peuple reconnaissant et faisant la fierté de son père.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Niki Caro
  • Acteurs principaux: Liu Yifei, Gong Li, Donnie Yen, Jason Scott Lee, Jet Li,…
  • Genre: Aventure
  • Durée: 115 minutes
  • Date de sortie belge: 4 décembre 2020 (Disney+)

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui avec le dernier live action de Disney.

Alors commençons avec les points qui pourraient « poser problèmes ». Pour rendre le film plus réaliste la réalisatrice a décidé de supprimer les chansons cultes du dessin animé en leur rendant malgré tout hommage puisqu’on retrouve des extraits acoustiques durant certaines scènes.

C’est aussi un choix de la réalisatrice de supprimer certains personnages comme Mushu, Li Shang ou ce mignon petit criquet et de les détourner/remplacer.

Du coup en sachant cela, j’étais un peu sceptique et je n’avais même pas particulièrement envie d’aller le voir au cinéma. Et le Covid est passé par là et a déprogrammé Mulan des sorties ciné pour l’envoyer directement sur la plateforme de streaming Disney+ et me permettre de me faire mon avis sans débourser le prix d’une place de ciné.

Et je dois être honnête, en faisant abstraction du dessin animé et en étant ouverte, j’ai adoré cette adaptation (j’en suis la première surprise).

Ce que j’aimais dans le dessin animé, au delà du message, c’était le côté drôle. Et ici, on a mis en avant la légende et l’émotion et c’est encore mieux! J’ai même pleuré en le regardant.

Les paysages sont sublimes et les scènes de combats sont jolies, fluides et délicates.

La bande-originale est top et les deux singles du générique interprétés par Christina Aguilera sont magnifiques.

Et une chose que j’ai adoré dans le film par rapport au dessin animé, c’est le personnage de Xian Liang, cette « sorcière » qui se transforme en aigle (oui oui l’aigle du dessin animé) et qui est l’antagoniste parfaite à Mulan. Un personnage plus que bien exploité.

Bref une très bonne surprise de mon côté.

Note : 5 sur 5.

Holidate

Synopsis:

Quel enfer d’être célibataire pendant les fêtes! Deux inconnus décident de devenir le rencard de fêtes parfaits, sans prise de tête, sans sentiment, sans pression pour les célébrations importantes de l’année. Mais au bout d’une année sont-ils toujours aussi sûrs que les sentiments ne sont pas là?

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: John Whitesell
  • Acteurs principaux: Emma Roberts, Luke Bracey, Jessica Capshaw, Manish Dayal, Kristin Chenoweth
  • Genre: Comédie romantique
  • Durée: 104 minutes
  • Date de sortie: 28 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film que j’ai adoré (zéro suspense lol).

Même si on a essayé de nous vendre ce film comme le premier film de noël de la plateforme Netflix via son affiche, ça n’en est pas un pour moi.

Oui ce film débute lors du réveillon de noël mais ça n’est que le déclencheur d’une année pleine de fêtes.

On suit les péripétie de Sloane et Jackson lors d’un tas de fêtes allant du nouvel an, à la saint-patrick ou encore à haloween.

Je dois avouer que lors de sa sortie, je l’ai regardé 3 fois en une semaine car j’avais besoin de rire et ce film m’a fait éclater de rire à de nombreux moments.

J’adore Emma Roberts et je trouve que ce rôle lui va à merveille. Elle est belle, drôle et cynique à souhait.

J’ai été ravie de revoir Luke Bracey à l’écran car je l’avais beaucoup aimé dans « Bienvenue à Monte Carlo » et je l’avais adoré dans « The best of me », une autre adaptation génialissime d’un roman de Nicholas Sparks où il m’avait fendu le coeur.

L’alchimie entre les deux match parfaitement.

Côté casting secondaire, la grande fan de Grey’s Anatomy que je suis était contente de revoir Jessica Capshaw dans un rôle toujours aussi drôle que celui d’Arizona.

Alors même si ce scénario reste improbable car personne ne rencontre un australien canon au supermarché et ne passe ce genre d’accord avec lui sans même le connaitre, il m’a fait du bien au moral.

Et puis, quel célibataire n’a jamais envisagé de se servir d’un pote car il en avait ras-le-bol d’être seul pour les fêtes et de devoir subir les questions comme: « Alors toujours célibataire? », « Quand est-ce que tu nous présente quelqu’un? », « Tu n’es plus toute jeune, arrête de faire la difficile »,…

Un film que je recommande chaudement pour rire, se changer les idées, se remonter le moral en cette période plutôt morose.

Note : 5 sur 5.

« Clouds » réalisé par Justin Baldoni

Synopsis:

Zach Sobiech, un adolescent de 17 ans doué pour la musique, est atteint d’un cancer des os (ostéosarcome). Élève en terminale, il déborde de vie et de projets. Mais lorsqu’il apprend que son cancer est généralisé, il décide avec sa meilleure amie Sammy – qui compose avec lui – de profiter au maximum du peu de temps qu’il lui reste. Grâce à leur professeur M. Weaver, Zach et Sammy parviennent à signer un contrat avec une maison de disques. Accompagné de sa petite amie Amy et de ses parents Rob et Laura, Zach va vivre d’intenses moments où l’amitié et l’amour se conjuguent au son de la force évocatrice de la musique.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Justin Baldoni
  • Acteurs principaux: Fin Argus, Sabrina Carpenter, Madison Iseman, Neve Campbell, Tom Everett Scott,…
  • Genre: Biopic, drame
  • Durée: 121 minutes
  • Date de sortie: 16 octobre 2020 (sur Disney+)

Mon avis:

Hello les cocottes, j’espère que vous allez bien? On se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film adapté du livre « Fly a little higher: How God answered a mom’s small prayer in a big way » de Laura Sobiech.

En 2013, Justin Baldoni (Rafael dans Jane the Virgin) réalise un documentaire (My last days) sur des personnes en fin de vie qui réalisent des choses importantes. Et durant les tournages, il rencontre Zach Sobiech et est ému comme le reste de l’Amérique par son histoire et sa musique.

Un an après la mort de Zach, sa mère, Laura publie son livre et Justin lui demande l’autorisation de raconter l’histoire de son fils sur grand écran. Evidemment, la pandémie touche également le film qui sortira finalement uniquement sur la plateforme Disney+.

C’est le second long métrage de Justin Baldoni et jusqu’ici, il réussi un sans faute avec moi. En effet, c’est à lui que l’on doit le sublime film Five Feet Apart qui m’avait tiré un torrent de larmes et pour lequel Kim me maudit encore à ce jour.

Ce film traite à nouveau du cancer chez l’enfant et est donc, au vu du sujet triste mais sincèrement pas tant que ça. Et je me marre en écrivant ça car j’ai pleuré et Kim va, comme j’aime le dire: chialer sa vie.

Mais ce n’est pas qu’un Xième film romantique sur un jeune mourant, mais c’est surtout un film sur la poursuite de ses rêves et qui essaie de nous faire passer le message suivant: N’attendez pas de savoir que vous allez mourir pour réaliser vos rêves.

La musique a bien entendu une place importante dans le film et j’ai vraiment eu un coup de coeur pour cette bande-originale que j’écoute en écrivant mon avis.

J’ai vraiment trouvé le casting parfait! Je ne connaissais pas Fin Argus (Steffan de son vrai prénom) mais il m’a bluffé et puis il chante divinement bien.

J’ai à nouveau aimé Sabrina Carpenter, vue il y a peu dans Work it et Neve Campbell est géniale, c’est vraiment dommage qu’on ne la voit pas plus et qu’elle reste à jamais dans l’esprit des gens Sidney Prescott notre super survivante de Scream.

Ce film a vraiment été un coup de coeur et je vous le recommande chaudement. N’hésitez pas à venir vers moi si vous souhaitez en discuter.

Note : 5 sur 5.

Je vous laisse avec le titre « Clouds » interprété par Fin Argus et Sabrina Carpenter.

Et puis quel plaisir de pouvoir revoir et réentendre Jason Mraz grâce à ce film, présence logique lorsque l’on regarde ça:

After Chapitre 2 (After We Collided)

Synopsis:

Tessa (Josephine Langford) et Hardin (Hero Fiennes-Tiffin) se remettent douloureusement de leur rupture. Tandis qu’Hardin retombe dans ses mauvaises habitudes, Tessa, plus sûre d’elle que jamais, décroche le stage de ses rêves dans une maison d’édition. Elle attire rapidement l’attention de son collègue Trevor (Dylan Sprouse) : intelligent, beau et responsable. Mais malgré ses efforts, elle n’arrive pas oublier Hardin Scott. Leur passion est impossible à éteindre. Tessa et Hardin tentent de recoller les morceaux de leur relation, mais de nouveaux obstacles se mettent en travers de leur histoire. Leur amour parviendra-t-il à surmonter le passé ? 

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Roger Kumble
  • Acteurs principaux: Hero Fiennes-Tiffin, Josephine Langford, Dylan Sprouse, Candice King, …
  • Genre: Romance, drame
  • Durée: 105 minutes
  • Date de sortie belge: 14 octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du second film adapté de la saga littéraire à succès d’Anna Todd; After.

J’ai pu voir ce film en avance durant un marathon after dans mon cinéma et même si j’aurais préféré les voir en VO, j’ai apprécié de revoir le premier film que je n’avais plus revu depuis sa sortie en 2019.

Je vous remets d’ailleurs mon avis sur ce premier volet: After chapitre 1

Pour ce second volet, on change de réalisateur, et où Anna Todd a travaillé sur le scénario. Du coup, oh magie, le film est beaucoup plus fidèle au livre.

En les voyant consécutivement on se rend vraiment compte des changements. On passe d’un film gentillet à quelque chose de plus chaud, de plus mature où Hardin a ses fameuses explosions de colère, où il me fait mal au coeur, où Tessa est plus libérée et plus sure d’elle.

Bref, un film un cran au dessus (même si j’avais aimé le premier).

Note : 4 sur 5.

Quelques changements côté casting ont été fait pour les rôles de Ken Scott et de Karen notamment… Et pour le prochain on va encore avoir beaucoup de changements: Ken, Kim, Vance, Landon,…

Pour la France, j’espère qu’un distributeur finira par vous le sortir en salles.

De nouveau, on a droit à une super bande-originale et l’alchimie entre Hero et Josephine est tellement chouette.