« The One I Want » de Fanny Myjany

Son job est de lui apporter son aide, pas de craquer pour ses beaux yeux…

À peine sortie de sa douche, trempée et à moitié nue… C’est dans cet état que Louise vient de tomber nez à nez avec Joram, l’homme au regard pénétrant qui a passé la nuit chez elle. Hier, lorsqu’il a débarqué dans le centre d’hébergement où elle travaille, avec son sourire triste et ses beaux yeux verts, Louise a craqué. Pour l’aider, elle est allée jusqu’à lui proposer de dormir dans son appartement. Une idée qu’elle commence à regretter, maintenant qu’elle sent son cœur battre frénétiquement dans sa poitrine. Si elle veut se protéger d’une énième déception amoureuse, elle n’a pas intérêt à s’attacher à Joram. Pas alors qu’il risque de disparaître de sa vie aussi vite qu’il y est entré…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Fanny Myjany

Maison d’édition: Harlequin

Collection: &H

Genre: Romance contemporaine

Nombre de pages: 414

Date de sortie: 4 août 2021

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui m’a été fortement recommandé par mon amie Kim (Kimysmile) et dont elle avait été bêta lectrice; The One I Want de Fanny Myjany.

C’était ma première fois avec Fanny et j’ai vraiment adoré sa plume, une superbe découverte.

Fanny aborde un sujet qui est à la fois très actuel, très compliqué et très original puisque le protagoniste masculin est un réfugié syrien.

Joram, qui a fui son pays avec sa petit sœur Aya, débarque à Paris après un long et dangereux périple. Et je trouve que Fanny réussi à nous faire comprendre la difficulté psychologique de savoir que, finalement, ces âmes perdues ne sont plus chez elles nul part.

Du côté féminin, nous avons Louise qui suite à certains événements familiaux a construit un mur en béton armé autour d’elle. C’est bien connu, si on ne s’ouvre et ne s’attache à personne, on ne souffrira pas…

J’ai été émue à plusieurs reprises par cette histoire, cette rencontre, ce coup de foudre.

Les personnages sont sublimement construits et très attachants.

J’ai d’ailleurs eu un crush immédiat pour Nood et j’espère le retrouver dans le futur.

Et côté espérance, je prie pour que ce livre sorte en version papier afin qu’il rejoigne ma bibliothèque.

Hormis le fait que j’en aurais voulu plus, ce livre est vraiment très bon.

Par contre, je ne comprends pas pourquoi la maison d’édition a choisi cette couverture et ce titre qui pour moi, ne vont vraiment pas avec le contenu. En voyant la couverture, on pourrait croire qu’il s’agit d’un autre roman ou le sexe est omniprésent alors que pas du tout. Et c’est bien dommage!

Je tiens à féliciter l’auteure pour la manière dont elle a exploité le sujet de l’immigration.

Note : 4.5 sur 5.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s