« Confidences au bord de l’eau » de Kristan Higgins

Elle le déteste.

Pourtant, il est le seul à pouvoir l’aider.

Saura-t-elle lui résister ?

Ou saura-t-il la convaincre ?

Carte d’identité du livre:

Auteure: Kristan Higgins

Maison d’édition: J’ai Lu

Collection: J’ai lu pour elle

Genre: Romance

Nombre de pages: 416

Date de sortie: 17 octobre 2018

De la même auteure:

« La vérité sur l’amour (et autres petits mensonges) » de Kristan Higgins

« Le temps d’un été » de Kristan Higgins

« Toute ces choses qu’on n’a jamais faites » de Kristan Higgins

« Maintenant que tu le dis… » de Kristan Higgins

« Toi & moi » de Kristan Higgins

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un des seuls livres de l’auteure qu’il restait dans ma PAL et qui est le troisième tome de la saga Gideon’s Cove (tome compagnon).

Parker Welles, jeune femme issue d’une famille riche, maman célibataire d’un petit garçon, se retrouve du jour au lendemain expulsée de chez elle, sans un sou ou presque car son père à frauder et va aller en prison…

Dans son malheur, elle a hérité d’une maison à Gideon’s Cove d’une tante. Oui mais voilà, lorsqu’elle arrive là-bas, elle déchante, c’est un taudis!

Elle ne sait pas comment elle va faire pour remettre cette maison en état pour le retour de vacances de son fils. Heureusement James, l’avocat de son père va venir l’aider.

James qu’elle a toujours appelé Primo et qu’elle a toujours « méprisé » car elle le considère comme le toutou de son père… Elle qui a une relation assez glaciale avec ce dernier alors que James est considéré comme un fils…

On est clairement dans un schéma de ennemies to lovers mais comme toujours avec Kristan Higgins, c’est bien plus que ça.

Ses personnages sont complexes, profonds, extrêmement bien construits. On s’attache à eux très vite et on a envie que tout aille au mieux pour eux.

Parker va faire preuve d’une capacité d’adaptation assez incroyable face à ces épreuves.

James va tout faire pour l’aider et ils vont changer d’avis sur l’autre au fil des pages.

J’ai adoré cette histoire pour ne pas changer et puis j’ai visualisé James Buchanan Barnes et donc Sebastian Stan durant toute ma lecture…

Pour info: ce livre a été réédité chez HarperCollins Poche mais je préférais la couverture de celui-ci.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s