Kaamelott: Premier volet

Le tyrannique Lancelot-du-Lac et ses mercenaires saxons font régner la terreur sur le royaume de Logres. Les Dieux, insultés par cette cruelle dictature, provoquent le retour d’Arthur Pendragon et l’avènement de la résistance. Arthur parviendra-t-il à fédérer les clans rebelles, renverser son rival, reprendre Kaamelott et restaurer la paix sur l’île de Bretagne ?

Carte d’identité du film:

Réalisateur: Alexandre Astier

Scénario: Alexandre Astier

Musique: Alexandre Astier

Acteurs principaux: Alexandre Astier, Lionnel Astier, Alain Chabat, Géraldine Nakache, Christian Clavier, Clovis Cornillac, Guillaume Gallienne, Antoine de Caunes, Franck Pitiot, Jean-Christophe Hembert, Jacques Chambon, Thomas Cousseau, Joëlle Sevilla, Audrey Fleurot, Anne Girouard,…

Genre: Comédie d’aventure

Durée: 120 minutes

Date de sortie belge: 21 juillet 2021

Mon avis:

Oyé Oyé gentes dames et gentilshommes, nous somme réunis ce jour pour parler du premier volet de Kaamelott du génie qu’est Alexandre Astier.

La légende arthurienne est déjà mon dada mais ce qu’en a fait Monsieur Astier est tout aussi légendaire.

12 ans d’attente, c’est long mais je peux vous dire que l’attente en valait la peine.

Pour rappel, à la fin du livre VI de Kaamelott, le Roi Arthur désabusé et affaibli, rendait Excalibur au rocher et laissait son trône à Lancelot du Lac (ancien compagnon de fortune et rival). Grâce à Venec (le bandit) il s’exilait à Rome afin de se remettre de ses blessures.

Dix ans plus tard, nous retrouvons le Royaume de Logres toujours gouverné par un Lancelot tyrannique, qui, aidé des Saxons pourchassent les anciens Chevaliers de la Table Ronde et la résistance. Arthur Pendragon que beaucoup croyaient mort, refait son apparition.

Je ne vais pas vous parler du film en lui-même mais je vais juste vous donner mon ressenti… Ce film est une pure merveille.

Un savant mélange de l’humour des premiers livres et de la gravité des deux derniers. Il plaira donc à tous les fans de la série.

On découvre de nouveaux éléments sur le passé d’Arthur qui nous tease, je suppose, des éléments des volets suivants. Car, oui je le rappelle, il s’agira d’une trilogie.

J’ai passé deux heures de bonheur intense. J’ai rigolé comme ça ne m’était plus arrivé depuis longtemps, j’ai été émue (oui oui, j’ai même versé ma petite larme), bref j’ai pris énormément de plaisir à retrouver ces personnages géniaux.

Le scénario est génial, le casting est grandiose, les décors et la réalisation sont magnifiques et du côté de la musique, comme dirait mon frère: Alexandre Astier n’a rien à envier à Hans Zimmer. Et puis, on en parle de la beauté de cette affiche?

Je n’ajouterai qu’une chose: Merci pour tout Monsieur Astier.

« Il est fort le salaud »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s