« Le cycle de Dune: Dune » de Frank Herbert

Résumé:

ll n’y a pas, dans tout l’Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l’épice de longue vie, née du désert, et que tout l’univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l’Histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l’espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l’Empire ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteur: Frank Herbert
  • Maison d’édition: Pocket
  • Genre: Dystopie, SF
  • Nombre de pages: 896
  • Date de sortie: 1er octobre 2020 (pour cette édition)

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre que j’ai sorti de ma PAL grâce au challenge #avrilautourdelasf de Céline lecture. Et rien que pour avoir été l’excuse parfaite pour le sortir, merci Céline.

Dune est donc le premier tome du cycle de Dune et il est sorti pour la première fois en 1965 et malgré ça, je ne l’avais jamais lu.

Je n’ai pas non plus vu le film de 1984. Mon cerveau et mon imagination étaient donc une page blanche en débutant ce livre.

L’autre élément qui a motivé ma décision de lire ce livre, c’est la sortie du film de Villeneuve qui a déjà été repoussé plusieurs fois (merci le covid) et dont le casting me fait rêver… Je fais partie des amoureuses de Timothée Chalamet et de son talent.

J’ai tout d’abord été agréablement surprise car je m’attendais à un livre, ou en tous cas un début de livre très descriptif et ça n’a pas du tout été le cas. Je m’attendais à me retrouver dans un livre du style du seigneur des anneaux pour la manière de planter le décor.

Mais du coup le début du roman est plutôt ardu. On est directement dans l’action et il m’a fallu quelques temps pour bien intégrer les noms, les familles, les diverses tribus/groupes et ne rien mélanger.

Dans ce livre nous suivons donc l’histoire de Paul Atréides et de sa famille sur cette planète faite de sable et de roche, où l’eau est un bien très précieux et où des vers des sables font « la loi ».

Mon résumé est très très succinct mais c’est un univers tellement vaste et une histoire tellement riche que c’est impossible d’en parler correctement, sans rien oublier.

Je dirais juste que nous sommes dans un space opéra (Œuvre de science-fiction caractérisée par une intrigue se déroulant sur un temps considérable et située dans l’espace sidéral), une dystopie (Récit de fiction qui décrit un monde utopique sombre), une lutte pour le pouvoir, le tout sur un fond de légendes et de religion.

J’ai vraiment adoré ce livre, cet univers, l’histoire de Paul et en l’ayant enfin lu, je suis confortée dans l’idée que Timothée sera parfait dans ce rôle.

J’espère que les éditions pocket sortira les autres tomes du cycle sous ce format poche collector car je le trouver vraiment très beau et je me dis que dans une bibliothèque ça peut être canon qu’ils soient de la même couleur ou justement dans des coloris différentes.

2 réponses sur « « Le cycle de Dune: Dune » de Frank Herbert »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s