« Ce soir-là nous étions immortels » de Laure Arbogast

Résumé:

★ Le temps efface les plus belles promesses ★

Alex mène la vie dont rêve la plupart des gens : il occupe un poste à responsabilités, possède une belle voiture et sort avec la femme idéale qu’il va bientôt épouser. Mais la perte d’un être cher lui fait prendre conscience de l’envers de la médaille : il travaille comme un forçat pour rembourser son crédit ; il néglige sa famille et il a perdu de vue ses trois meilleurs amis avec qui il avait fait le serment de se retrouver dix ans plus tard. Enfin, il se rend compte qu’il n’a pas oublié Aurore, son amour de jeunessequi a disparu sans explication.

La sœur d’Alex, adolescente rebelle dont il doit s’occuper quelque temps, vient encore compliquer la situation. Elle essaie de le pousser dans les bras de sa nouvelle secrétaire qui ne l’attire pas le moins du monde. À moins que…

Alex parviendra-t-il à renouer avec son passé, sa famille et ses amis ? Trouvera-t-il son âme sœur, si tant est qu’elle existe ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Laure Arbogast
  • Maison d’édition: Les éditions Noir au Blanc (pour la version papier)
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 141 (sur ma liseuse)
  • Date de sortie: Mars 2018

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour un service presse qui m’a gentiment été proposé par l’auteure. Comme d’habitude, le fait qu’il s’agisse d’un service presse n’influe en aucun cas sur mon avis.

Ce livre est le premier tome de la trilogie « Ensemble, à Paris » et chaque tome est totalement indépendant des autres, ce que j’apprécie beaucoup car du coup, ce livre à une vraie fin et rien ne nous oblige à lire les 2 autres pour connaitre le dénouement.

Ce livre est clairement addictif, on a envie de tourner les pages afin de savoir ce qu’il se passe ensuite et c’est un point positif.

J’ai beaucoup aimé les thèmes abordés et le côté réaliste tout en ne l’étant pas totalement.

J’ai adoré voir l’évolution de notre héros Alex, que ça soit par rapport à sa vie sentimentale, à sa vie professionnelle et par rapport à sa famille.

J’ai clairement adoré que ce frère surchargé de travail car il veut réaliser des objectifs qu’il s’était fixé 10 ans plus tôt, voit sa vie chamboulée par sa petite soeur rebelle, Laura et par sa secrétaire, Alexia.

J’ai adoré tout le mystère autour d’Aurore, cette fille rencontrée par hasard à Berlin lorsqu’il était jeune et qui restera son grand amour, même s’il n’a plus jamais eu de ses nouvelles alors qu’ils s’étaient fait des promesses.

Ce livre est une quête de l’Amour à travers le temps mais également un récit sur l’amitié avec ce constat: l’amitié ne dure pas éternellement, on perd souvent de vue des gens que l’on considérait comme nos meilleurs amis et avec qui on avait prévu de ne jamais se quitter…

C’était un roman assez court (141 pages sur ma liseuse) mais qui m’ a beaucoup plu. Je pense que lorsque je trouverai du temps dans mon planning de lecture chargé, je lirai les 2 autres tomes avec plaisir.

Note : 4 sur 5.

Encore merci à Laure Arbogast de m’avoir permis de lire son livre et de m’avoir contacté pour ça.

Une réponse sur « « Ce soir-là nous étions immortels » de Laure Arbogast »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s