« Verity » de Colleen Hoover

Résumé:

Toute vérité n’est pas bonne à dire. 

La vie a toujours souri à Verity Crawford.
Ses livres font d’elle une auteur star, sa maison du Vermont est splendide et elle forme avec Jeremy, son mari, un couple parfait. Mais un jour, sur une route, son rêve tourne au cauchemar. L’accident l’empêche d’écrire, transforme sa trop grande maison en prison, et menace de l’éloigner de Jeremy.


La vie n’a jamais été tendre avec Lowen Ashleigh.
Ses livres ne rencontrent qu’un accueil poli, ses finances sont au plus mal et ses histoires d’amour sont des feux de paille. Jusqu’à ce que Jeremy la recrute pour devenir le ghostwriter de Verity et terminer à sa place sa série à succès.


Pour Lowen, aussi incongrue que soit la proposition, l’occasion est beaucoup trop belle pour ne pas la saisir, et Jeremy beaucoup trop séduisant pour qu’elle lui dise non. Mais en découvrant, dans les papiers de Verity, ce qui semble être son autobiographie, Lowen va voir se dessiner, page après page, le portrait d’une femme épouvantable, prête au plus atroce des crimes pour ne pas perdre ce qu’elle a, et prompte à toutes les perversités lorsqu’elle se sent menacée.
Et aux yeux de Verity, Lowen est désormais une menace.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Colleen Hoover
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: Hugo Thriller
  • Genre: Thriller (romantique)
  • Nombre de pages: 330
  • Date de sortie: 1er octobre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre qui m’intriguait énormément et que j’ai eu la chance de lire grâce à Netgalley.

Verity est le premier roman de la romancière à succès Colleen Hoover qui soit édité dans la collection thriller de chez Hugo et pas dans la collection New Romance et rien que pour ça, il fallait que je le lise.

Dans ce livre nous suivons donc une auteure, Lowen Ashleigh, qui au tout début du livre va assister à un accident alors qu’elle avait rendez-vous avec son agent pour parler d’un nouveau contrat et qui va rencontrer par hasard Jeremy.

Le hasard va plus loin puisque c’est avec Jeremy qu’ils ont rendez-vous car il est à la recherche d’une auteure qui pourra terminer la saga littéraire de son épouse, Verity, qui est dans l’incapacité physique de la terminer.

Vu les sommes proposées et son lien immédiat avec Jeremy, Lowen accepte et se retrouve à vivre chez eux en vue de fouiller dans les cartons, les notes, le bureau de Verity. C’est là que les choses vont se compliquer…

Lowen va découvrir dans un tiroir une autobiographie de Verity qui révèle des choses horribles sur sa vie, sur son couple et sur ses enfants.

J’ai adoré ce livre par certains aspects, j’étais comme Lowen incapable de lâcher l’autobiographie de Verity et de savoir comment elle allait se terminer. J’ai aussi aimé la romance entre Lowen et Jeremy même si ce n’est pas cet aspect là qui m’a le plus plu, le plus tenu en haleine…

Il y a deux autres éléments qui m’ont tenu éveillés mais je ne peux pas vous en parler car ça serait vous spoiler des choses importantes.

Par contre, la toute toute fin m’a posé problème car ça nous laisse à nous lecteurs le choix sur la compréhension de l’entièreté de l’histoire… En mode: mais si tout cela n’était pas vrai?

Et comme je l’ai déjà avoué: je déteste ne pas avoir une fin claire et nette. Je déteste dans une lecture avoir le choix sur la fin.

Pour la petite histoire, j’avais contacté Hugo Thriller qui avait gentiment accepté de me l’envoyer en service presse mais il n’est jamais arrivé, du coup; encore merci Netgalley.

Note : 4.5 sur 5.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s