« La fourmi qui rêvait de devenir libellule » de Elodie Faiderbe

Résumé:

En débarquant à New York pour effectuer un stage dans une entreprise japonaise de jeux vidéo, Chloé espère laisser derrière elle son passé pour se reconstruire et repartir de zéro. Mais une cacahuète tueuse et un coup de poêle (ou deux) plus tard rendront ce nouveau départ plus… explosif qu’elle ne l’imaginait.

Chloé n’a alors plus le choix, elle doit cohabiter avec le diable en personne, celui qu’elle espérait ne jamais recroiser un jour : son patron. Sombre et arrogant, Nao Nakamura l’énerve autant qu’il l’attire. Mais dans ce petit jeu de séduction, ces deux âmes malmenées par la vie pourraient trouver en l’autre bien plus qu’un simple colocataire…

De la haine à l’amour, il n’y a qu’un seul battement d’ailes.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Elodie Faiderbe
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: New adult contemporain
  • Nombre de pages: 356
  • Date de sortie: 25 septembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier service presse que j’ai reçu des éditions Cyplog et qui me faisait super envie.

Déjà le titre m’intriguait; La fourmi qui rêvait de devenir libellule (c’est poétique) et puis cette couverture est juste sublime comme la majorité des couvertures de cette maison d’édition.

Je ne connaissais pas du tout la plume de l’auteure et je l’ai adorée.

Même si au départ le schéma peut sembler être du déjà-vu, en fait c’est bien plus qu’une histoire de haters to lovers.

J’ai adoré suivre l’évolution de la relation entre Chloé et Nao et je ne sais pas si j’ai préféré les piques qu’ils se balancent ou leurs disputes… C’est un livre à la fois très drôle et très émouvant.

J’ai aimé l’alternance entre les points de vue ce qui permet de découvrir les sentiments, le passé des nos protagonistes.

Cette histoire est un vraie plaisir pour la geek en moi, c’est bourré, notamment, de références aux comics et aux Disney. Et j’ai aimé découvrir les éléments de la culture japonaise présents dans le livre.

Je ne vais rien dévoiler du passé de Chloé mais il m’a beaucoup touché (et encore plus en sachant qu’il est inspiré par la vie de l’auteure qui est d’une gentillesse sur instagram).

J’ai pris un énorme plaisir à découvrir ce livre mais mon Dieu quelle frustration à la fin… Je ne voulais pas que ça s’arrête, j’en voulais bien plus.

Note : 5 sur 5.

J’ai précommandé ce livre au format papier et je vais décompter les jours jusqu’au tome 2.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s