« La dette » de Marjy Noname

Résumé:

Quand rembourser une dette promet autant de plaisir que de risques.

Sélenne, ancienne hackeuse, a repris contact avec son frère Elias après six ans d’absence. Il la pensait derrière les barreaux d’une prison, alors qu’elle était obligée de travailler pour les fédéraux en échange de leur liberté.

Sa dernière mission pour payer sa dette envers l’Etat : reprendre contact avec le dernier membre de sa famille et faire tomber son patron, chef de la mafia russe, le dangereux et charismatique Anton Yourenev.

Quand Elias disparaît avec un quart de million de dollars et son ex-maîtresse, Anton ne peut pas laisser l’affront sans réagir. Sélenne, la petite sœur est une cible toute choisie. Elle devra le rembourser et servira d’otage en attendant que ses hommes retrouvent les fugitifs. 

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Marjy Noname
  • Maison d’édition: Auto-édité
  • Genre: Romance à suspens
  • Nombre de pages: 612
  • Date de parution: septembre 2019

Mon avis:

Coucou les amis, on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre auto-édité par l’auteure belge (cocorico) Marjy Noname.

J’avais donc découvert Marjy Noname grâce à son roman « Five » paru chez Hugo Poche que j’avais aimé mais qui n’avait pas été assez loin dans les émotions pour moi. Je vous remets d’ailleurs ma chronique https://leschroniquesdecoralie.wordpress.com/2019/07/09/five-de-mary-noname/

Alors pour le coup, cette histoire est quasi parfaite pour moi. Sélenne, Elias, Anton, Youri, Richard, … sont parfaits. Qu’importe que ça soit positivement ou négativement, ils nous font ressentir des émotions et c’est ce que je demande lorsque je lis un livre.

J’adore ces univers de gangsters ou les limites entre le bien et le mal sont plus que floues.

Et puis, ce livre change quand même par rapport à mes lectures habituelles car même s’il y a de la romance, ça n’est pas le principal. C’est l’aspect intrigue et surtout l’aspect famille qui font de ce roman un succès pour moi.

J’adore le personnage de Sélenne et les sacrifices qu’elle est prête à faire pour sa famille.

Anton , notre patron, notre mafieux russe est sûr de lui, il sait ce qu’il veut et il ne laisse personne se mettre en travers de sa route. Mais pour lui aussi la famille est quelque chose de sacré et il est prêt à tout pour ceux qu’il considère comme faisant partie de la sienne.

Ce livre est parfois sombre et intense mais même s’il y a de la violence, elle n’est pas omniprésente.

Je pense que ce livre plaira à beaucoup et peut-être même aux récalcitrants de la romance.

2 réponses sur « « La dette » de Marjy Noname »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s