« Les MacCoy: l’Ogre et le Chardon » d’Alexiane Thill

Résumé:

Et si les clans d’Ecosse n’avaient jamais disparu ? Et s’ils continuaient à diriger les Highlands à l’insu du reste du monde ?

Quand Phèdre arrive à Édimbourg pour respecter les dernières volontés de son père, elle se retrouve malgré elle entraînée dans ce monde de clans et de querelles sanglantes qui lui est inconnu. Recueillie par le fougueux et irascible Caleb, chef du clan MacCoy, elle se révèle bientôt être une pièce maîtresse sur l’échiquier du pouvoir…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Alexiane Thill
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance historique
  • Nombre de pages: 615
  • Date de sortie: 13 juin 2019

Mon avis:

Coucou les amis, aujourd’hui on se retrouve pour parler lecture avec le premier tome de la saga « Les MacCoy ».

En vue du Festival New Romance qui se déroulera les 1, 2 et 3 novembre à Lille, je continue ma mise à jour dans les auteurs présents.

La saga d’Alexiane Thill m’intriguait beaucoup car il se déroule en Ecosse (un pays que j’aimerais visiter), dans un univers particulier, celui des clans. J’ai eu l’impression de débarquer dans Hightlander ou Braveheart.

Pour commencer, ce livre est un petit pavé en format poche et il m’a fallu une petite centaine de pages afin de vraiment rentrer dedans. Vu qu’il y a des clans et pas mal de personnages, j’avais un peu de mal au début. Mais une fois dedans, je n’ai plus lâché l’affaire.

J’ai vraiment aimé découvrir cet univers et finalement pour moi le coté romance est passé au second plan. Et pour moi qui suit une férue de romance, c’est plutôt exceptionnel. Je ne dis pas que je n’ai pas aimé la romance car je l’ai vraiment aimée mais ce n’était pas le plus important pour moi.

Maintenant au niveau romance (attention petit spoil) j’ai vu beaucoup de critiques sur la première scène de sexe que certains qualifient de viol mais pour moi ça n’en est pas un car notre héroïne souhaite ce passage à l’acte, même si elle n’apprécie pas la manière (la position). Alors oui c’est un peu brutal mais ça n’est pas un viol pour moi.

La relation entre nos héros évolue tout au long du livre, on passe par la crainte, l’attirance, l’amour et la haine.

Contrairement à certains auteurs de romance, le style est ici plus sérieux, moins léger et se lit donc avec mon de facilité, de fluidité.

Par contre gros point positif, je n’ai pas trouvé les révélations, les réponses aux intrigues du livre avant de les voir écrites noir si blanc et ça c’est plutôt rare, je suis du genre à découvrir le pot aux roses assez rapidement.

Finalement ce livre est vraiment excellent et il mérite d’être lu par un grand nombre. J’ai hâte de lire le second tome, mais j’attends d’avoir plusieurs jours d’affilés de disponibles car c’est également un pavé et j’ai remarqué que lorsque je n’avance pas aussi vite que je le voudrais dans ma lecture, j’accroche moins.

2 réponses sur « « Les MacCoy: l’Ogre et le Chardon » d’Alexiane Thill »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s