« À la dérive » de Jane Devreaux

Résumé:

En quelques mois, Léa a tout perdu : sa vie paisible et insouciante d’étudiante, sa famille, son foyer… Pour survivre, elle a dû tout recommencer. Pourtant, il est hors de question qu’elle laisse tomber son frère, Adam a besoin d’elle. Elle est prête à tout pour le revoir. Pour le sortir de sa léthargie, elle ira jusqu’à mentir sur son identité, sur sa vie, pour intégrer les bénévoles de l’hôpital psychiatrique où il est enfermé.

Quand enfin elle entrevoit un espoir, ce n’est pas face à lui qu’elle se retrouve, mais à Axel. Il est sérieusement amoché, autant physiquement que psychologiquement et pourtant, il l’attire irrémédiablement.

Léa aura-t-elle les épaules suffisamment larges pour porter les problèmes de sa famille et ceux d’Axel. Et si les destins de ces êtres à la dérive était liés ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Jane Devreaux
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Nombre de pages: 322
  • Genre: Mélodrame
  • Date de sortie: 14 août 2019

Mon avis:

Coucou les amis, on se retrouve aujourd’hui afin de parler de « À la dérive » le dernier livre de Jane Devreaux.

D’ailleurs je suis désolée si ma phase de mise à jour « Jane Devreaux » vous a embêté mais c’était le 7ème et dernier livre.

Ce livre est divisé en plusieurs parties et les chapitres alterne entre Léa et Axel nos héros.

Un point que j’ai particulièrement aimé dans cette histoire, c’est que toute la première partie de celui-ci se déroule au sein d’un hôpital psychiatrique. De ce fait, la rencontre entre nos héros se fait dans un cadre particulier et ça change des lieux de rencontre habituels de ce genre littéraire qu’est la romance.

J’ai aimé la force de caractère de Léa qui se bat afin de sauver Adam (j’avais d’ailleurs compris le lien entre eux bien avant qu’il ne nous soit révélé) et également Axel.

J’ai adoré le personnage secondaire qu’est Hugo et sa relation avec Léa et avec son frère Axel.

Ce livre est assez complet, il y a de la romance, des drames, des remords, du chagrin, de l’amitié, du suspens,… Mais malgré tout, j’ai aimé cette histoire sans qu’elle ne m’emballe plus que cela et je ne sais pas pourquoi car il est vraiment très bien écrit.

Je vous conseille bien entendu de lire ce roman car même s’il m’a manqué un « je ne sais quoi » c’est une très belle histoire, très bien écrite.

Une réponse sur « « À la dérive » de Jane Devreaux »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s