« Pure corruption: vice et vertu » et « Pure corruption: crime et expiation » de Pepper Winters

Résumé du tome 1:

« Nous nous sommes rencontrés dans un cauchemar. Dans cet entre-deux où le temps n’a aucune prise sur la raison. Nous sommes tombés amoureux. Brutalement. Puis, nous nous sommes réveillés. Et tout s’est terminé… »

Arthur Kilian est le président du gang Pure Corruption. Détruit après la mort de Cleo, son amour d’enfance, il ne vit que pour prendre sa revanche sur ceux qui lui font du tort. Mais, une nuit, tout bascule lorsqu’il plonge son regard dans les yeux verts d’une jeune femme amnésique, captive de son gang, lui rappelant étrangement Cleo. Tous deux sentent dès lors une connexion aussi intense qu’inexplicable. Ne sachant plus qui elle est, la jeune femme désire avant tout connaître la vérité sur son passé. Elle devra alors se tourner vers Kill, le seul homme qui pourrait aussi s’avérer être son pire ennemi…

Carte d’identité des livres:

  • Auteure: Pepper Winters
  • Maison d’édition: Milady
  • Nombre de pages: 480 pages (par tome)
  • Genre: Dark romance, new adult
  • Sortie: janvier 2019 (1er tome), février 2019 (2ème tome)

Mon avis:

Coucou les amis on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une duologie achetée par mon amie Kim et dont j’ai fait la lecture afin de voir si ces livres étaient trop dark pour elle.

La réponse est non ça n’est pas trop dark, c’est de la dark romance accessible aux âmes sensibles (d’après moi). Seul le chapitre 5 du second tome est « à déconseiller aux âmes sensibles » donc accrochez-vous les filles pour ce chapitre-là mais sinon cela reste lisible par un quidam.

J’ai vraiment adhéré à ces livres car que ça soit dans le premier ou le second tome, on a qu’une envie, c’est savoir ce qu’il va arriver au final.

Le scénario est original car il mêlent plusieurs choses comme l’univers des motard (abordé dans pas mal de saga), l’amnésie, les drames, le sexe, les âmes soeurs, la famille,…

Le seul reproche si on peut appeler ça un reproche, c’est qu’il y a énormément de scènes de sexe et il aurait pu y en avoir moins d’après sans que les livres en pâtissent, elles ne sont pas toujours utiles. Et du coup en en supprimant quelques unes les livres auraient été plus courts car ce sont quand même 2 pavés de 480 pages.

J’ai beaucoup aimé nos héros qui sont comme je les aime, c’est-à-dire torturés au plus profond d’eux-même. Et les personnages secondaires étaient vraiment chouettes aussi.

Je ne vais pas développer plus car je n’ai pas envie de vous gâcher les surprises… C’est d’ailleurs dans ce but que je n’ai pas mis le résumé du second tome.

J’espère que vous vous laisserez tenter par cette duologie un peu différente et que vous passerez un bon moment. N’hésitez pas à venir me donner votre avis si vous les avez lus et que vous êtes ou n’êtes pas d’accord avec moi.

Une réponse sur « « Pure corruption: vice et vertu » et « Pure corruption: crime et expiation » de Pepper Winters »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s