Aladdin


Synopsis:

Quand un charmant garçon des rues du nom d’Aladdin cherche à conquérir le cœur de la belle, énigmatique et fougueuse princesse Jasmine, il fait appel au tout puissant Génie, le seul qui puisse lui permettre de réaliser trois vœux, dont celui de devenir le prince Ali pour mieux accéder au palais…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Guy Ritchie
  • Scénario: John August et Guy Ritchie
  • Acteurs principaux: Mena Massoud, Will Smith, Naomi Scott, Marwan Kenzari
  • Production: Walt Disney Pictures
  • Pays d’origine: États-Unis, Inde
  • Genre: aventure, fantastique
  • Durée: 128 minutes
  • Sortie belge : 22 mai 2019

Mon avis:

Coucou les amis, je suis là aujourd’hui pour vous parlez de l’adaptation en « prises de vues réelles » du dessin animé du même nom sorti en 1992: Aladdin.

Lorsque j’ai vu que le film allait être réalisé par Guy Ritchie, je me suis demandé à quoi m’attendre car j’avais adoré sa manière de réaliser les « Sherlock Holmes » et « The Man from U.N.C.L.E. » surtout son utilisation de la slow motion lors des combats. Mais comment transposer cela dans une adaptation made in Disney ? Je me suis également demander si j’aurais la chance de retrouver les chansons phares du dessin animé de mon enfance.

Pour répondre à ces deux questions: Guy Ritchie a peu utilisé la slow motion mais j’ai retrouvé sa patte malgré tout, même s’il a plutôt utilisé l’accélération de scènes dans ce film-ci.

J’ai pu retrouver les chansons phares du dessin animé, avec parfois quelques changements au niveau des paroles (ce qui a perturbé mon tour de chant) mais également une chanson supplémentaire pour Jasmine.

Jasmine parlons-en. Autant dans le dessin animé elle a un peu le rôle de la princesse potiche, autant ici elle se veut plus féministe et colle plus à notre époque.

Le visuel de ce film est dans l’ensemble très beau même si l’on repère parfois l’utilisation du fond vert, enfin d’après mes amis car moi je l’avoue je n’ai rien vu…

Au niveau du casting, j’ai finalement trouvé Mena Massoud plutôt pas mal dans son rôle d’Aladdin. Will Smith qui incarne le génie était au top et son plaisir se reflétait bien. Mais la révélation du film est Naomi Scott qui est sublime en Jasmine et qui porte réellement le film, elle a un rôle beaucoup plus fort que dans le dessin animé (pardon je me répète) et à un regard qui nous embarque là où elle le veut. La seule « erreur » de casting est pour moi celle du rôle de Jafar mais je pense que c’est surtout parce que je n’arrive pas a m’enlever la barbichette, le coté grand et longiligne du dessin animé que l’on ne retrouve pas ici. Et puis il est sensé être plus vieux que Jasmine et Aladdin et dans le film, on dirait qu’il est à peine plus âgé.

Cette adaptation n’est pas un simple copier-coller, il y a de nouveaux éléments scénaristiques qui sont un plus pour moi. Et je me suis rendue compte qu’en fait même si ce n’est pas mon disney préféré, il est dans ceux que j’ai vu le plus souvent, je ne sais pas si c’est pour cela que j’étais la seule vraiment emballée à la sortie de la séance (sur 4 personnes) mais moi j’ai vraiment passé un très bon moment.

Je vous laisse donc vous faire votre propre jugement mais pour moi, c’est un pari réussi et je vous laisse avec la bande annonce:

J’oubliais, je suis absolument fan de la nouvelle version de la chanson « A whole new world » (Ce rêve bleu) par Zayn et Zhavia Ward qui est la chanson du générique.

Une réponse sur « Aladdin »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s