« La délicatesse du homard » de Laure Manel

Résumé:

François, directeur d’un centre équestre en Bretagne, découvre, lors d’une promenade à cheval sur la plage, une jeune femme inconsciente au pied d’un rocher. Plutôt que d’appeler les secours, il décide sans trop savoir pourquoi de la ramener chez lui pour la soigner. À son réveil, l’inconnue paraît en bonne santé, mais peu encline à parler. Elle dit s’appeler Elsa mais refuse de répondre à ses questions. Commence alors entre le célibataire endurci et cette âme à vif une étrange cohabitation, où chacun se dévoile peu à peu à l’autre sans pour autant totalement révéler les secrets qui le rongent. Et même si le duo en s’apprivoisant s’apaise, leur carapace peine à se fendre…

Qui est Elsa et quelle vie est-elle en train de fuir? Un roman à deux voix. Deux voix qui se racontent, et se taisent. Deux voix qui laissent place aux pas des chevaux, au vent qui plie les herbes sur la dune, au ressac sur le rivage et aux souvenirs échoués sur le sable.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Laure Manel
  • Maison d’édition: Michel Lafon
  • Couverture:Lubitz + Dorner / Plainpicture
  • Nombre de pages: 344
  • Genre: romance contemporaine
  • Du même auteure: « La mélancolie du kangourou », « L’embarras du choix », « L’ivresse des libellules »
  • 1ère parution: 2017

Mon avis:

Hello les amis, aujourd’hui je reviens vers vous avec un chronique littéraire issue d’un univers un peu différent de mes habitudes. Nous restons dans la romance mais celle-ci est plus contemporaine que mes autres lectures. J’ai décidé de lire ce roman de Laure Manel car mon amie Kim, mon binôme de salons/festivals littéraires aiment beaucoup cette auteure et surtout son roman « La mélancolie du kangourou » si je ne fais pas erreur, et Laure Manel vient en dédicace en Belgique ce 16 mai chez Cook & Book, c’était l’occasion de me plonger dans son univers et dans sa plume.

Pour ce qui est de mon ressenti, j’ai beaucoup aimé ce livre. Les failles et les secrets de nos personnages principaux nous permettent de nous y attacher. L’histoire est très belle et j’ai surtout aimer la dernière partie du livre, le dernier tiers car j’ai trouvé le début du livre trop lent mais ça c’est un avis purement personnel et habituel quand je lis des romances contemporaines.

Je rangerais ce livre avec les livres d’Agnès Martin-Lugand et d’Agnès Ledig. Je vous conseille de découvrir ce beau moment surtout si vous aimez la romance contemporaine. Pour ma part, je m’attaquerai à « La mélancolie du kangourou » mais pas tout de suite.

5 réponses sur « « La délicatesse du homard » de Laure Manel »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s