« Déferlante » de Lily Haime

Synopsis:

« C’est avant tout une histoire entre l’homme et la mer: entre le cœur et les vagues. »

Lill surfe depuis qu’il sait marcher. Il adore Malibu, cette vie entre le sable et l’eau: son père et ses amis, la tranquillité de son quotidien. Il a accroché un hamac dans sa chambre pour écouter le chant de l’océan. Il a le cœur à la bonne place et la tête sur les épaules.

Tout pourrait être parfait, sans remous et sans houle, s’il n’y avait pas Lara et Aidan.

Lara, cette grande sœur qui a grandit à New-York, très loin de la Californie. Elle est comme un rappel constant que Diane, leur mère, n’a jamais voulu de lui. Quand il regarde Lara, Lill a l’impression de ne pas être « assez » … De ne l’être pour personne… Un sentiment qui le hante depuis son plus jeune âge.

Davantage encore lorsqu’il rencontre Aidan, le petit ami de Lara.

Aidan qu’il voudrait détester, mais par qui il ne peut s’empêcher d’être intrigué.

Aidan qui le met mal à l’aise, qui lui pose trop de questions.

Aidan qui le regarde et qui le voit vraiment.

Aidan qui sera là à l’aube des plus beaux jours.

Au crépuscule des plus sombres…

« C’est une histoire entre l’océan et moi. »

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Lily Haime
  • Nombre de pages: 342 (version numérique)
  • Couverture: Angélique Vernat
  • Maison d’édition: MxM Bookmark
  • Année de parution: 2016
  • Genre: romance M/M, young adult

Mon avis:

Coucou les amis, aujourd’hui je vais vous parler d’un roman d’un tout autre genre. En effet, il s’agit d’un roman M/M ce qui signifie pour les non-initiés: une romance entre personne du même sexe. Je pense que c’était mon 3ème roman de ce type si l’on considère que « Moi, Simon, 16 ans, Homo Spiens » (de Becky Albertalli) et « Autoboyographie » ( de Christina Lauren) en sont.

Que la romance se déroule entre personnes du même sexe ne me dérange absolument pas du moment que les personnages sont attachants et que l’histoire est bien ficelée, ce sont les mêmes critères qui me font aimer une romance dite « classique ».

Et pour le coup, j’ai adoré tous les personnages de ce roman et pourtant ils sont relativement nombreux. Et l’histoire est vraiment bien écrite, avec des rebondissements et un style agréable à lire.

Au tout début du livre, en tous cas dans la version numérique, on nous présente un lexique relatif au surf et ça m’a fait un peu peur, j’ai cru que ça allait être rempli de descriptions techniques mais pas du tout.

Il se compose de 3 parties et je dois bien avouer que c’est la dernière qui m’a le plus emporté, je l’ai quasi lue d’une traite alors que j’ai mis plusieurs jours pour les 2 premières (mais il faut avouer qu’en travaillant tous les jours, pas facile de lire à mon rythme habituel d’un livre en 2 jours).

Les personnages qu’ils soient principaux ou secondaires sont profonds et donc attachants ou détestables mais ils m’ont touchés en plein cœur. Je pourrais vous les détailler mais je préfère que ceux qui se laisseront tenter les découvrent comme je l’ai fait, au fur et à mesure de leur lecture.

Je ne regrette pas du tout cette lecture et même si ça n’est pas un coup de cœur absolu (et je ne sais pas pourquoi) il vaut la peine d’être lu.

« Peut-être que l’Homme ne savait exister que dans l’adversité après tout. Dans la complexité. Et qu’il ne s’épanouissait, ne grandissait, ne devenait beau, qu’écorché de souffrances. Peut-être, oui… »

Une réponse sur « « Déferlante » de Lily Haime »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s