« L’été où j’ai dit oui » de Lindsey Roth Culli

Rachel Brooks a toujours été une jeune fille exemplaire. Après une dernière année de lycée où elle a encore fourni un travail acharné, la voilà prête pour intégrer à la rentrée prochaine l’université de ses rêves ! Mais avant cela, elle va enfin pouvoir célébrer… Quoi exactement ?

Rachel réalise qu’elle a passé son adolescence à dire non. Aux soirées, aux aventures, aux coups de folies, et tout particulièrement aux garçons. Alors que, pour la première fois de sa vie, elle n’a plus rien à préserver jusqu’à la fin de l’été, lui vient une drôle d’idée. Et si elle disait oui à tout ce qu’on lui proposait ?

Très vite, elle va se retrouver dans un tourbillon d’émotions jamais expérimentées, et enfin lâcher prise. Dire oui aux erreurs, aux amitiés un peu déglinguées, aux romances imprévues et surtout, à une nouvelle vision du monde et de la vie.

Carte d’identité du livre:

Auteure: Lindsey Roth Culli

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo New Way

Genre: Young Adult

Nombre de pages: 266

Date de sortie: 9 juin 2022

Prix: 7,9€ (poche), 17€ (broché)

Mon avis:

Hello les cocottes, j’espère que vous allez bien? Je reviens, aujourd’hui, pour vous parler d’un chouette roman de la collection New Way parfait pour l’été; L’été où j’ai dit oui.

On découvre Rachel, jeune diplômée, qui a toujours fait passer ses études avant le fait d’avoir une vie sociale.

Nous allons la suivre durant les semaines entre l’obtention de son diplôme et son entrée à la fac.

Un été où elle va décider de dire oui à toutes les choses qu’on lui propose. Bien évidemment, il y a du bon et du moins bon à dire oui à tout.

On va aussi apprendre que la vie des autres n’est pas forcément rose même si les réseaux sociaux laissent penser le contraire.

J’ai beaucoup aimé suivre les petites expériences de la vie de Rachel. J’ai adoré la famille de Rachel et j’ai eu un petit coup de coeur pour Miles (J’ai bien entendu pensé à Miles Teller durant toute ma lecture XD).

Un livre sur l’amitié, l’amour, l’importance de faire des expériences, de lâcher prise,…

Note : 4 sur 5.

« Travis » de Mia Sheridan

Dans ce magnifique livre de Mia Sheridan, nous retournons dans la petite ville de Pelion dans le Maine, où nous avions déjà croisé Archer, pour retrouver Travis son cousin, le chef de la police. Travis Hale a tout pour lui. Un rôle important de chef de la police dans la ville idyllique de Pelion. Un physique qui fait tomber les femmes à ses pieds. Deux neveux et une nièce qu’il adore, et une famille qui lui a pardonné une série de décisions malheureuses prises des années auparavant. Son passé est peut-être criblé de regrets, mais son avenir semble brillant et sans limites. Jusqu’à ce qu’il croise le chemin de Haven, une plantureuse Californienne venue passer l’été dans la région avec son frère. Tous deux ont été engagés au très sélect club de tennis et de golf du coin. Malgré les méfaits de son frère, Haven et Travis se lient d’amitié et vont s’aider et se soutenir mutuellement. Ils découvrent tous les deux que, parfois, il faut tout perdre pour trouver exactement ce dont on a besoin. Mia Sheridan réussit le tour de force de nous faire aimer Travis qui était si détestable dans Archer’s Voice.

Carte d’identité du livre:

Auteure: Mia Sheridan

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: New Romance

Genre: New Adult

Nombre de pages: 375

Date de sortie: 19 mai 2022

Prix: 17€

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler de « Travis » de Mia Sheridan. Travis est la suite de « Archer Voice » et je dois vous avouer que ma lecture de ce livre datait un peu. C’était donc assez flou dans ma mémoire mais je me souvenais avoir détesté ce personnage mais sans vraiment me rappeler du pourquoi.

J’ai donc démarré ma lecture en étant plutôt neutre, enfin plus que si je l’avais lu juste après l’histoire d’Archer.

Au départ, on a l’impression d’être dans une histoire « banale », déjà-vue mais plus on avance et plus il devient impossible de lâcher ce livre (enfin de mon côté).

On est dans un vrai slow burn! L’histoire entre Haven et le chef de la police prend son temps, ils deviendront d’abord amis avant de basculer dans une histoire qu’aucun d’eux ne maîtrise. J’ai adoré voir ces personnages évoluer, ainsi que le frère de la jeune femme.

J’ai beaucoup aimé voir la relation de Travis et Archer changer au fil du livre.

Même si je pense que ce livre peut être lu comme un one shot, il serait dommage de passer à côté de l’histoire bouleversante d’Archer.

Note : 5 sur 5.

« Fan Squad » de C.S. Quill

Tout le monde ne rêve-t-il pas de rencontrer son idole ? Non, pas Elvis Calloway ! Pour elle, Oxton Briggs, le leader charismatique du groupe des Unfool, doit rester un fantasme, au risque que la réalité ne soit pas à la hauteur. Gérer l’image de la star sur les réseaux sociaux ? Pitié non ! Mais malgré tous ses efforts pour y échapper, c’est bien elle qui est désignée pour le suivre partout pendant des mois. Entre eux, ça commence mal, mais Elvis n’est pas du genre à se laisser marcher sur les pieds. Si Oxton n’est pas du tout celui auquel elle s’attendait, elle n’est pas non plus celle qu’il imaginait.

Carte d’identité du livre:

Auteure: C.S. Quill

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: New Romance

Genre: Comédie romantique

Nombre de pages: 546

Date de sortie: 19 mai 2022

Prix: 17€

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier bébé de C.S. Quill; Fan Squad.

Quel plaisir de replonger dans un roman de l’auteure! C’est une valeur sûre pour moi, je sais que lorsque je lis une de ses comédies romantiques, je vais rire et avoir la banane durant toute ma lecture.

Je ne sais pas si vous avez déjà eu la chance de la rencontrer en dédicaces mais elle a un humour merveilleux et bien à elle. Elle est complètement folle (dans le meilleur sens du terme).

Et du coup, je n’ai pas pu m’empêcher de la visualiser dans tous les personnages féminins et même dans Riley (qui m’a un peu fait penser à Lewis).

J’ai adoré les piques entre Elvis (Oh Yeah) et Oxton.

Cet ennemies to lovers qui n’en est pas vraiment un puisqu’elle l’aime depuis 10 ans (enfin la version fantasmée qu’elle a de lui).

J’ai ressenti de l’amour pour chacun des personnages et c’est sans surprise que j’ai eu un coup de coeur.

Si vous avez besoin d’une lecture qui vous donnera le sourire, n’hésitez pas.

« Le collectionneur de voeux » de Mia Sheridan

Lorsque Clara intègre la compagnie de danse de La Nouvelle-Orléans, elle se trouve bien seule. Elle ne connait personne et ignore tout de cette ville au charme si étrange, aux légendes si mystérieuses. Comme celle que lui conte sa vieille voisine. Il y a une propriété dans la ville dont le mur d’enceinte pleure et abrite une plantation en ruine, cernée par une végétation luxuriante. Il se dit qu’elle est hantée et abandonnée, mais que ceux qui ont un voeu à exaucer peuvent s’y rendre et glisser un message dans une fissure du mur… Le collectionneur de voeux le recueillera. Clara veut en apprendre davantage sur les fantsmes de ce lieu et lors d’une visite au mur des pleurs, elle va découvrir que la propriété n’est pas abandonnée et qu’un homme, Jonah, y vit. Il est reclus depuis un terrible évènement qui a brisée sa vie.Clara va établir avec lui une relation qui
s’approfondit chacune de ses visites. Quelle est
l’histoire de cet homme en souffrance qui se dissimule à la vue de tous ? Et quelle malédiction ancienne s’est abattue sur ces lieux, les condamnant à la ruine ?

Carte d’identité du livre:

Auteure: Mia Sheridan

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo Poche

Genre: New adult, romance psychologique

Nombre de pages: 556

Date de sortie: 12 mai 2022

Prix: 8,5€ (poche)

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour une sortie poche que j’attendais beaucoup car je n’avais pas eu l’occasion de le lire lors de sa sortie en broché.

« Le collectionneur de voeux » est un magnifique roman qui nous plonge dans une ambiance très particulière où la magie et le mystère sont présents.

Nous suivons Clara qui vient de débarquer à la Nouvelle Orléans pour vivre son rêve de danseuse mais qui se sent très seule. Un jour sa voisine lui raconte l’histoire d’Angelina, de sa malédiction et d’un mur qui pleure, ou les gens déposent des voeux. Intriguée, la jeune femme va vouloir percer le mystère et va se rendre devant ce fameux mur.

Une fois sur place, elle va découvrir que le lieu n’est pas à l’abandon comme les gens le pense. Elle va découvrir à travers ce mur Jonah Chamberlain.

Au fur et à mesure du roman, on va en apprendre plus sur Angelina et John, sur leur amour interdit pour l’époque, elle une esclave noire et lui un homme blanc.

On va aussi suivre un slow burn entre Clara et Jonah.

Clara est une héroïne d’une gentillesse dingue. Elle va aider Jonah à s’accepter, à croire en lui et en l’amour.

On a un petit côté « La Belle et la Bête » dans cette histoire qui m’a beaucoup plu.

On est sur un petit coup de cœur.

Je suis aussi très fan de la couverture qui a été conservée pour la version poche.

« Cupidon & Co – Le sort du Rut » de Florence Gérard

Quand ma mère (et ma cheffe, par la même occasion) m’ordonne de prendre sa place à une réunion d’êtres magiques, je n’y vois pas d’autre inconvénient que gâcher ma grasse matinée. En même temps, en tant que seconde du clan des cupidons, des êtres spécialisés dans l’art de l’amour, ces réunions rébarbatives font partie du quotidien.

En revanche, ce qui n’était pas prévu, c’est cette attaque terroriste qui m’a touchée, ainsi que trois hommes, alors que nous étions coincés dans l’ascenseur. La bonne nouvelle, c’est que nous sommes vivants. La mauvaise (ou pas, selon les points de vue), c’est que nous sommes tous les quatre liés à vie par le sort du Rut. Me voilà donc en couple avec mon meilleur ami, Mikka, et accessoirement mon premier amour, un changeling ; Bayley, un élémentaire qui maîtrise l’air et qui possède un humour grivois loin d’être déplaisant ; et Heaven, le sombre et autoritaire chef des nécromanciens.

Hériter de trois hommes aussi différents que formidables pour partager ma vie n’est pas pour me déplaire, en définitive… Je ne risque pas de m’ennuyer ! Dommage que nous ayons à résoudre cette sale histoire d’attaque terroriste, qui pourrait me concerner bien plus que je ne le voudrais…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Florence Gérard

Maison d’édition: Les éditions Cyplog

Collection: Atria

Genre: Ménage (MMMF)

Nombre de pages: 291

Date de sortie: 27 mai 2022

Prix: 18,9€ (Papier)

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler de mon dernier service presse pour les éditions Cyplog.

« Cupidon & Co – Le sort du Rut » est une première pour moi car il s’agit d’un ménage et dans ce cas-ci: une femme et trois hommes. Il est d’ailleurs dans la collection atria qui regroupe des romances LGBT érotiques où les personnages ont plus de 18 ans.

Le résumé nous résume parfaitement le début du livre et nous présente nos quatre protagonistes, et je vais vous montrer qui je visualisais lors de ma lecture (même si les âges ne correspondent pas XD):

Vous vous doutez bien que j’ai pris beaucoup de plaisir à visualiser les scènes érotiques…

Ce livre est donc très spicy mais, pour moi, le sexe est un élément qui apporte à l’histoire puisqu’il renforce le lien entre nos héros et les aide.

L’intrigue est vraiment très interessante, j’ai découvert des êtres magiques que je ne connaissais pas, que je n’avais encore jamais rencontré dans d’autres romans fantastiques. J’ai vraiment hâte de découvrir le second tome.

La plume était géniale et j’ai lu ce livre à une vitesse assez incroyable. Il rejoindra sans aucun doute ma bibliothèque papier (même si pour une fois, je ne suis pas méga fan de la couverture).

« Mens-moi jusqu’au bout du monde » de Kristen Rivers

Partir à New York, apprendre des langues étrangères, trouver un emploi… Nitta a tout fait pour s’éloigner de la petite ville de Thaïlande où elle est née, et de tous les mauvais souvenirs qui y sont rattachés.

Mais apparemment, ce n’est pas assez. Car aujourd’hui, sa cousine préférée lui demande de tout plaquer pour revenir en urgence à Keaa Ling. La raison ? La jumelle de Nitta, Kanitta, a eu la bonne idée de finir en prison quelques semaines à peine avant son mariage avec un riche étranger et il faut que Nitta vienne la remplacer jusqu’à sa libération.

Nitta est très tentée de répondre par la négative et de se délecter de la déroute de sa jumelle diabolique, mais il se trouve que Kanitta possède quelque chose de très précieux aux yeux de Nitta. N’est-ce pas l’occasion parfaite pour se l’approprier ?

Le plan semble idéal jusqu’au moment où Nitta rencontre le fiancé en question : un beau jeune homme à l’humour caustique, bien loin du pervers affamé de chair fraîche qu’elle avait imaginé. Mais que vient-il faire ici, celui-là, avec sa dégaine d’Apollon ? Et qu’est-on censée faire, au juste, quand on est sur le point de tomber amoureuse du fiancé de sa sœur ?

Carte d’identité du livre:

Auteure: Kristen Rivers

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo Poche

Genre: Romance

Nombre de pages: 393

Date de sortie: 12 mai 2022

Prix: 7,6€ (poche)

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour vous parler d’une nouveauté de la collection Hugo Poche.

Lorsque j’ai vu la couverture, je m’attendais à une comédie romantique légère et en fait, ça n’est pas le cas, c’est plus profond que ça.

La base de cette histoire est le mensonge, il faut le savoir pour celles qui détestent ça.

D’un côté, Nitta qui va prendre la place de sa jumelle pour épouser un farang (un blanc) le temps que celle-ci sorte de prison.

De l’autre, Ben qui est journaliste et qui compte sortir un article à scandal sur les entreprises thaïlandaises qui vendent des jeunes femmes à des hommes blancs.

Mais tout ne va pas se passer comme ils le voudraient.

Le livre est parfois drôle et parfois plus sérieux et il y a un petit twist auquel je ne m’attendais pas.

Dans l’ensemble, c’est une histoire sympa mais qui ne restera pas gravée dans ma mémoire.

Note : 3.5 sur 5.

« L’affaire Léane Cohen » de Julie Rivard

Le sergent-détective Henrik Hansen vient d’encaisser de solides coups : on lui a retiré sa dernière enquête d’importance, son cottage a été rasé par les flammes et l’amour de sa vie est maintenant derrière les barreaux.
Alors qu’une série d’incendies ont lieu à Montréal, la SQ fait appel à lui. Il fait la rencontre de Léane Cohen, enquêtrice spécialisée en incendies criminels. Une complicité s’installe tout de suite entre les deux policiers.
Pourtant, l’appel des montagnes et de son petit village tranquille se fait bientôt sentir.
Léane réussira-t-elle à le retenir ?

Carte d’identité du livre:

Auteure: Julie Rivard

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo Poche

Genre: Thriller

Nombre de pages: 379

Date de sortie: 12 mai 2022

Prix: 7,60€

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour le second livre de Julie Rivard paru chez Hugo. Pour rappel, j’avais eu beaucoup de mal à entrer dans « L’affaire Eva Beck » car les expressions/termes propres au canadien m’avait freiné.

Et bien, pour celui-ci, aucun problème. J’ai été happée par l’enquête dès le départ et j’ai trouvé que parler de l’unité qui s’occupe des incendies criminels était super original.

J’ai pris beaucoup de plaisir à suivre la traque de ce tueur/pyromane en série.

J’ai trouvé l’histoire beaucoup plus crédible que dans le premier et j’ai été surprise par l’identité du tueur.

Il y a bien entendu de la romance dans ce livre mais ce n’était pas le principal pour moi.

Note : 4.5 sur 5.

« Compass Series #2 – Lueurs de l’Est » de Brittainy C. Cherry

Connor et Aaliyah se rencontrent dans une rue de New York le soir d’Halloween, déguisés en super -héros – Connor est Captain America, et Aaliyah, le Petit Chaperon rouge. Ils passent une nuit incroyable ensemble. Deux ans plus tard, il se croisent de nouveau, par le plus grand des hasards.

Tout commencement s’achève un jour et toute fin est vouée à un éternel recommencement.

Carte d’identité du livre:

Auteure: Brittainy C. Cherry

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo New Romance

Genre: New adult

Nombre de pages: 426

Date de sortie: 12 mai 2022

Prix: 17€ (broché)

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler du second tome de la saga « Compass Series » qui est consacré à Connor que nous avions rencontré dans le premier volet.

J’avais déjà beaucoup aimé Connor, son humour, son enthousiasme, sa relation avec sa maman et avec Jax.

Nous retrouvons Connor quelques années après le premier volet, il est devenu adulte et il a continué à faire ce qu’il voulait faire déjà jeune homme; aider les autres.

Je suis clairement tombée amoureuse de lui. Il est gentil, il veut faire le bien autour de lui, il veut que l’on se sente important, que l’on s’aime,… Un homme bien.

Un soir d’Halloween il va rencontrer par hasard Aaliyah, un petit chaperon rouge qui n’a aucune envie d’être là et il va l’aider à passer outre sa récente rupture en lui promettant de lui faire vivre une nuit magique, de la faire tomber amoureuse de lui pour une seule nuit car les étincelles d’amour sont partout. Cette soirée va les changer à jamais tous les deux.

Deux ans plus tard, le Destin décide de les réunir à nouveau… Connor va lui venir en aide et inversement.

J’ai eu un énorme coup de coeur pour cette histoire d’amour magnifique, l’histoire de deux âmes soeurs.

Les thèmes abordés sont très variés:

l’abandon
la maladie
la peur de la solitude
la peur de perdre des êtres chers
la tromperie
les voeux
l’amour

Une histoire qui fait du bien et qui est remplie d’étincelles d’amour.

Par contre, je suis navrée mais je n’aime vraiment pas les couvertures de la saga et celle là plus particulièrement.

« Cœurs et âmes » de Colleen Hoover

UN ÉTÉ ENTRE SOLEIL ET OCEAN,
MAIS REMPLI DE TANT DE SECRETS…

Beyah a grandi dans la pauvreté, auprès d’une mère droguée. A dix-
neuf ans, elle est enfin prête à voler de ses propres ailes. Seule, avec
détermination, elle a su trouver une issue et s’apprête à entrer à l’université
avec une bourse obtenue grâce à ses talents de sportive.
Alors qu’elle est à deux mois du grand départ, la mort brutale de sa mère
la plonge dans une situation très compliquée. Sans argent, sans logement,
elle n’a qu’un seul recours : chercher refuge auprès de son père, qui ne s’est
jamais occupé d’elle, mais a conservé un lien tênu avec elle.
Beyah va débarquer dans sa maison sur une presqu’île touristique où elle va
faire connaissance avec les membres de la famille qu’il a bâtie loin d’elle :
sa demi-sœur et sa belle-mère.
À sa grande surprise, elle est accueillie chaleureusement dans ce milieu
si différent du sien. Elle va aussi rencontrer Samson, un garçon de son âge,
qui vit dans la somptueuse demeure voisine. Ils n’ont rien en commun,
pourtant elle sent en lui une âme sœur. Au cœur de cet été, elle va se
rapprocher de lui et apprendre à connaître ce mystérieux jeune homme.

Carte d’identité du livre:

Auteure: Colleen Hoover

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: New romance

Genre: Romance psychologique

Nombre de pages: 280

Date de sortie: 21 avril 2022

Prix: 17€ (papier)

Mon avis:

Hello les cocottes, on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier roman de Colleen Hoover; Cœurs et âmes.

Dès le départ on découvre que Beyah est le fruit d’un coup d’un soir, qu’elle n’a pour ainsi dire jamais eu de relation avec son père et que sa mère est une toxico. En gros, elle a du s’élever seule.

Lorsque sa mère fait une overdose elle n’a pas d’autre choix que de débarquer chez son père, auprès de sa nouvelle famille.

Elle va découvrir ce qu’est une vie « normale » où l’on peut manger à sa fin, où l’on peut baisser sa garde et se fier aux autres.

Elle va s’ouvrir aux autres, apprendre à se reposer sur eux. Elle va également tomber amoureuse de Samson petit à petit malgré les différences entre eux.

Oui mais voilà, sont-ils si différents l’un de l’autre?

J’ai passé un excellent moment avec cette lecture assez courte mais elle ne m’a pas autant touchée que je le pensais.

« Grown » de Tiffany D. Jackson

Quand la star légendaire de R’n’B Korey Fields la repère lors d’une audition, Enchanted sait que c’est la chance de sa vie. La jeune fille à la voix enchanteresse a toujours rêvé d’être une star! Et la vie de luxe et de paillettes que lui laisse entrevoir le beau jeune homme semble à portée de main…

Pourtant, très vite, le rêve se transforme en cauchemar. Sous le charisme et le pouvoir de Korey se cache côté sombre. Celui qui veut contrôler chacun de ses mouvements. Qui n’écoute pas quand elle dit non.

Jusqu’au jour où elle se réveille avec du sang sur les mains, et aucun souvenir de la nuit précédente. Korey Fields est mort. Mais qui l’a tué? En aurait-elle été capable? La police est à la porte, et tout semble la désigner comme coupable…

Carte d’identité du livre:

Auteure: Tiffany D. Jackson

Maison d’édition: Hugo Publishing

Collection: Hugo New Way

Genre: Young Adult

Nombre de pages: 372

Date de sortie: 12 mai 2022

Prix: 18,5€

Mon avis:

Hello les cocottes, je reviens aujourd’hui pour vous parler de la dernière sortie de la collection Hugo New Way; Grown.

Je dois d’abord vous dire qu’il y a un « Content Warnings » et qu’en effet, il n’est pas à mettre dans les mains des trop jeunes.

Au niveau de la conception du livre, il se divise en 4 parties et il y a quelques chapitres qui concerne le soir du meurtres, les autres concernent l’avant et l’après.

Les chapitres sont très courts et j’adore ça. Ce livre se dévore littéralement.

L’auteure a réussi l’exploit de me mettre de plus en plus mal à l’aise au fur et à mesure, face aux comportements de la Super Star.

J’ai trouvé ce livre très bien écrit, il nous montre que même à 17 ans on peut être naïf. L’auteure nous décrit à merveille, l’emprise qu’un adulte peut avoir, les déviances de certains, le loup qui peut se cacher derrière l’homme,… Elle aborde des thèmes très forts de manière délicate malgré tout.

La fin de ce roman m’a beaucoup touché car il aborde quelque chose qui me dégoute à notre époque: le fait que l’on doive prouver que l’on est une victime… que l’on ne croit pas une femme et dans notre cas une femme noire, vivant dans une famille relativement pauvre… et tous ce que l’agent permet!

On est pas sur un coup de coeur mais pas loin.

Note : 5 sur 5.