The Queen’s Gambit

Synopsis:

Dans les années 1950, une jeune orpheline qui révèle un talent étonnant pour les échecs s’envole vers une gloire improbable tout en se battant contre ses addictions.

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une mini-série absolument géniale de la plateforme Netflix. Je précise que c’est une mini-série car cela signifie qu’on aura rien de plus que ces 7 épisodes.

Nous suivons donc une jeune orpheline, Beth, qui va se découvrir une passion et un véritable talent pour les échecs.

Dans chaque épisode nous suivons l’évolution de Beth dans sa vie et dans des événements majeurs de son évolution en tant que joueuse d’échec.

Beth est à la fois un génie des échecs et à la fois une jeune femme un brin étrange avec des addictions à l’alcool et à la drogue.

Côté casting, Anya Taylor Joy est incroyable dans ce rôle et son physique atypique augmente sa capacité à nous fasciner.

À ses côtés, nous avons la chance de retrouver des acteurs que j’aime beaucoup; Harry Melting (Dudley dans Harry Potter) et Thomas Brodie Sangster (qui restera à jamais le petit Sam dans Love Actually).

Même pour une quidam cette série est vraiment très prenante et addictive. C’est rempli d’émotions et on s’attache vraiment à Beth et à son entourage.

Une série que je recommande chaudement.

Note : 5 sur 5.

Cette série est basée sur le livre éponyme de Walter Tevis.

« Campus Drivers – Tome 3 – Crash Test » de C.S. Quill

Résumé:

Lorsque Lewis se retrouve avec trois meilleurs amis en couple et une stagiaire à former pour la relève des Campus Drivers, son dernier semestre à la fac prend une allure de cauchemar. Sans compter que la stagiaire en question n’a rien de l’élève parfaite !

En débarquant dans une nouvelle université, Amy a promis à sa soeur de se tenir aussi loin que possible des ennuis. Alors, quand Lewis Conley lui propose une période d’essai en tant que chauffeur, c’est l’occasion rêvée de se ranger… Et de passer du temps avec celui pour qui elle craque malgré elle.

Mécanicienne hors pair, elle va devoir apprendre à ses dépends que la mécanique du coeur est encore plus complexe qu’il n’y paraît.

Quant à Lewis, la course sauvage dans laquelle Amy va l’entraîner risque de le faire dévier de sa trajectoire toute tracée.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: C.S. Quill
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Genre: Romance
  • Nombre de pages: 443
  • Date de sortie: 5 novembre 2020

Les autres tomes: « Campus Drivers – Tome 1 – SuperMad » de C.S. Quill « Campus Drivers – Tome 2 – Book Boyfriend » de C. S. Quill

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier tome de la saga Campus Drivers de la génialissime C.S. Quill.

Ce tome est donc sorti début novembre mais comme je n’avais pas envie de quitter cette bande de potes que j’ai aimé de tout mon coeur, j’avais gardé ce dernier tome un peu plus longtemps.

Dans mes résolutions 2021 j’ai décidé de mettre un point final aux sagas entamées, c’était donc l’occasion de le sortir.

Je vais être honnête, j’étais déjà plus que séduite par Lewis en débutant ma lecture mais j’ai essayé d’être la plus neutre possible.

Lewis est donc le dernier campus drivers célibataire et il compte bien le rester, les mièvreries neuneu des couples qui l’entourent lui file la nausée.

En plus, ces traitres veulent que Lewis se dégotte un stagiaire afin de former la prochaine génération de campus drivers et ils vont l’obliger a approcher Amy et a en faire sa stagiaire.

Amy qui a un faible pour lui et qui ne comprend pas pourquoi, qui perd ses moyens lorsqu’il est a proximité…

Mais Amy a une face cachée, un passé auquel il ne s’attendait pas du tout et elle va renouer avec ce passé qu’elle tenait à distance pour lui sauver la mise.

J’ai vraiment adoré cette histoire, tout comme les autres, mais je l’ai trouvé assez différente dans le sens ou la majorité de l’histoire se passe pour moi en dehors de la fac.

La plume de l’auteure est toujours aussi géniale, son humour parfait et barré.

Alors, je vais prendre mon courage à deux mains et dire que le tome 2 reste mon favoris #teamwolinski

Note : 5 sur 5.

Wind River

Synopsis:

Cory Lambert est pisteur dans la réserve indienne de Wind River, perdue dans l’immensité sauvage du Wyoming. Lorsqu’il découvre le corps d’une femme en pleine nature, le FBI envoie une jeune recrue élucider ce meurtre. Fortement lié à la communauté amérindienne, il va l’aider à mener l’enquête dans ce milieu hostile, ravagé par la violence et l’isolement, où la loi des hommes s’estompe face à celle impitoyable de la nature…

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Taylor Sheridan
  • Scénariste: Taylor Sheridan
  • Acteurs principaux: Jeremy Renner, Elizabeth Olsen, Graham Greene, Gil Birmingham,…
  • Genre: Thriller
  • Durée: 111 minutes
  • Date de sortie: 2017

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film que j’ai revu il y a peu à la télévision.

Wind River est un thriller qui est à la fois palpitant et à la fois très calme. La totalité du film se déroule dans les montagnes du Wyoming, dans une réserve indienne et se passe donc dans la neige et le froid et ça accentue ce côté calme.

Jeremy Renner est parfait dans ce rôle de pisteur. En temps normal, il traque des animaux mais ici, il va aider à traquer le coupable du meurtre de la jeune femme qu’il a trouvé morte dans la neige lors d’une de ses missions. Cette jeune femme qui est la fille d’un ami et qui était une amie de sa fille.

Il va se servir de cette traque pour se déculpabiliser pour un évènement personnel et lorsqu’il révèle ça à Elizabeth Olsen, je le trouve très touchant.

Elizabeth Olsen incarne quant à elle une jeune agent du FBI qui débarque là car elle était l’agent le plus proche. Je l’ai aimé mais vraiment la star du film, c’est Jeremy.

J’ai pris énormément de plaisir à revoir ce film et je vous le recommande sans hésitation, il est en plus disponible sur netflix à l’heure où je vous écris cet article.

Celles et ceux qui me suivent pour mes lectures seront peut-être étonnés mais même si j’adore la romance en lecture, je suis super fan des thriller, des films de tueurs en série (ce qui n’est pas le cas ici mais je m’égare lol) et de presque tous les styles de films.

Note : 4 sur 5.

La bande-originale est signée Nick Cave et c’est un plus non négligeable.

« Stars – Tome 1: Nos étoiles perdues » de Anna Todd

Résumé:

Karina Fischer avait dix-sept ans quand son père militaire l’a fait déménager à l’autre bout du pays, ce qui ne l’a pas dérangée car elle voulait vraiment quitter la Californie. Trois ans plus tard,
Karina travaille comme masseuse à Atlanta et se sent bien pour la première fois de sa vie.

Mais les difficultés semblent revenir une fois encore. L’engrenage des affectations de son père ne facilite pas leurs relations qui deviennent tendues et le comportement quasi incontrolable de son frère entraîne la famille vers la rupture. C’est à ce moment-là que Karina rencontre Kael. Durant ses premiers rendez-vous de massage le soldat reste silencieux, ce qui apaise Karina. Quelque chose chez lui l’aide à reconsidérer le chaos qui l’entoure. Il ne la connait pas, et n’a pas l’air de vouloir approfondir leur rencontre. Et il ne parle pas… jamais.

Karina voit en Kael la stabilité dont elle a besoin, et comble de silences ses propres illusions. Mais les illusions peuvent se briser aussi vite que créées. Quand Karina pénètre dans le monde de Kael, elle découvre des mensonges plus forts que ce qu’elle pouvait imaginer.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Anna Todd
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: Hugo Romance
  • Genre: Romance contemporaine
  • Nombre de pages: 480
  • Date de sortie: Octobre 2018

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du premier tome de la dernière saga d’Anna Todd: Stars.

Festival New Romance 2018 (Paris)

Pour tout vous avouer, avec ma copine Kim (www.kimysmile.com) on a décidé de sortir un livre commun à nos PAL par mois et d’en faire des lectures communes afin de se motiver à lire des ouvrages qui sont parfois chez nous depuis longtemps. Et donc pour janvier, voici notre choix de lecture commune.

Anna Todd est bien entendu devenu la papesse de la new romance outre-atlantique grâce à sa saga After que j’avais adoré à l’époque mais qui je l’avoue m’emballe beaucoup moins à présent.

Cette nouvelle saga est d’après l’auteure celle qui est la plus autobiographique.

À ceux qui ont dit que cette nouvelle saga était une pale copie d’After, je me demande bien quel rapport vous avez trouvé entre les deux car ça n’a absolument rien à voir.

Nous sommes ici dans un roman contemporain qui je l’avoue est assez lent mais qui m’a plu, qui m’a intrigué.

Ce livre se passe dans l’univers de l’armée et plus précisément dans les villes militaires propres aux USA.

Nous suivons Karina, jeune masothérapeute, qui vit avec sa collègue Elodie dans une maison qu’elle a acheté pour s’éloigner de son père et de sa belle-mère. Un père qui est un assez haut gradé de l’armée et qui nous cache beaucoup de choses.

Karina a un frère jumeau; Austin, qu’elle aime plus que tout mais qui est loin d’être « sain », il fait connerie sur connerie et elle s’inquiète pour lui.

Cette jeune femme va faire la rencontre du beau Kael lors d’une séance de massage et par un concours de circonstances, ils vont se rapprocher.

Kael est quelqu’un de très taiseux alors que Karina est une vraie pipelette qui cogite beaucoup trop, elle pense à 1000 choses en même temps et se fait beaucoup de soucis.

Durant la quasi totalité du livre, ils vont apprendre à se connaître, se découvrir, se rapprocher,…

Mais voilà, Kael cache lui aussi des secrets!

Pour une fois, j’ai apprécié la lenteur de l’histoire car il est très intriguant. Il y a des tas de non-dits et de secrets et j’ai hâte de lire le tome suivant pour en apprendre plus sur tout cela.

Une belle découverte qui ne méritait pas, d’après moi, le bashing qu’il a subit.

Note : 4 sur 5.

3 billboards, les panneaux de la vengeance

Synopsis:

Après des mois sans que l’enquête sur la mort de sa fille ait avancé, Mildred Hayes prend les choses en main, affichant un message controversé visant le très respecté chef de la police sur trois grands panneaux à l’entrée de leur ville.

Carte d’identité du film:

  • Réalisateur: Martin McDonagh
  • Scénariste: Martin McDonagh
  • Acteurs principaux: Frances McDormand, Woody Harrelson, Sam Rockwell, Peter Dinklage, Lucas Hedges, Caleb Landry Jones,…
  • Genre: Drame
  • Durée: 115 minutes
  • Date de sortie: 2017

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un film sorti en 2017 (je pense même début 2018 dans nos salles) qui me tentait énormément mais dont je n’avais pas réussi à trouver le temps pour le voir en salles.

Ce film aurait pu être nul et chiant mais c’était sans compter sur ce casting MAGISTRAL.

Frances McDormand y est vraiment incroyable. Elle incarne cette mère qui a perdu sa fille et qui veut provoquer un électrochoc en louant ces 3 panneaux et en y laissant un message pour le chef de la police, pour qu’il se bouge le cul afin d’avancer dans l’enquête. Elle est hyper touchante, elle n’a peur de rien, elle est sarcastique et drôle malgré tout.

Face à elle, nous retrouvons Woody Harrelson dans le rôle du chef de la police mais aussi Sam Rockwell dans l’archétype du policier raciste/homophobe.

Ces deux hommes vont à la fois vouloir faire retirer les panneaux, vouloir trouver le coupable. Mais c’est surtout l’évolution du personnage joué par Sam Rockwell qui m’a le plus plu dans cette histoire.

D’ailleurs Frances et Sam ont été récompensés à plusieurs reprises, notamment aux Oscars, Golden Globes et BAFTA.

J’ai réussi à ne pas pleurer devant ce film mais c’était vraiment limite car un événement concernant le chef de la police m’a surprise et franchement choquée.

Et pourtant, il a un gros point faible qui d’habitude m’aurait fait dire: ce film est nul. La fin est une fin ouverte et ça en générale je déteste mais allez savoir pourquoi, grâce à ce casting 5 étoiles, je l’ai beaucoup aimé.

Note : 4.5 sur 5.

La bande-annonce:

« Maybe Someday » de Colleen Hoover

Résumé:

Sydney, 22 ans, a tout pour elle : le mec parfait, Hunter, un bal avenir et un superbe appart’ en coloc avec sa meilleure amie. Jusqu’au jour où, grâce à Ridge, son mystérieux voisin musicien, elle tombe de haut : Hunter la trompe dès qu’elle a le dos tourné. 

Sydney décide alors de tout plaquer. Faute de moyen, elle est hébergée par Ridge. Ensemble, ils composent des chansons. Elle vibre lorsqu’il lui joue ses magnifiques mélodies à la guitare. Mais le cœur de Ridge est pris depuis bien longtemps. Pourtant, de son côté, il ne peut ignorer la force silencieuse qui le pousse vers Sydney. 

Ensemble, ils vont comprendre que les sens ne peuvent jamais trahir le cœur…

Quand l’amour en dit davantage que la plus belle des chansons…

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Colleen Hoover
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: New Romance
  • Genre: New adult
  • Nombre de pages: 392
  • Date de sortie: Mai 2015

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre que j’ai sorti de ma PAL et vous allez rire mais au bout de 60 pages, je me suis rendu compte que j’avais déjà lu ce livre à sa sortie mais comme je lis énormément de livre et que ça date un peu, j’avais oublié…

Du coup, je me demande si j’ai lu la suite (Maybe not) ou pas mais dans le doute, je le lirai.

Ce livre n’est pas un coup de coeur mais il n’en est pas loin.

Les personnages sont tellement bien écrits que l’on a pas envie de les quitter.

Alors même si j’aurais pu être rebutée par le triangle amoureux entre Ridge, Maggie et Sydney, l’histoire est tellement bien écrite que ça passe crème.

Ridge est tellement touchant, c’est un personnage incroyable avec des failles et un handicap qui lui apporte de la profondeur. C’est pour moi l’atout majeur de ce livre.

D’ailleurs, lors d’une scène, il fait abstraction de son handicap et cette scène est sublime.

Les personnages secondaires sont tellement bien écrits que l’on a envie de les retrouver, de les cajoler et on ne leur souhaite que du bonheur. Que ça soit Warren, Bridgette, Maggie, Brennan,.. on a envie d’en apprendre plus sur eux.

Note : 4.5 sur 5.

« Stepbrother » de Penelope Ward

Résumé:

Quand Greta a appris que son demi-frère venait vivre avec eux, elle était à la fois curieuse et heureuse de faire la connaissance du fils de son beau-père. Malheureusement, elle a vite déchanté. Elec est tout simplement odieux avec elle. Pourtant, elle se sent attirée par ce garçon tatoué qui semble tout faire pour cacher ses blessures. Lentement, leur relation évolue, il s’ouvre petit à petit jusqu’à une nuit inoubliable. Le lendemain, Elec est parti, il disparaît de sa vie aussi vite qu’il y était apparu.

Sept ans plus tard, un drame familial les réunit à nouveau. Greta comprend alors que l’adolescent qui s’amusait à la faire tourner en bourrique est devenu un homme très séduisant qui va lui faire tourner la tête.

Sauront-ils à nouveau se faire confiance ?

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Penelope Ward
  • Maison d’édition: Hugo Publishing
  • Collection: New Romance
  • Genre: New adult
  • Nombre de pages: 313
  • Date de sortie: Mai 2016

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’un livre que j’ai sorti du fin fond de ma PAL… En effet, Stepbrother est sorti en 2016 et il était dans ma PAL depuis 2019!

Je pensais que c’était ma première lecture de Penelope Ward mais en regardant sa bibliographie, j’ai déjà lu Room Hate mais je n’en ai plus aucun souvenir…

Le livre se divise en deux parties et il y a 7 ans entre ces deux parties.

Dans la première partie, nous rencontrons Greta, une jeune fille qui vit avec sa mère et son beau-père. Et elle voit son demi-frère, qu’elle n’avait jamais rencontré jusque là, débarquer pour vivre avec eux.

Mais tout ne va pas se passer comme prévu, Elec prend un malin plaisir à la faire enrager. Et surtout, Greta ressent une attirance folle pour lui… Oui mais voilà, il s’agit de son demi-frère et cela ne se fait pas.

Elec a une relation conflictuelle avec son père mais nous ne savons pas pourquoi. Lors de la seconde partie, on en découvrira le pourquoi de ces tensions entre eux.

On suivra aussi les retrouvailles entre Elec et Greta…

J’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, je l’ai d’ailleurs lu d’une traite. J’ai aimé ces sentiments interdits, cette relation taboue et les thématiques abordées dans cette histoire.

Mon seul reproche est la rapidité du rapprochement entre Greta et Elec qui arrive quand même à la page 37 (de mémoire).

Je pense me laisser tenter à nouveau par la plume de l’auteure cette année donc si vous avez des livres coup de coeur, n’hésitez pas à me le dire.

Note : 4 sur 5.

« Le monde d’Elianor – chapitre 5 » de Liah Waureel

Résumé:

Le monde tel que nous le connaissons n’est plus, et ne sera jamais plus. Le voile est à présent levé.

Après avoir vu ses ultimes espoirs de tranquillité voler en fumée, Élianor n’a d’autre choix que de reprendre la lutte. Des contrées glacées de l’Antarctique aux plages australiennes de sable fin, elle devra unir ses forces à celles de ses proches afin d’empêcher l’apocalypse annoncée.

Tous devront faire front.

Mais entre secrets incroyables, drames et bouleversements inattendus, Élianor saura-t-elle affronter son destin ? L’amour de Guillaume, son âme sœur, suffira-t-il pour l’accompagner au terme de cet ultime combat ?

Le temps des révélations finales est venu.

Carte d’identité du livre:

  • Auteure: Liah Waureel
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Bliss
  • Genre: Paranormal
  • Nombre de pages: 311
  • Date de sortie: 14 janvier 2021

Les autres tomes: « Le monde d’Elianor – chapitre 1 » de Liah Waureel « Le monde d’Elianor – chapitre 2 » de Liah Waureel « Le monde d’Elianor – chapitre 3 » de Liah Waureel « Le monde d’Elianor – chapitre 4 » de Liah Waureel

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler du dernier tome de la saga de Liah Waureel; le monde d’Elianor.

Alors bien évidemment je ne vais pas pouvoir vous parler du contenu du livre mais je vais essayé de vous donner mon ressenti sur ce tome final.

J’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ce qu’il allait advenir d’Elianor, des gardiens et du monde en général.

Il se passe énormément de chose dans ce livre et je suis passée par une palette d’émotions assez large.

Mon seul vrai reproche est la révélation des ancêtres que j’ai trouvé un peu trop what the fuck…

Bizarrement mon personnage préféré de la saga est Damien et j’aurais donc aimé en savoir plus sur lui, heureusement l’épilogue a un peu coupé ma frustration lol.

Dans l’ensemble je ne regrette vraiment pas d’avoir découvert cette saga et même si j’ai eu un peu du mal avec le début du second tome ça reste une très belle aventure, avec un univers très riche que ça soit au niveau des personnages ou au niveau des événements/rebondissements.

Une lecture et une plume toujours aussi agréable et addictive.

Merci Liah de nous avoir régalé.

Note : 4 sur 5.

« Inoubliable » de Elle Séveno, Amanda Bayle, Belinda Bornsmith et Katja Lasan

Résumé:

Quatre mecs, quatre filles, une soirée bling-bling.

Secouez le tout comme un délicieux cocktail et qui sait, vous obtiendrez peut-être une fête exceptionnelle.

Embarquez avec Baptiste, Loïc, Luke et Milo, une bande de potes qui pourraient bien faire la rencontre de leur vie lors d’un Nouvel An… Inoubliable.

Carte d’identité du livre:

  • Auteures: Elle Séveno, Amanda Bayle, Belinda Bornsmith et Katja Lasan
  • Maison d’édition: Les éditions Cyplog
  • Collection: Agena
  • Genre: Contemporain
  • Nombre de pages: 398
  • Date de sortie: 8 décembre 2020

Mon avis:

Hello les cocottes on se retrouve aujourd’hui pour parler d’une première aux éditions Cyplog, un recueil de nouvelles écrit par 4 valeurs sûres de la maison d’édition.

Une histoire qui démarre de la même manière pour nos 4 héros; une soirée de nouvel an dans une sublime villa cannoise.

Baptiste, Loïc, Luke et Milo sont amis depuis l’école et malgré les changements géographiques dans leur amitié, ils se retrouvent tous les ans, notamment, pour la soirée du 31.

Alors je dois vois avouer que je ne suis pas une énorme fan de nouvelles mais aimant ces auteures, j’étais très curieuse. Et je dois avouer que j’ai passé un très bon moment.

Chaque nouvelle faisant 100 pages (ou presque) on a quand même le temps d’avoir une vraie histoire.

Ce qui est très chouette, c’est que nos héros ont des personnalités bien différentes et nous en avons donc pour tous les goûts. Baptiste est community manager pour un site de rencontre, Loïc est la patron de sa société de sécurité et de domotique mais c’est surtout un geek, Luke est un gestionnaire de portefeuilles et Milo est un dessinateur de presse doublé d’un artiste.

Et durant cette soirée du réveillon ils vont chacun faire une rencontre déterminante.

J’ai bien évidemment eu une préférence pour l’une ou l’autre histoire et j’ai eu un ou deux « reproches » lors de ma lecture mais vraiment rien de bien dramatique.

J’ai trouvé l’idée très sympa et j’espère que l’expérience sera réitérée.

Un recueil que je vous recommande sans hésiter.

Note : 4 sur 5.

Bilan annuel 2020 (F*ck off)

Hello les cocottes, 2020 n’a pas été des plus tendres avec nous (euphémisme de l’année) mais malgré tout, il est l’heure de tirer le bilan de cette année pourrie.

Je vais commencer par le plus facile, le bilan cinématographique… Avec plusieurs mois de fermeture de nos salles, j’arrive à 34 séances en 2020 et voici les meilleures d’après moi:

Du côté des « flop », je ne citerai que « Le cas Richard Jewell » avec lequel j’ai eu énormément de mal. Il n’est pas forcément le pire film mais plutôt celui qui m’a déçue le plus car j’avais des attentes pour lui.

Au niveau des bonnes résolutions pour 2020, je voulais réussir ceci:

  • Lire au moins un livre de ma PAL par mois
  • Lire 100 livres en 2020
  • Essayer de lire autre chose que de la romance ou en tous cas, des choses qui ne sont pas dans mes habitudes
  • Acheter moins de livres (on peut rêver)
  • Tenter de lire un livre en anglais
  • Participer au Movie Challenge 2020

Et c’est un sans faute #ProudOfMyself

Du coup pour 2021, je reprends les mêmes et j’ajoute:

  • Atteindre les 1000 followers sur bookstagram (c’est beau de rêver)
  • Terminer les sagas en cours
  • Lire les livres qui trainent dans ma PAL depuis trop longtemps
  • Faire plus de lectures communes
  • Lire ou relire certaines oeuvres classiques

Au niveau du blog, je suis ravie car je passe de 1200 visiteurs en 2019 à 2695 en 2020 et j’ai atteint les 4089 vues. Alors, je sais que pour certain, ça n’est pas grand chose mais je suis déjà ravie par ces statistiques.

Pour parler un peu Covid et confinement, je n’ai malheureusement (ou heureusement je ne sais plus quoi penser) pas été confinée puisque je suis infirmière et je dois même dire que j’ai vécu un enfer au niveau travail et au niveau personnel. J’ai moi-même été affectée par cette saloperie mais j’ai continué à bosser et je n’ai donc pas eu plus de temps pour moi, loin de là.

Et en dépit de tout cela, je terminer 2020 avec 124 lectures au compteur. Je vais essayer de vous remettre, celles qui à ce jour, m’ont marquées et ceci dans un ordre totalement aléatoire!

Et dans les romances dites de Noël, mes 3 favorites sont:

Cette année, j’ai essayé de faire de jolies photos et voici mes plus belles réussites lol.

Cette année j’ai écouté énormément de musique mais j’ai vraiment survécu à 2020 grâce à Taylor Swift qui nous a sorti deux albums surprises! « Folklore », que j’ai écouté en boucle et « Evermore ». Gros crush sur le titre suivant:

Et mon cher Ed Sheeran nous a sorti un titre pour fêter Noël et je l’adore donc je vous le partage aussi.

Pour 2021, j’espère:

  • Continuer à lire autant
  • Tenir mes délais au niveau du blog et des services-presse
  • Mettre un terme à mes séries télé en cours
  • Vider ma liste Netflix
  • Retourner au cinéma et en salons
  • Me faire vacciner et revenir à une vie « normale »
  • Être plus positive
  • Maigrir (pour ma santé physique et mentale)

Mais ce que j’espère le plus, c’est revoir mes amies/ma famille et pouvoir à nouveau les serrer dans mes bras.

Je pense que j’ai fait le tour et je terminerai donc en vous souhaitant le meilleur pour 2021 et que vos rêves les plus fous se concrétisent.